Archives des étiquettes : accord

Macron a salué l’accord «historique»

Le président Macron a salué le 21 juillet l’aspect “historique” de l’accord sur le budget de l’UE et le plan de relance européens conclu au bout de quatre jours de discussions à Vingt-Sept à Bruxelles, parlant d’”étape majeure” dans la construction de l’Union.

“Le plan de relance fondé sur cette solidarité européenne, c’est un changement historique de notre Europe et de notre zone euro. C’est la première fois que nous mettons en place cette capacité budgétaire commune, à ce niveau-là”, a dit Emmanuel Macron lors d’une conférence de presse en visioconférence aux côtés de la chancelière allemande, Angela Merkel.

Sans l’Allemagne et la France ensemble, “rien n’est possible”, a expliqué le président français.

“Je suis convaincu que ce plan, ce budget sont de nature à répondre aux défis sanitaires, économiques et sociaux qui sont aujourd’hui devant nous dans chacun de nos pays, et que décider de ne pas y répondre, s’eut été décider de dépenser beaucoup dans quelques mois ou quelques années”, a poursuivi le président français.

“Je n’ai aucun esprit chagrin à propos de cet accord”, a aussi déclaré Emmanuel Macron, alors que la France a dû faire des concessions, notamment sur le montant des subventions.

“Nous sommes en train de structurer une solidarité commune, de consolider l’euro comme une vraie monnaie internationale”, a-t-il aussi considéré.

Accord Brexit dans l’impasse

Les chefs d’Etat et de gouvernement européens devraient constater ce l’absence dans l’immédiat d’accord avec Londres sur les conditions du retrait du Royaume-Uni de l’Union européenne et presser Theresa May d’empêcher une sortie désordonnée.

Après l’échec des négociations dimanche, le négociateur européen en chef, Michel Barnier, a déclaré mardi que les deux parties allaient travailler “calmement et sérieusement, pour parvenir à un accord général dans les prochaines semaines”.

Selon le Financial Times et la Frankfurter Allgemeine Zeitung, Bruxelles pourrait proposer de prolonger la période de transition qui débutera, sous réserve que les deux parties s’entendent sur un accord de retrait, lorsque le Brexit sera effectif, le 29 mars prochain à 23h00 GMT, et doit s’achever fin décembre 2020.

 

Macron critique l’accord avec l’Iran

L’accord (2015) conclu entre Téhéran et les grandes puissances sur le programme nucléaire iranien n’est pas suffisant compte tenu de l’évolution de la situation dans la région et de l‘activité accrue de l’Iran sur le plan balistique, a estimé mercredi (20.09.2017) soir Emmanuel Macron.

“Cet accord est il suffisant? Non”, a déclaré le chef de l’Etat français à des journalistes à New York, en marge de l’Assemblée générale des Nations unies. “Il ne l’est pas compte tenu de l’évolution de la situation régionale, de la pression croissante que l’Iran exerce dans la région et compte tenu de l’activité depuis l’accord accrue de l’Iran sur le plan balistique.”

Pour autant, rayer cet accord, qualifié à l’époque comme « d’historique”, serait une erreur, a ajouté Emmanuel Macron. L’Iran, les Etats-Unis et cinq grandes puissances sont parvenus à un compromis, après douze ans de négociations.

Le chef de l’Etat français a dit vouloir discuter d’éventuelles sanctions contre le programme de missiles balistiques iranien et ouvrir immédiatement des négociations pour définir l’après 2025, date de la levée de certaines restrictions contenues dans l’accord.

“Disons-nous les choses en vérité, les tensions sont croissantes. Je regarde l’activité du Hezbollah d’une part et la pression de l’Iran sur la Syrie d’autre part et sur ces sujets nous avons besoin d’avoir un cadre clair et de pouvoir rassurer les pays de la région comme les États-Unis d’Amérique.”