Archives de Catégorie: Uncategorized

UE: la Hongrie « régime hybride »

Strasbourg 16.09.2022 Vu le délitement de la situation démocratique en Hongrie ces dernières années, ce pays est devenu un « régime hybride d’autocratie électorale », dénonce le Parlement européen dans un rapport adopté jeudi, qui pointe aussi l’inaction du Conseil, l’institution représentant les 27 États membres.

Cinq des sept groupes du Parlement européen (conservateurs du PPE, socialistes du S&D, libéraux de RE, Verts/ALE et gauche radicale GUE/NGL) se sont mis d’accord sur cette définition d’experts consultés par la commission des libertés civiles.

« Il est donc clair que parmi les 27 États membres, l’un n’est plus une démocratie véritable », a résumé la rapporteure, l’eurodéputée française Gwendoline Delbos-Corfield (Verts/ALE).

En conséquence, « le Conseil devra se saisir de cette question » pour évaluer la légitimité et la sécurité juridique de ses propres décisions, « car ce qui est voté dans cet organe devrait l’être par 27 membres pleinement démocratiques », a-t-elle ajouté.

Le rapport, adopté par 433 votes pour, 123 contre et 28 abstentions, constate une dégradation de la situation depuis un précédent rapport en 2017, alors que le Premier ministre, l’ultra-conservateur nationaliste Viktor Orban, a assuré sa réélection au printemps dernier.

Le Parlement avait certes lancé en 2018 la procédure exceptionnelle dite de l’article 7, visant à protéger l’État de droit dans l’UE, et qui peut théoriquement aboutir en dernier recours à la suspension du droit de vote au Conseil, mais ce dernier n’a depuis lors pas réellement avancé dans cette procédure, dénonce le Parlement européen.

Quant à la Commission, les députés lui demandent d’avancer sur le mécanisme de conditionnalité budgétaire liée au respect de l’État de droit, ce qu’elle fait depuis quelques mois. Cette procédure nouvelle a été déclenchée pour la première fois début avril, deux jours après la réélection de Victor Orban. Elle pourrait, selon une proposition déposée en juillet par le commissaire au Budget Johannes Hahn, déboucher sur la suspension de 70% des fonds engagés pour la Hongrie sur la programmation 2021-2027. La Commission devrait se prononcer le 22 septembre sur l’état d’avancement des discussions.

Chiens: le sauvetage en mer

26.06.2022 Une petite fille emportée légèrement par les vagues, un chien qui vient la « secourir » en la tirant hors de l’eau : il n’en fallait pas plus pour attendrir internet. La scène tournée à Gouville-sur-Mer à Normandie et diffusée notamment par le Daily Mail, met en scène un chien de race Sarplaninac. Selon la Société Centrale Canine (SCC), cet animal est « puissant sans être lourd, équilibré » et « sa force et sa vitalité en font un excellent gardien ». Aucun dressage particulier n’est nécessaire pour qu’il remplisse cette fonction. Mais si ce chien est capable de faire preuve d’une intuition peu commune, d’autres suivent un entraînement rigoureux pour le sauvetage en mer.

C’est notamment le cas des chiens pris en charge par la Fédération Nationale des Maîtres-Chiens Sauveteurs Aquatiques ou FNMCSA. Maîtres comme chiens vont devoir suivre une formation avant d’être opérationnels. Le premier apprendra à « prodiguer les premiers secours en cas de malaises ou de blessures de son compagnon à quatre pattes » et s’il le souhaite « il suivra les formations de secourisme pour pouvoir intervenir en équipe », note la fédération sur son site. Le chien – bien souvent un Terre-Neuve, race au « poil long, plat, dense et imperméable à l’eau comme le sous-poil », note la SCC -, apprendra les consignes de base, d’abord au sol mais sur des terrains de plus en plus accidentés (rochers, falaises…).

Une fois à l’eau, il entrera dans une phase d’apprentissage « jusqu’au rapport de victimes, d’embarcations, ou apport de matériel et filins de remorquage » (voir vidéo ci-dessous). Deux examens valident (ou non) les formations : l’Attestation de Formation Initiation de Maître-Chien Sauveteur Aquatique ou le Brevet de Maître-Chien Sauveteur Aquatique.

Macron bienvenu en Ukraine

01.05.2022 Emmanuel Macron “bienvenu” en Ukraine. Dmytro Kuleba, interrogé par LCI dans la journée du mardi 31 mai, s’est exprimé sur une potentielle venue d’Emmanuel Macron à Kiev.

Le ministre des Affaires étrangères ukrainien a affirmé que le président Français « était le bienvenu, peu importe quand », avant d’ajouter qu’ »il serait bon que le président Macron vienne durant la présidence française de l’UE ».

Le chef de la diplomatie ukrainienne n’a pas manque de faire un rappel sur le manque d’armes dans les forces ukrainiennes : “le mieux serait que M. Macron vienne avec d’autres livraisons d’armes pour l’Ukraine, c’est le meilleur moyen d’aider l’Ukraine à lutter contre l’invasion russe ».

Ukraine: un journaliste de BFMTV tué

30.05.2022 Le parquet national antiterroriste annonce l’ouverture d’une enquête pour crimes de guerre après la mort de Frédéric Leclerc-Imhoff, journaliste de BFMTV tué dans l’est de l’Ukraine alors qu’il accompagnait des civils à bord d’un bus humanitaire près de Severodonetsk #AFP.

« Je partage la peine de la famille, des proches et des confrères de Frédéric Leclerc-Imhoff, à qui j’adresse mes condoléances. À celles et ceux qui assurent sur les théâtres d’opérations la difficile mission d’informer, je veux redire le soutien inconditionnel de la France » Emmanuel Macron a écrit sur Twitter.

Mort de Frédéric Leclerc-Imhoff: « Il est le 8e journaliste à être tué dans son exercice professionnel en Ukraine », annonce Christophe Deloire (Reporters Sans Frontières).

La rédaction de BFMTV et le groupe Altice média ont l’immense douleur de vous annoncer la disparition de l’un des nôtres. Frédéric Leclerc-Imhoff, journaliste reporter d’images, a été tué ce lundi sur la route de Lyssytchansk dans la région de Severodonetsk, en Ukraine.

Notre journaliste couvrait la guerre en cours. Il a été victime d’un éclat d’obus, alors qu’il suivait une opération humanitaire dans un véhicule blindé, ce lundi. Il était accompagné de son collègue Maxime Brandstaetter, qui a été légèrement blessé lors de cette frappe, et leur « fixeuse » Oksana Leuta, qui n’a pas été touchée.

Lavrov: France-Belgique la langue francaise

30.05.2022 Dans une interview accordée à TF1, le ministre russe des Affaires étrangères Lavrov a rappelé la justification de ce que la Russie nomme «l’opération militaire spéciale ». C’est ce que rapporte Het Laatste Nieuws. «Pour l’Occident, c’est semblable à ce qui est arrivé à la langue russe, à l’éducation russe, aux médias russes, qui ont été interdits par la loi », a-t-il déclaré à l’antenne. «Par exemple, comment la France réagirait-elle si la Belgique interdisait la langue française ?» M. Lavrov a également établi un parallèle avec deux autres pays.

« Ou que ferait l’Angleterre si l’Irlande interdisait l’anglais ? En Europe, on ne peut pas imaginer cela. Mais quand il s’agit du russe, personne en Europe ne s’en soucie.»

Le ministre russe a également rappelé que la reprise de la région ukrainienne du Donbass était une « priorité inconditionnelle » pour Moscou. L’armée russe prévoirait maintenant de repousser les forces ukrainiennes des régions du Donetsk et du Louhansk, deux régions que la Russie reconnaît comme des républiques populaires indépendantes. La région du Donbass serait alors « libérée du régime de Kiev».

Ukraine: Porochenko sur la route pour Rotterdam

30.05.2022 L’ex-président ukrainien Petro Porochenko, un rival de l’actuel chef d’Etat Volodymyr Zelensky, a annoncé ce lundi, le 30 mai, avoir été autorisé à sortir du pays après avoir été « délibérément » bloqué à la frontière à deux reprises ce weekend, en pleine invasion russe du pays.

« Après la pression des députés du Parlement européen et des membres des gouvernements des pays de l’UE, Petro Porochenko a pu se rendre à l’étranger pour participer au sommet et au congrès du Parti populaire européen à Rotterdam », a indiqué son service de presse.

Son parti, Solidarité Européenne, s’est dit « convaincu que les autorités ont délibérément empêché M. Porochenko de se rendre à une réunion de l’Assemblée parlementaire de l’Otan à Vilnius ».

Adrien Bocquet: la reponse aux critiques

26.05.2022 Depuis plusieurs jours, les différentes interventions médiatiques d’Adrien Bocquet sont massivement relayées en France et à travers le monde. Cet ancien militaire français explique revenir d’un séjour en Ukraine, et dénonce des crimes de guerre dont il prétend avoir été témoin. Il affirme que ces actes auraient été commis par des membres des forces ukrainiennes, plus précisément des militaires d’Azov.

Un récit largement relayé par Moscou et les sphères prorusses. Pourtant, si le Français est bien allé en Ukraine, son témoignage n’est appuyé par aucune preuve. Au contraire, CheckNews a pu rassembler plusieurs éléments qui le contredisent. A l’épreuve des faits, les différentes versions du récit d’Adrien Bocquet oscillent entre affabulations et mensonges grotesques.

C’est peu dire, pourtant, que sa couverture médiatique a été riche. En quelques jours, cet ancien militaire de 31 ans a multiplié les passages dans les médias pour faire la promo de son livre (une autobiographie qui parle de son opération médicale), et surtout pour raconter cette mission humanitaire qu’il aurait récemment effectuée en Ukraine.

Ancien fusilier commando, victime d’un grave accident, Adrien Bocquet s’est retrouvé paraplégique à l’âge de 21 ans. Prisonnier de son corps et de douleurs insupportables, il pense que la mort est sa seule porte de sortie.

Heureusement, il croise sur sa route un chirurgien qui lui parle pour la première fois de neuroscience, neuromodulation et neurostimulation, autant de techniques qui permettent de diminuer la douleur et de remarcher.

Assemblée nationale: Buon Tan est accusé

26.05.2022 Il s’était notamment fait remarquer en janvier dernier, en étant le seul député de la majorité à voter contre une résolution qualifiant le traitement des Ouïgours en Chine de génocide. Mais ce n’est pas seulement d’une tolérance à l’égard de Pékin dont Buon Tan est accusé.

Interrogé ensuite sur sa prise de position remarquée à l’Assemblée nationale sur la situation des Ouïgours, le député, candidat à sa réélection, se justifie par son passé cambodgien.

«J’ai fui moi-même un génocide. Avec ce que j’ai vécu, je ne peux en aucune façon voter pour soutenir un génocide, quel qu’il soit », affirme-t-il, en estimant néanmoins que « ce n’est pas au politique de décider si quelque chose relève du génocide ou pas», mais «à la justice». Il réfute également avoir reçu « des pressions » du pouvoir chinois pour influer sur son vote.

Dans un texte académique repris dans une enquête du Point, un chercheur australien spécialiste de l’espionnage chinois soulignait les liens étroits entretenus par le député LREM de Paris avec le Parti communiste chinois, étant notamment listé comme membre exécutif d’organisations créées par le parti. Des affiliations qui ne figurent d’ailleurs pas sur sa déclaration à la Haute autorité pour la transparence dans la vie publique (HATVP). Mais dans un entretien accordé à l’hebdomadaire ce mercredi 25 mai, l’élu marcheur se défend d’être membre du PCC, dénonçant une «campagne de calomnies».

«Je suis né au Cambodge et je suis arrivé en France en tant que réfugié apatride. J’ai fait ma vie en France, et aujourd’hui, j’ai un pays, c’est la France. Point. Évidemment que je ne suis pas membre du Parti communiste chinois, ni membre dirigeant de ces organisations», assure-t-il. Et de poursuivre, à propos des organisations dans lesquelles il prend part : «Aucune association en Chine ne peut être créée sans l’assentiment du gouvernement. Par définition, toutes les associations sont en lien avec l’État chinois. Le fait que j’échange avec ces organisations ne fait pas de moi un membre actif.»

Grenoble: une tempete burkini s’annonce

16.05.2022 Le conseil municipal de Grenoble a donné son feu vert lundi le 16 mai au port du burkini dans les piscines municipales, après un vote serré sur un thème clivant, au cœur d’une polémique nationale depuis des semaines.

Le maire écologiste Eric Piolle, à la tête d’une large coalition de gauche, a réussi à rassembler le nombre de voix nécessaires bien que 13 membres de sa propre majorité se soient déclarés « en désaccord »et se soient désolidarisés pour ce vote très sensible.

La délibération a été adoptée par 29 voix pour, 27 contre et deux abstentions, au terme de 2 heures 30 de débats parfois tendus.

Désormais remanié, le règlement intérieur impose le port du bonnet de bain et exige des maillots en « tissu spécifiquement conçu pour la baignade », avec des formes « ajustées près du corps » et un usage réservé à la piscine. Sont interdites toute tenue non ajustée « plus longues que la mi-cuisse » et les maillots de bain-short, comme l’a expliqué l’adjointe aux Sports, Céline Mennetrier.

La nouvelle formulation permettra aux femmes de se baigner seins nus et à tous les baigneurs de porter un maillot les protégeant du soleil.

Élisabeth Borne à Matignon

16.05.2022 Une femme fait son retour à la tête du gouvernement. Élisabeth Borne a été nommée première ministre, lundi, le 16 mai, par Emmanuel Macron.

«Je veux dédier cette nomination à toutes les petites filles, “allez au bout de vos rêves”, rien ne doit freiner le combat pour la place des femmes dans notre société», a lancé la nouvelle chef du gouvernement sur le perron de Matignon lors de la passation de pouvoirs organisée avec Jean Castex. Lors de sa brève allocution, elle a promis «d’agir plus vite et plus fort» pour relever le «défi climatique et écologique», élevé en priorité par Emmanuel Macron lors de la campagne présidentielle.

« Entrées précédentes