Archives des étiquettes : aide

Beyrouth: Macron souhaite «enquête internationale»

Emmanuel Macron a souhaité jeudi le 6 aout une “enquête internationale et transparente” pour déterminer l’origine de l’explosion qui a dévasté Beyrouth mardi soir, faisant 145 morts et 5.000 blessés selon le dernier bilan disponible.

“Je n’ai aucune information en ma possession au-delà des informations publiques”, a déclaré le président français.

“C’est pourquoi il faut un enquête internationale, ouverte, transparente pour éviter que des choses soient cachées mais aussi que le doute ne s’installe.”

Les produits chimiques qui ont explosé mardi le 4 aout dans le port de Beyrouth y sont arrivés il y a sept ans à bord d’un cargo Rhosus de location en très mauvais état qui n’aurait jamais dû accoster dans la capitale libanaise, a déclaré le capitaine du navire.

Rhosus, opérant sous le drapeau moldave, appartenait à Igor Grechushkin, originaire de la Russie vivant à Chypre. Le navire transportant 2750 tonnes de salpêtre de Batoumi en Géorgie au Mozambique a fait une escale imprévue à Beyrouth en septembre 2013 en raison de problèmes à bord.

Image: réseaux sociaux

Beyrouth: l’aide française est en route

«Deux avions militaires – un A400M Atlas et un A330 Phénix – décollent aujourd’hui pour acheminer au Liban l’aide française : à bord, des personnels @Interieur_Gouv, @francediplo, @MinSoliSante, ainsi que plus de 20 tonnes de matériel pour soutenir les Libanais face à ce drame » a écrit Florence Parly, le Ministre des Armées.

Les autorités libanaises ont déclaré que les déflagrations, qui ont fait au moins plus de 100 morts et 3.700 blessés, étaient dues à l’explosion de 2.750 tonnes de nitrate d’ammonium dans le port. L’ammonium entre dans la composition de certains engrais mais aussi d’explosifs.

https://twitter.com/le_parisien/status/1290883411494739968?s=21

L’aide humanitaire au Zimbabwe

La Commission européenne mobilise une enveloppe de 22,8 millions d’euros d’aide humanitaire pour contribuer à répondre aux besoins alimentaires d’urgence et soutenir les populations vulnérables en Eswatini, au Lesotho, à Madagascar, en Zambie et au Zimbabwe.

Ce financement intervient alors que de vastes régions d’Afrique australe sont actuellement confrontées à la plus grave sécheresse depuis des décennies.

De nombreux ménages pauvres vivant dans des régions touchées par la sécheresse dans certains pays d’Afrique australe rencontrent des difficultés pour manger à leur faim en raison des mauvaises récoltes, d’un accès réduit à l’eau et, dans certains cas, du prix excessif des denrées alimentaires sur les marchés. L’aide humanitaire octroyée par l’UE contribuera à fournir des denrées alimentaires à ceux qui en ont le plus besoin et à faire face à la crise alimentaire dans les communautés rurales fragiles”, a déclaré M. Janez Lenarčič, commissaire chargé de la gestion des crises.

Sur cette enveloppe, une somme de 16,8 millions d’euros sera consacrée au renforcement du soutien alimentaire et nutritionnel, à l’amélioration de l’accès aux soins de santé de base et à l’eau salubre ainsi qu’à la protection des personnes vulnérables au Zimbabwe. Le montant restant servira à financer une aide alimentaire et nutritionnelle en Eswatini, à Madagascar, au Lesotho et en Zambie.