Archives des étiquettes : alpinisme

Népal ferme le “toit du monde“

Face aux risques liés au coronavirus, le Népal a pris ces dernières heures des décisions drastiques.

Le gouvernement népalais s’est réuni le 12 mars soir pour annoncer que toutes les expéditions de ce printemps sont annulées. Y compris celles, nombreuses, qui visaient l’Everest.

A l’annonce de la fermeture du versant tibétain du « toit du monde« , certaines agences avaient annoncé vouloir se reporter sur le versant népalais : c’est peine perdue. Du 14 mars au 30 avril, le Népal suspend la délivrance de tout visa à l’arrivée. Initialement prévu pour quelques pays (dont la France), ce dispositif est désormais étendu à toutes les arrivées. Un comité restreint composé du Ministre de la Défense et du Vice-Premier Ministre a travaillé sur le dossier de 12 mars pour en arriver à cette décision.

« L’issue fatale » au Cervin

Deux alpinistes qui se sont retrouvés en difficulté le 24 juillet au Cervin (l’mage ci-dessus) sont décédés, a communiqué la police cantonale valaisanne. Il s’agit d’un guide de montagne et de son client.

Ils sont morts à la suite de la chute d’un rocher. L’expédition de secours avait été interrompue en raison des risques liés aux pierres qui se détachent.

Dès mercredi après-midi, la présidente de la commune de Zermatt Romy Biner-Hauser, citée par le Blick, avait parlé d’un accident avec une «issue fatale».

L’accident mortel s’est produit le 24 juillet matin vers 9h00. Au moment du drame, les deux alpinistes évoluaient, encordés, à environ 4300 mètres d’altitude, dans le secteur «Keuzsatz». Un rocher s’est alors détaché emportant les deux infortunés dans le vide.

 

 

 

L’Ama Dablam dans l’attente des grimpeurs

Moins connu que ses voisins de plus de 8.000 mètres, l’Ama Dablam est pourtant une destination très convoitée. Au fil des années, cette montagne a vu défiler des centaines de grimpeurs. Aujourd’hui, le fonctionnement des expéditions est calqué sur celui de l’Everest. On ne change pas une équipe qui gagne. Ama Dablam 2018: la voie est prêt!

Il y a quelques heures, une équipe de sherpas parvenait au sommet. Finalisant ainsi l’installation des cordes fixes jusqu’au point le plus haut pour cette saison automnale. Trois grimpeurs étaient passés avant eux il y a quelques jours, inaugurant le sommet avant que les cordes fixes ne soient en place. En quelques jours, ce sont près de 200 grimpeurs qui devraient se succéder sur ce sommet de 6.856 mètres.

Si l’ascension de l’Ama Dablam n’est pas si simple techniquement – elle nécessite de vraies bases en alpinisme – elle attire beaucoup de grimpeurs par son esthétique. Un passage de la voie normale est particulièrement exposé ; il cause de temps en temps des accidents. Gravi pour la première fois en 1961, l’Ama Dablam est considéré par beaucoup comme l’une des montagnes les plus belles du monde. Si vous souhaitez la gravir via une agence, comptez entre 8.000 et 12.000 Euros.

Corps d’alpiniste italien disparu dans le Mont-Blanc retrouvé

Le corps de Luca Lombardini, l’un des trois alpinistes italiens disparus en début de semaine dans le massif du Mont-Blanc (Haute-Savoie) a été retrouvé ce vendredi par les secouristes de Peloton de gendarmerie de haute montagne (PGHM) de Chamonix.

Un premier corps a été retrouvé par les secouristes, parmi les trois alpinistes italiens disparus en début de semaine dans le massif du Mont-Blanc (Haute-Savoie). C’est celui de Luca Lombardini, âgé de 31 ans.