Archives de Catégorie: VOYAGE

Réseaux sociaux: la chance aux cambrioleurs

Avec le développement des réseaux sociaux, nous sommes de plus en plus nombreux à partager à distance des moments de notre vie avec nos proches et nos amis. Mais ces « posts » peuvent avoir des conséquences désagréables…
Savez-vous que près de 78% des cambrioleurs utilisent les réseaux sociaux comme Facebook, Instagram… pour cibler leurs victimes et savoir quand elles ne sont pas chez elles pour opérer en toute tranquillité ?
Il existe pourtant quelques règles simples pour limiter les risques.

Vous n’avez pas forcément envie de partager votre vie intime avec la terre entière, que votre employeur tombe sur ces photos de soirée pas vraiment avantageuses ou que des personnes mal intentionnées utilisent certaines informations contre vous.
La première règle est de vérifier quelles sont les personnes capables de voir ce que vous publiez sur les réseaux sociaux et de faire en sorte que seuls vos amis aient accès à vos publications.
Si vous êtes à l’aise avec les paramètres de votre compte, vous pouvez tout à fait prévoir plusieurs cercles de diffusion : un cercle avec vos connaissances plus lointaines, vos collègues, un cercle d’amis proches, un cercle avec les membres de votre famille… et ainsi choisir qui peut accéder à tel type d’information.

Vous avez restreint vos publications à vos amis… mais êtes-vous sûr de bien tous les connaître ?
N’acceptez jamais comme amis des personnes que vous ne connaissez pas directement. L’ami de l’ami de votre ami n’est pas forcément votre ami ! Cette règle est d’autant plus valable que vous publiez des informations à caractère privé.

Vous n’êtes pas chez vous (coincé au bureau, en soirée chez des amis, en week-end ou en vacances…). Est-ce bien judicieux de le clamer haut et fort ? Quelqu’un pourrait profiter de ces informations pour visiter votre domicile en votre absence…

C’est toujours tentant de partager en temps réel les bons moments lorsque vous les vivez mais ce n’est pas toujours une bonne idée. Par exemple, il vaut mieux attendre votre retour de vacances pour poster vos photos. Un selfie sur fond de paysage lointain indique à coup sûr que vous n’êtes pas chez vous… Une information bien tentante pour un cambrioleur.

 

Nouvel essai de Franky Zapata

Franky Zapata, le français qui avait échoué à traverser la Manche sur sa “planche volante” propulsée par des mini-turboréacteurs le 15 juillet, s’est dit confiant pour sa deuxième tentative dimanche le 4 août.

On a bossé énormément, ça n’a pas été facile mais je pense que techniquement on est bien prêt. On a réglé les détails”, a-t-il déclaré en conférence de presse, quelques heures avant son nouvel essai.

Le seul truc qui pose problème est que je suis assez fatigué, j’ai besoin d’une bonne nuit de repos et ça devrait aller”, a-t-il ajouté.

AMENDEMENT

https://twitter.com/afpfr/status/1157952873797435392?s=21

Canicule: il faut s’hydrater davantage

Depuis le 23 juillet, la France croule sous une chaleur étouffante pour la deuxième fois depuis le début de l’été. Face aux fortes températures, certains pourraient être tentés de réchauffer leur corps par des solutions… qui n’en sont pas et qui pourraient même s’avérer dangereuses pour leur corps.

  • Sur le moment, l’eau froide fait du bien. Mais le corps la ressent plutôt comme une agression et va lutter pour maintenir la température corporelle à +37°. Gare au coup de chaud après la douche… «S’asperger d’eau tempérée, c’est une bonne chose. Mais une douche d’eau glacée, non : il n’y a pas lieu de se faire un choc thermique», dit le vice-président de SOS Médecins Grand Paris, Philippe Nin.
  • Piquer une tête, on en rêve. Mais attention à bien choisir l’endroit. Certains plans ou cours d’eau sont interdits à la baignade pour une bonne raison : la pollution ou d’autres dangers. Attention aux irritations pour la peau. Et tous les ans, des noyades rappellent le péril d’aller nager quand on ne sait pas bien le faire, ou qu’on est ivre ou fatigué. «On risque d’être contaminé par des polluants, d’avoir des réactions cutanées, des maladies, des troubles digestifs si on boit l’eau, etc.», explique le Dr Nin.
  • Il faut s’hydrater davantage en cas de canicule, pour compenser l’eau perdue par la sudation, mais sans excès pour éviter l’oedème. «Boire un peu plus que nécessaire vaut mieux que de boire moins que nécessaire. Sauf à boire 10 litres par jour», estime le Dr Nin. Descendre une ou plusieurs bières très fraîches est aussi une mauvaise idée : l’alcool est d’autant moins bien supporté qu’il fait chaud.

Vigilance orange: risque de hydrocution

Le mercure devrait à nouveau dépasser mardi (23/07/2019) les +35C° degrés dans certaines régions du nord de la Loire, à Paris notamment, et les +40C°par endroits, particulièrement dans le Sud-Ouest, selon les prévisions de Météo France, qui a placé 21 départements en vigilance orange.

Comme il y a un mois, la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, s’est adressée à la presse pour souligner l’importance des “consignes de vigilance” – pas seulement pour les personnes les plus fragiles – censées prévenir une crise sanitaire de grande ampleur, comme celle de 2003.

Nous nous rendons compte que les personnes bien portantes ne se sentent pas concernées par des fortes chaleurs, continuent de faire des efforts sportifs inconsidérés lorsque la température dépasse la température corporelle”, a-t-elle dit à des journalistes.

“Circulation différenciée” à Paris

La préfecture de police de Paris a annoncé la mise en oeuvre de la “circulation différenciée” mardi (23/07/2019) dans la capitale et à ses abords en raison d’un possible pic de pollution dû aux fortes chaleurs attendues cette semaine.

Seuls les véhicules munis d’une vignette Crit’Air de classe 0, 1 et 2, soit les moins polluants, seront autorisés à circuler à l’intérieur d’une zone délimitée par l’A86, précise la préfecture dans un communiqué publié lundi.

La mesure sera toutefois appliquée “avec discernement” compte tenu des départs en vacances, font savoir les autorités.

Les vitesses maximales seront par ailleurs abaissées, à 110 km/h sur les portions d’autoroutes normalement limitées à 130 km/h ou à 90 km/h sur les portions d’autoroutes et de voies rapides normalement limitées à 110 km/h.

L’association Airparif, chargée de surveiller la qualité de l’air en Ile-de-France, prévoit, mardi, une concentration en ozone allant de 155 à 185 μg/m³, un niveau potentiellement supérieur au seuil dit d’information-recommandation (180 μg/m³).

La pollution à l’ozone est favorisée par la canicule, qui devrait s’installer sur une grande partie de la France cette semaine, un mois après une première vague de chaleur au cours de laquelle la température a atteint  +46 C° – un record absolu en France – dans l’Hérault.

 

 

 

France reste la destination préférée de Belges

Le nombre total de voyages effectués par les Belges a augmenté de 1,8 million (10%) entre 2017 et 2018, selon une enquête en la matière de Statbel, l’office belge de statistique. Un peu moins de deux tiers des Belges (64%) a eu cette chance au moins une fois l’an dernier.

Au total, 20,5 millions de voyages d’au moins une nuit ont ainsi eu lieu l’an dernier, dont 19,1 millions dans le cadre de vacances. Quelque 12 millions de ces expéditions comptaient quatre nuits et plus, dont 5% pour motif professionnel, contre 8,35 millions qui s’étalaient entre une et trois nuits, où 11% n’ont pas été entrepris “pour le plaisir”.

La Belgique est la destination privilégiée (41%) pour les voyages courts, suivie par la France (22%) et les Pays-Bas (14%). La quasi-totalité de ces déplacements de une à trois nuits (99%) se déroulent à l’intérieur des frontières de l’Union européenne.

Pour les expéditions plus longues, dépassant quatre nuits, c’est la France qui arrive en tête (26%), tandis que la Belgique et l’Espagne sont ex-aequo (14%).Dans ce cas, 84% de ces voyages ont pour destination un pays de l’UE. Au mois de juillet, Statbel a comptabilisé 3,3 millions de voyages de loisirs longs, pour “seulement” 1,9 million en août. La tendance est légèrement inversée pour les déplacements de courte durée. Lorsqu’il est question de prendre des vacances pour quatre nuits ou plus, le Belge privilégie les hôtels (38%), devant les locations (27%) et un logement gratuit chez des amis ou de la famille (20%).

 

Grève sauvage chez Skeyes à Bruxelles

L’aéroport de Bruxelles Zaventem a annoncé la suspension de tous les vols au départ et à l’arrivée de la capitale belge ce jeudi (16/05/2019) entre 09:30 et 13:00 (07:30-11:00 GMT) en raison d’une grève surprise des contrôleurs aériens.

Brussels Airport Zaventem a signalé cet après-midi une centaine vols annulés au départ et à l’arrivée de l’aéroport, 200 retards et 35.000 passagers impactés. Au Brussels South Charleroi Airport, une dizaine de vols ont été annulés (cinq décollages et cinq atterrissages).

La totalité de l’espace aérien belge devrait rester fermé jusqu’à 13:00 au moins, a précisé Eurocontrol, le contrôleur européen de l’espace aérien, faisant état sur Twitter d’une “grève sauvage” chez Skeyes.

« Entrées précédentes