Archives de Catégorie: RESTAURANTS

Ventes de champagne sont tombées

Pénalisées par un nouveau recul en France et au Royaume-Uni, les ventes de champagne sont tombées en 2018 à leur plus bas niveau depuis 2004 en nombre de bouteilles expédiées depuis les caves.

Pour la première fois depuis cent ans, les volumes vendus en France ont été inférieurs à ceux commercialisés à l’exportation.

La baisse en volume devient un peu inquiétante, le recul en France et au Royaume-Uni n’étant pas compensé par la hausse du grand export”, a dit Jean-Marie Barillère, coprésident du CIVC.

L’appellation, qui a vendu 301,9 millions de bouteilles l’an dernier, un chiffre en baisse de 1,8%, est toutefois parvenue à stabiliser son chiffre d’affaires au niveau record de 4,9 milliards d’euros (+0,3%) atteint en 2017, selon les chiffres publiés dimanche par le Comité interprofessionnel du vin de Champagne (CIVC).

Pour la première fois depuis cent ans, les volumes vendus en France ont été inférieurs à ceux commercialisés à l’exportation.

Dans l’Hexagone, les ventes ont poursuivi leur glissade dans un environnement économique peu porteur et plombé en fin d’année par le mouvement des Gilets jaunes.

Willy Berton  «maître-restaurateur» du Vegan Gorilla

Une première en France. Le chef niçois Willy Berton, 38 ans, va recevoir le titre de «maître-restaurateur», mais sa particularité est qu’il dirige un établissement vegan, le Vegan Gorilla, dans sa ville d’origine.

L’Etat accorde ce titre aux chefs cuisinant des produits bruts, majoritairement frais et intégrant les circuits courts. Une belle récompense pour le Niçois, qui a repris l’établissement il y a un peu plus d’un an – il a été ouvert en octobre 2015.

S’il a suivi une formation classique et notamment exercé dans des restaurants spécialistes de la viande par le passé, c’est grâce à sa femme, Camille, que Willy Berton est devenu vegan. «Je me suis renseigné et je suis persuadé que l’homme n’est pas fait pour manger de la viande», a-t-il indiqué à 20Minutes.

 

 

Hof Van Cleve élu meilleur restaurant du monde

 

resto

 

“Le restaurant trois étoiles belge, Hof Van Cleve, est sacré meilleur restaurant du monde par le blog culinaire WPB Stars. »

Le restaurant belge de Peter Goossens surpasse le restaurant catalan El Cellar De Can Rocca et devient le meilleur restaurant du monde. L’établissement était noté pour son goût, son innovation, sa valeur et son authenticité.

« La cuisine de Peter Goossens marie parfaitement le classique et le moderne ainsi que la créativité et les techniques avancées » pouvait-on lire sur le site du WPB Stars. « Au Hof Van Cleve, tout tourne autour du produit. On n’y sert que des produits d’une excellente qualité, préparés d’une manière pure ».

Le top 60 comprend deux autres chefs belges. La 33e position pour le restaurant brugeois Hertog Jan et l’Air du Temps de San-Hoon Degeimbre qui occupe la 59e position du classement.

Mont Liban: voyage gustatif au pays des cèdres #bruxelles #liban #cuisine

MontLiban

Idéalement situé entre la Place Stéphanie et la Place du Châtelain, le Mont Liban vous fait découvrir, depuis 15 ans, les saveurs raffinées libanaises. Le chef, également professeur à l’école hôtelière de Beyrouth, vous fait voyager au pays des cèdres à travers chaque plat.

Comme le véritable Mont Liban, connu également comme la « montagne-refuge », ce restaurant vous accueillera dans une ambiance sobre, chaleureuse et amicale.

L’équipe de brussels-star.com a eu la chance d’être reçue par maître Georges. Ce dernier nous a expliqué que la cuisine libanaise était en vogue et particulièrement prisée par les végétariens. Il précise également que la très grande variété qui caractérise la cuisine du Liban ne se retrouve pas dans n’importe quel restaurant.

Nous avons dégusté le traditionnel mezzé libanais. Il est au Liban ce que les tapas sont à l’Espagne. Un mezzé est, en fait, un assortiment de plats variés, servis froids ou chauds et posés tous en même temps sur la table.

Nous avons commencé avec les entrées froides, notamment le taboulé libanais, la purée de pois chiche, la purée d’aubergine, la viande crue accompagnée de la sauce à l’ail, la salade fatouche, le labné et la moussaka libanaise. Les plats sélectionnés constituent la base de la cuisine libanaise.

Ensuite, les entrées chaudes sont également une représentation de la grande diversité des spécialités libanaises, entre autres, les sambouseks, les falafels, les saucisses libanaises citronnée ainsi que le succulent plateau de grillade. Il s’agit d’une véritable farandole de saveurs.

Pour accompagner ce repas, pourquoi ne pas tester un des nombreux vins libanais? « Il y a des caves au Liban mieux équipée qu’à Bordeaux même » déclare M. Georges. La culture de la vigne est très ancienne au Liban. Les cépages y sont donc innombrables. Cependant, à notre époque, les principaux cépages utilisés pour les vins sont d’origine occidentale. Chaque année, les vins libanais accumulent les récompenses et confirment ainsi leur notoriété acquise au niveau national.

Après cette démonstration, le moins que l’on puisse dire c’est que la cuisine libanaise n’usurpe pas sa réputation!

 

Restaurant Mont Liban, rue de Livourne, 32 – 1000 Bruxelles, +32 2/537.71.31

 

 

Un bruxellois champion du monde de pâté en croûte #bruxelles #gastronomie

Pâté_d'oie_et_de_truffe_noire_en_croute

La Belgique compte désormais un nouveau champion du monde. Ce lundi 30 novembre, dans la célèbre masion de vins Chapoutier,  à Tain-L’Hermitage, dans la Drôme, s’est déroulée la finale du championnat du monde… de pâté en croûte.

 

A l’issue de cette compétition, le chef Karen Torosyan a remporté le premier prix. Sa création, un pâté-croûte de cochon fermier, magret et foie gras de canard, pistaches et poivre vert, a été jugée par un jury de professionnels sur base du goût, mais aussi de l’aspect esthétique.

Karen Torosyan est actuellement chef de la Bozar Brasserie, à Bruxelles.