Archives de Catégorie: TOURISM

Touriste tué par un taureau en Espagne

Une homme, 62, est mort dans le centre de l’Espagne après avoir été encorné lors d’un lâcher de taureaux avant une corrida, a annoncé le maire de la municipalité de Cuellar.

Cet homme a reçu «plusieurs coups de corne mortels dans le thorax, le cou. Rien n’a pu être fait» pour le sauver, a déclaré Carlos Fraile, maire de la ville de Cuellar située au nord-ouest de Madrid, dans une vidéo mise en ligne par un média local.

L’homme était un spectateur de ce lâcher de taureaux lorsqu’il a été chargé par la bête dans un champ et ne courait pas devant l’animal.

Les plus célèbres lâchers de taureaux sont ceux des fêtes de la San Fermin qui attirent des touristes venus du monde entier en juillet à Pampelune (nord de l’Espagne) et où des centaines de personnes courent à leurs risques et périls devant les taureaux dans les rues de la ville.

A Pampelune 35 personnes ont été blessées cette année dont huit encornés. Depuis 1911, au moins 16 coureurs y sont morts dont le dernier en 2009.

Tentative de meurtre au Tate Modern Gallery

Un adolescent (17) soupçonné d’avoir pourssé un enfant francais de six ans d’une plateforme d’observation du 10e étage du musée Tate Modern Gallery a été inculpé de tentative de meurtre, a annoncé la police de Londres. La comparution du suspect a débuté à 11 heures ce mardi (06/08/2019) devant le tribunal pour enfants de Bromley, dans le sud-est de Londres. Son nom n’a pas été dévoilé parce qu’il est mineur.

Le petit touriste Français (6) souffre de multiples fractures et d’hémorragie cérébrale. Après avoir été poussé dimanche (04/08/2019) après-midi, il était tombé sur un toit du cinquième étage du musée, puis avait été secouru et transporté par hélicoptère à l’hôpital.

L’enfant souffre de multiples fractures, notamment à la colonne vertébrale, et d’hémorragie cérébrale, a indiqué l’accusation lors de la première comparution de son agresseur présumé. Il a également subi des fractures aux jambes et au bras, a précisé le procureur, Sian Morgan.

Fusillade dans le Var

Trois personnes ont été tuées et une quatrième blessée dans une fusillade le 28 juillet  en début de soirée à Ollioules (Var), apprend-t-on de source policière.

La fusillade a éclaté dans une station service de cette ville située dans la banlieue de Toulon.

Les victimes sont deux hommes et une femme apprend-t-on de même source et le blessé a été transporté à l’hôpital Sainte-Anne de Toulon.

L’enquête a été confiée à l’antenne toulonnaise de la Police Judiciaire de Marseille.

« L’issue fatale » au Cervin

Deux alpinistes qui se sont retrouvés en difficulté le 24 juillet au Cervin (l’mage ci-dessus) sont décédés, a communiqué la police cantonale valaisanne. Il s’agit d’un guide de montagne et de son client.

Ils sont morts à la suite de la chute d’un rocher. L’expédition de secours avait été interrompue en raison des risques liés aux pierres qui se détachent.

Dès mercredi après-midi, la présidente de la commune de Zermatt Romy Biner-Hauser, citée par le Blick, avait parlé d’un accident avec une «issue fatale».

L’accident mortel s’est produit le 24 juillet matin vers 9h00. Au moment du drame, les deux alpinistes évoluaient, encordés, à environ 4300 mètres d’altitude, dans le secteur «Keuzsatz». Un rocher s’est alors détaché emportant les deux infortunés dans le vide.

 

 

 

Elisabeth Revol a conquis l’Everest

Elisabeth Revol est devenue la première Française à réussir l’ascension sans oxygène, un an et demi après son sauvetage hors normes au Nanga Parbat, rapporte la presse. Elle a en outre gravi vendredi le Lhotse voisin (8.516 m).

Les autorités népalaises ont délivré 379 permis d’ascension de l’Everest pour la saison qui doit s’achever à la fin du mois.

Trois himalayistes indiens et un guide népalais ont trouvé la mort ces deux derniers jours sur les pentes de l’Everest, ce qui porte à sept le nombre de tués depuis le début de la période la plus propice à l’ascension du point culminant de la planète, rapportent vendredi les autorités népalaises.

 

Cadavre du guide béninois retrouvé

Le guide béninois qui accompagnait deux touristes français portés disparus depuis la semaine dernière pendant un safari dans le nord du Bénin a été tué par balle et sa voiture incendiée a été retrouvée au Burkina Faso, selon un responsable béninois et d’une source sécuritaire.

On ne sait toujours pas ce qu’il est advenu des deux Français qui visitaient le parc naturel de la Pendjari, ont ajouté ces sources.

Le parc est situé à la frontière avec le Burkina Faso et le Niger, deux pays où des groupes armés, notamment djihadistes, sont de plus en plus actifs.

Le Quai d’Orsay déconseille les déplacements dans la région.

Pendjari est le plus grand paysage sauvage et le dernier bastion restant pour les lions et les éléphants en Afrique de l’Ouest. En 2018, l’emploi a doublé, le nombre de visiteurs a augmenté de 13%, 100 rangers ont été formés et l’hôtel Pendjari a été réorganisé.

Mont-Blanc à l’accès limité

La préfecture de Haute-Savoie a mis en place une série de mesures de régulation de l’accès au Mont-Blanc, le plus haut sommet des Alpes gravement affecté par la sur-fréquentation touristique et l’impact du réchauffement climatique.

Ces mesures sont destinées à assurer la sécurité des alpinistes et à protéger ce site naturel classé depuis 1951.

Site particulièrement attractif, le Mont-Blanc attire près de 25.000 ascensionnistes par an, entraînant des phénomènes de sur-fréquentation des refuges, des problèmes de sécurité des pratiquants, et ponctuellement des incivilités et atteintes à l’ordre public”, indique le préfet dans un communiqué.

Il précise que “les horaires de plus forte affluence sur le couloir du Goûter (entre 11h et 15 h), correspondent aux périodes à plus fort risque de chutes de pierres”.

« Entrées précédentes