Archives des étiquettes : Ambassade

Ambassade d’Autriche: millers de lumièrs

Brussels 18.11.2021 Les Patriotes, par la voix de leur président, Florian Philippot, expriment toute leur solidarité avec le peuple autrichien devant cette atteinte gravissime à ses droits les plus fondamentaux. Ce qui se passe en Autriche est évidemment annonciateur de ce qui attend tous les peuples du monde, y compris le peuple français, confrontés à la folie covidiste.

C’est avec une immense inquiétude que l’on voit ainsi se multiplier, spécialement en Europe, les mesures les plus tyranniques sous de faux prétextes sanitaires. Dernièrement, la Lettonie a par exemple décidé de suspendre le droit de vote de ses parlementaires et élus non-vaccinés. En décidant de confiner les populations non-vaccinées, et en limitant de manière hallucinante leurs libertés, l’Autriche franchit une nouvelle ligne rouge et crée un précédent gravissime.

Plus inquiétant encore : le silence de l’immense majorité des personnalités politiques et médiatiques en France devant cette dérive insupportable. Pire, certains candidats à l’élection présidentielle ont même annoncé vouloir s’inspirer de l’Autriche, en proposant des mesures similaires de confinement discriminatoire. C’est pourquoi, une fois encore, Les Patriotes ont décidé de prendre des initiatives sur le terrain pour protester de la manière la plus forte qui soit contre l’instauration de ces politiques d’apartheid sanitaire, en Autriche et partout ailleurs dans le monde. Rendez-vous est donné à tous les défenseurs des Libertés et de la dignité humaine :

« Au pied de l’ambassade d’Autriche ce soir pour soutenir le peuple autrichien face à l’apartheid et la politique du bouc-émissaire! Honte au régime autrichien covidiste!
Réveil des Français en lutte! Et milliers de lumières de l’espérance ce soir! Bravo! »

En Autriche, les personnes non vaccinées âgées de plus de 12 ans sont confinées chez eux depuis lundi 15 novembre. Ils ne peuvent sortir que pour faire des courses de première nécessité, faire du sport ou aller bénéficier de soins médicaux. La police contrôle l’entrée des magasins. « Nous vérifions si les gens sont vaccinés ou pas », explique Paul Eidenberger, porte-parole de la police de Vienne, devant un magasin de chaussures, « un endroit où vous pouvez acheter des cadeaux », précise-t-il.

Manifestation pour liberation du journaliste

Bruxelles 29.05.2021 Quelques dizaines de personnes ont manifesté samedi de 15h00 à 16h00, devant l’ambassade biélorusse, située avenue Molière à Ixelles, pour réclamer la libération du journaliste d’opposition Raman Pratasevich et de sa compagne Sofia Sapega, interpellés lors d’un atterrissage forcé d’un avion européen à Minsk dimanche dernier, ainsi que de l’ensemble des prisonniers politiques.

Les manifestants portaient des pancartes avec des messages comme « Liberté pour Pratasevich et Sapega » et « Non aux arrestations abusives ». Des prises de parole ont été organisées.

« On estime qu’on doit faire usage de notre liberté pour ceux qui n’en ont pas et il nous apparaît vraiment critique qu’un pays continue d’appliquer la peine de mort en Europe », défend Christophe d’Aloisio, porte-parole de l’ONG d’inspiration chrétienne ACAT Belgique. « Notre organisation milite pour l’abolition totale de la peine de mort, quelles que soient les circonstances. (…) On est convaincus que les déclarations de Raman Pratasevich, comme quoi il est bien traité en prison et qu’il a participé à l’organisation de troubles, ont été obtenues sous la torture, car les choses qu’ils sont en train de lui faire avouer sont passibles de la peine de mort dans le code pénal » biélorusse.

Les manifestants dénoncent de plus le recours à un détournement d’avion de ligne pour procéder à son interpellation, ce qui a généré une réaction de l’Union européenne. Cette dernière a en premier lieu fermé son espace aérien en Biélorussie et a demandé aux compagnies européennes de ne plus survoler le pays. « On voit derrière un intérêt géopolitique de la Russie », continue le porte-parole. « Il n’y avait pas meilleur moyen d’éloigner son « petit frère » biélorusse de l’Union européenne, qui n’aurait pas pu tolérer cette « piraterie d’Etat ». (…) A partir du mois d’août 2020, il y a eu des grandes manifestations pour la démocratie comme on n’en avait jamais vues dans ce pays et beaucoup espéraient un renversement du régime, ce qui n’était pas à l’avantage de la Russie ».

Un grand jour pour le peuple d’Israël

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a salué “un grand jour” pour le peuple et l’Etat d’Israël.

Donald Trump  a adressé un message vidéo diffusé lors de l’inauguration, estimant que “les Etats-Unis restent pleinement attachés à faciliter un accord de paix durable”.

Jason Greenblatt, émissaire de Donald Trump au Proche-Orient, a estimé sur Twitter que l’installation de l’ambassade américaine à Jérusalem, “mesure longtemps attendue”, était une “condition nécessaire” à l’élaboration d’une “paix durable” dans la région.

Dans son discours, Jared Kushner a également défendu cette position. “Jérusalem doit demeurer une ville qui rassemble les gens de toutes les religions”, a-t-il dit.

A Washington, en revanche, la Maison blanche a condamné le Hamas qu’elle accuse de porter la responsabilité des morts et de les avoir provoquée.

Emmanuel Macroncondamne les violences” commises dans la bande de Gaza et il s’entretiendra dans les prochains jours avec les acteurs de la région, a fait savoir l’Elysée.

L’expulsion des diplomates russes

Alors que l’Union européenne, les États-Unis et le Canada ont annoncé lundi 26 mars l’expulsion de nombreux diplomates russes, en solidarité avec le Royaume-Uni, après hautement probable (‘highly likely’ – anglaisl’empoisonnement sur le sol britannique d’un ex- double agent russe, le ministre-conseiller de l’ambassade de Russie en France se dit scandalisé. Invité de France Inter, mardi (27.03.2018) matin, Artem Studennikov annonce des mesures de rétorsion « calibrées » de la part des Russes: « Des diplomates européens devront quitter Moscou ».