Archives des étiquettes : Albanie

UE: Feu vert aux Albanie et Macédoine du Nord

Le président français Emmanuel Macron a déclaré le 15 février qu’il autoriserait la Macédoine du Nord et l’Albanie à entamer des pourparlers sur l’adhésion à l’Union européenne si Bruxelles leur donnait son aval le mois prochain.

Ces propos du chef de l’Etat, tenus lors d’une conférence sur la sécurité à Munich, devraient permettre de débloquer le processus d’adhésion de ces deux pays des Balkans et de rassurer les partenaires européens de la France sur son engagement en faveur de l’élargissement.

“Nous attendons le rapport (de la Commission européenne) en mars … en fonction de cela, si les résultats sont positifs et la confiance est établie, alors nous devrions être en mesure d’ouvrir les négociations”, a déclaré le président lors de la conférence.

La France, qui s’était opposée à l’automne à l’ouverture de négociations d’adhésion avec l’Albanie et la Macédoine du Nord sans réforme du mécanisme de l’Union européenne, avait salué début février une nouvelle procédure d’adhésion au bloc présentée par la commission européenne.

Albanie et la Macédoine du Nord ne sont prêts à l’élargissement

La question de l’élargissement de l’Union européenne à l’Albanie et la Macédoine du Nord a donné lieu à des débats “longs et difficiles” à Bruxelles le 17 octobre soir entre les dirigeants des pays de l’UE qui ne sont pas parvenus à se mettre d’accord en raison de la réticence de la France, du Danemark et des Pays-Bas à accorder leur feu vert dans l’immédiat.

Contrairement à majorité des pays du bloc la France, les Pays-Bas et le Danemark – estiment que ni l’UE ni les pays candidats ne sont prêts à cet élargissement – le premier depuis l’intégration de la Croatie en 2013.

L’issue des discussions n’est pas une surprise tant les débats avaient déjà été houleux en début de semaine entre les ministres des Affaires étrangères de l’EU et les prises de parole très claires quant à l’opposition de ces pays à l’ouverture à ce stade de négociations avec Tirana et Skopje, candidats respectifs depuis 2014 et 2005.

Demandes d’asile en hausse en France

Près de 32.000 ressortissants étrangers se sont vu accorder une protection en France l’an dernier (2017), montrent les statistiques actualisées publiées mardi par le ministère de l’Intérieur. Les chiffres confirment le dépassement l’an dernier du seuil de 100.000 demandes d’asile: sur un total de 100.755 demandes déposées en 2017, 31.964 migrants ont été protégés au titre de l’asile ou de la protection subsidiaire, contre 26.499 en 2016 sur 85.726 demandes.

Les demandeurs provenaient en majorité d’Albanie, considéré comme un pays sûr par les autorités françaises, puis d’Afghanistan, d’Haïti, du Soudan, de Guinée et de Syrie.

Sur l’ensemble des demandes confiées à l’Office français de protection des réfugiés et apatrides (Ofpra) à la fin de l’année 2017, un quart des migrants étaient sous procédure Dublin, règlement européen permettant leur renvoi dans le pays de première entrée dans l’Union.

Selon Eurostat, les Etats membres de l’UE ont accordé l’asile à 538.000 réfugiés en 2017. Plus de 60% des demandeurs ont obtenu gain de cause en Allemagne, où 325.400 demandes ont abouti.

Dans le même temps, les naturalisations ont reflué l’an dernier en France, avec 114.274 nouveaux Français, en baisse de 4,1% par rapport à 2016, tandis que la délivrance de titres de séjour a progressé de 5,3% sur un an.