Archives de Catégorie: LIFESTYLE

Paris: la vente d’alcool limitée

La préfecture de police de Paris a interdit jeudi, le 5 novembre, par arrêté la vente d’alcool et les activités de livraison et de vente à emporter des bars et restaurants de la capitale de 22h00 à 06h00 du matin, dans le cadre d’un durcissement des restrictions visant à lutter contre la propagation du coronavirus.

En pratique, cet arrêté qui entrera en vigueur vendredi impose donc la fermeture totale des bars et restaurants, ainsi que des péniches pratiquant la vente à emporter, précise la préfecture dans un communiqué twitter.com/prefpolice publié sur son compte Twitter.

Cette mesure, prise en concertation avec la maire Anne Hidalgo, qui en avait annoncé les grands lignes jeudi matin sur les antennes de RMC et BFM TV, vise à éviter “des déplacements ou regroupements de personnes (livreurs, clients…) dans et aux abords de ces établissements alors que la situation sanitaire exige de limiter les interactions sociales” au strict nécessaire, explique la préfecture.

“La vente à emporter de boissons alcooliques, notamment par des épiceries de nuit, est susceptible de favoriser des regroupements nocturnes, sans respect des gestes barrières, sur la voie publique voire dans la sphère privée”, ajoute-t-elle.

Anne Hidalgo a estimé qu’il ne s’agissait pas à proprement parler d’un “couvre-feu” “parce que ça ne concerne pas toutes les activités de la ville”.

La question d’un possible rétablissement du couvre-feu à Paris et en Ile-de-France, en plus du reconfinement en vigueur depuis vendredi dernier, se pose depuis que le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, l’a annoncé mardi matin avant d’être recadré par Matignon.

S’ils soulignaient alors que rien n’était décidé à ce stade, les services de Jean Castex ajoutaient néanmoins que le retour du couvre-feu était bel et bien envisagé.

“Une journée d’agitation pour rien. La coordination avec la Mairie de Paris a duré 48 heures mais au final on adopte la mesure qui était envisagée dès mardi. C’est bien un couvre-feu pour éviter les attroupements nocturnes”, a déclaré une source de gouvernement.

Strasbourg: la fin de la vie nocturne

Dernière sortie avant la mise en place du couvre-feu pour les clients de ce bar. Pour le gérant, l’heure n’est pas vraiment à la fête. Il estime une baisse de son chiffre d’affaires de 30% à 40%.

Fin des sorties nocturnes à Strasbourg, la capitale européennne. Depuis vendredi 23 octobre, 38 nouveaux départements sont soumis au couvre-feu. La mesure concerne désormais 46 millions de Français.

« On avait survécu au confinement donc on va survivre au couvre-feu », explique, résigné, un client qui fête son anniversaire. Luc Diedderich, le gérant d’un bar à tapas, a pris une décision radicale : « Ce soir on va fermer. J’ai la chair de poule parce qu’on ne sait pas comment ça va se passer, si ça va durer une semaine, deux semaines, six semaines ou plus ! »

Culture sous le coup d’un cordon sanitaire

Le Premier ministre Jean Castex n’est pas favorable à des dérogations pour les cinémas et les salles de spectacle.
Jean Castex a fermé la porte à des dérogations pour le monde de la Culture.

« Le Premier ministre s’est exprimé. Il n’est pas favorable à une dérogation du couvre-feu à 21h pour tel ou tel secteur et donc le monde de la culture et du spectacle », a fait savoir à BFMTV l’entourage du Premier ministre.

« Nous devons combattre la circulation du virus, il faut que la règle soit claire ; et donc nous ne souhaitons pas faire d’exception », ajoute encore le Premier ministre.

« Nous avons conscience qu’il s’agit d’un effort difficile pour les secteurs dont l’activité est principalement nocturne, mais la situation sanitaire nous contraint à limiter au maximum les interactions sans pour autant bloquer globalement l’économie du pays. »

Des mesures de soutien renforcés aux salles de spectacle et aux cinémas « seront annoncées pour tenir compte de ce cadre », a fait savoir encore l’entourage de Jean Castex, avant de préciser: « L’Etat sera à leurs côtés ».

Fermeture des bars à Paris

Les bars vont fermer à Paris et dans les trois départements de la petite couronne à partir du 6 octobre, ont annoncé dimanche les services du Premier ministre Jean Castex.

Cette mesure est la conséquence du basculement de la capitale française et des trois départements qui l’entourent en zone d’alerte maximale annoncé dimanche soir par Matignon.

Placée en état d’alerte maximale, la capitale va connaître bientôt de nouvelles mesures de restrictions pour faire face à la progression inquiétante de l’épidémie du Covid-19. « La fermeture des bars fait partie des mesures qu’impose l’alerte maximale. Il n’y a pas de différenciation entre Paris et Marseille », précise cette même source.

Dès dimanche soir, le 4 octobre, interrogée par l’AFP, l’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie (Umih) s’est dite « extrêmement alarmée » de ce nouveau coup dur pour un secteur déjà durement éprouvé par la crise sanitaire.

Les élus parisiens avaient déjà indiqué qu’ils se plieraient à toute décision de fermeture, ce qui semble exclure un vent de fronde comme celui qui avait soufflé à Marseille la semaine dernière. Ces établissements restent fermés dans la cité phocéenne, ainsi qu’à Aix-en-Provence et en Guadeloupe, où les premières mesures de fermeture avaient été mises en place.

Milan: mannequins Rubens chez Versace

Les fashion week sont devenues locales et digitales, #Covid19 oblige. Sans jamais désespérer de rien, voici les meilleurs moments de Milan pour l’été 2021.

La crise sanitaire n’aura pas eu raison de la mode italienne. Sans doute médias et acheteurs internationaux n’ont pu se déplacer dans les capitales. Qu’à cela ne tienne, le digital est devenu le meilleur allié des griffes. Après les premiers opus que furent les défilés Homme pour l’été 2021 et la Couture de l’hiver 2020, l’été 2021 s’exprime ainsi de manière nouvelle.

Si toutes les maisons admettent que rien ne remplace le moment de rencontre que constitue le défilé de mode, toutes ont cherché à redéfinir leur propre identité dans la manière d’appréhender ce nouveau média – de la conversation entre Miuccia Prada et Raf Simons pour la collection la plus attendue de la saison, au défilé retransmis à la télévision italienne comme Giorgio Armani. Une saison qui ne se veut pas en enfer.

Au tour de Versace de s’inscrire dans la représentation de toutes les morphologies. Le vendredi 25 septembre, le défilé de la maison italienne a mis à l’honneur plusieurs mannequins aux mensurations sortant de l’esthétique filiforme.

Acteurs de fitness mobilisés

Une mesure qui ne passe pas chez les professionels du secteur. Après l’annonce mercredi le 23 septembre par Olivier Véran de la fermeture des salles de sport en zones d’«alerte renforcée» et d’ «alerte maximale», le groupe Fitness Park a communiqué jeudi le 24 septembre ses statistiques relatives au Covid-19 pour prouver que ses salles sont des «lieux sains».

Le groupe Fitness Park met en avant les «mesures sanitaires strictes» mises en place pour éviter tout risque de contamination, «avec un protocole appliqué, félicité et un label certifié par un comité scientifique composé d’experts du sport et de la santé». Il indique avoir fait l’objet de «plus de 30 contrôles des autorités en club avec pour unique résultat leurs félicitations».

Selon l’entreprise, qui se présente comme le numéro 1 du fitness en France, «seulement 0,0009 % de cas Covid-19» ont été «identifiés dans plus de 220 clubs (63 cas seulement sur 7 millions de passages en 3 mois)», affirme-t-elle dans une publication sur Instagram. Fitness Park ajoute qu’ «aucun cluster» n’a été détecté dans ses salles depuis leur réouverure en juin dernier.

«Mobilisons-nous, acteurs du fitness, clubs, adhérents, pour maintenir les clubs ouverts», conclut la société, alors que les salles de sport doivent fermer leurs portes dès lundi 28 septembre et pour au moins deux semaines dans une dizaine de grandes villes (Paris, Marseille, Lyon, Lille, Montpellier, Rennes, Bordeaux…).

COVID19: fermeture des bars-resto-cafés

Les bars et les restaurants seront totalement fermés dès lundi (28/09/2020), de même que tous les établissements recevant du public, “sauf s’il existe un protocole sanitaire strict”, a précisé le ministre

“J’apprends avec étonnement et colère une décision pour laquelle la Mairie de Marseille n’a pas été consultée » a écrit Michèle Rubirola.

« Rien dans la situation sanitaire ne justifie cette annonce. Je n’accepte pas que les Marseillais soient victimes de décisions politiques que personne ne peut comprendre”, a commenté Michèle Rubirola, la maire de Marseille, sur Twitter.

Dans les zones d’alerte macimale, des mesures de soutien à l’économie seront proposées et le ministre de l’Economie et des Finances, Bruno Le Maire les précisera dans les jours à venir, a dit Olivier Véran.

“L’Etat est et restera aux côtés des entreprises concernées par les mesures liées à la crise sanitaire. Avec Alain Griset nous réunirons par téléphone demain à 11h30 les représentants des secteurs hôtellerie, cafés, restaurants, événementiel et salle de sport”, a annoncé sur Bruno Le Maire sur Twitter.

Depardieu baptisé orthodox russe

Gérard Depardieu, 71, a été baptisé chrétien orthodoxe à la cathédrale russe de Paris Saint Alexandre Nevsky.

Après midi ont sonné au clocher de la cathédrale orthodoxe russe Saint-Alexandre-Nevsky, en plein VIIIème arrondissement de Paris quand une Mercedes noire s’introduit dans la cour de l’église.

D’imposants bouquets de fleurs se dressent au milieu du majestueux édifice aux bulbes d’or. Le clergé est revêtu des ornements liturgiques et le chœur d’homme se tient prêt à entonner les hymnes sacrés. Quelques personnes grouillent discrètement çà et là, sans qu’il y ait foule.

Dans la première partie de la cérémonie, après les prières d’exorcisme, Gérard Depardieu a renoncé à Satan en soufflant et crachant sur ce dernier, raconte le média. Ensuite, il a dû affirmer par trois fois son union au Christ, ce qu’il a déclamé «avec enthousiasme et bon cœur», d’après on a évoqué «ses gestes animés et parfois fantasques, inhabituels au sein d’une cérémonie orthodoxe». Il a prononcé également le Symbole de foi.

Finalement, sous les «chants solennels du chœur et les prières des célébrants», l’acteur s’est fait «abondamment asperger le corps et la tête d’eau», ce qui a été accompagné par «des étreintes bruyantes et joyeuses». (Image: media sociale)

Le 5 août, la cathédrale Saint Alexandre Nevsky a confirmé à la radio Sputnik que la vedette y avait été baptisée.

Lunettes de Ghandi

Une paire de lunettes rondes ayant appartenu au héros de l’indépendance indienne Mahatma Gandhi qui les aurait offertes « en remerciement pour une bonne action », a été vendue 260.000 livres (environ 288.000 euros), a annoncé la maison d’enchères East Bristol Auctions.

Cette paire de lunettes de vue cerclées en plaqué or était estimée entre 10.000 et 15.000 livres (entre 11.000 et 17.000 euros).

« Regardez le moment où les lunettes de Gandhi ont été adjugées 260.000 livres. Nous les avions trouvées il y a à peine 4 semaines dans notre boîte aux lettres, laissées là par un monsieur dont l’oncle les avait reçues de Gandhi lui-même. Un résultat incroyable pour un objet incroyable! », a écrit sur instagram la maison d’enchères, en postant une vidéo de la vente réalisée let 21 aout soir.

Elle avait été placée dans une enveloppe déposée dans la boîte aux lettres de la maison d’enchères.

« Un de mes collègues l’a ramassée, a déchiré l’enveloppe et a trouvé un mot indiquant: +ces lunettes appartiennent à Gandhi, appelez moi+ », avait raconté à la chaîne de télévision Sky News un des commissaires-priseurs, Andrew Stowe.

Après un appel au vendeur, « nous avons fouillé, fait des recherches et trouvé qu’il s’agissait d’une découverte historique… J’ai rappelé le monsieur, il m’a dit: +si ça ne vaut rien, débarrassez-vous-en » avait expliqué le commissaire-priseur, ajoutant que le vendeur était presque « tombé de sa chaise » en apprenant l’estimation du commissaire priseur.

L’apôtre de la non-violence « donnait souvent ses paires anciennes ou dont il ne voulait plus à ceux qui en avaient besoin ou à ceux qui l’avaient aidé », a expliqué la maison d’enchères sur son site internet.

La paire en question a été donnée par Gandhi dans les années 1920 à l’oncle du vendeur, qui travaillait à l’époque pour British Petroleum en Afrique du Sud, selon East Bristol auctions: « On présume qu’elle a été offerte comme remerciement de la part de Gandhi pour une bonne action ».

Whisky: suppression des droit de douane

Le gouvernement britannique a assuré le vouloir redoubler d’efforts pour obtenir la suppression des droits de douane américains sur des produits comme le whisky écossais, au lendemain du maintien de ces tarifs par Washington, lié au conflit sur les aides publiques à Airbus et Boeing.

La Scotch Whisky Association, principale fédération des producteurs, a regretté le maintien des taxes américaines en soulignant que les exportations de whisky vers les Etats-Unis avaient chuté de 30% depuis leur entrée en vigueur.

“Il a fallu au gouvernement britannique six mois après le départ du Royaume-Uni de l’UE pour aborder directement la question des droits de douane avec l’administration américaine, ce qui nous semble inexplicablement lent”, a regretté sa directrice générale, Karen Betts, en appelant Londres à accroître son soutien au secteur.

En France, la Fédération des exportateurs de vins et spiritueux (FEVS) a elle aussi déploré la décision américaine qui ne manquera pas selon de pénaliser “fortement” les exportateurs français.

« Entrées précédentes