Archives de Catégorie: LIFESTYLE

Pouvoir addictif de sucre

Indispensable à l’organisme, le glucose provoque de graves maladies quand il est consommé en excès. Pire, la multiplication des « sucres cachés » dans les aliments transformés accentue son pouvoir addictif. Certains chercheurs le comparent même à une drogue.

On le trouve partout, accommodé à toutes les sauces et souvent à notre insu. Or son omniprésence dans notre alimentation doit nous rappeler une donnée essentielle : le sucre est associé à de nombreuses maladies allant du diabète aux cancers. Foie, pancréas, coeur, cerveau, peau…, tous nos organes sont malmenés par sa surconsommation. Et le problème est loin d’être résolu, tant l’accès à une nourriture de mauvaise qualité – mais peu chère – progresse.

L’épidémie d’obésité – l’une des premières conséquences de cette boulimie sucrée – touche la quasi-totalité de la population mondiale. De plus, il est difficile d’éviter la substance car la plupart de nos aliments, principalement ceux fabriqués industriellement, en contiennent. Ce sont les fameux « sucres cachés » que les acteurs de l’agroalimentaire s’ingénient à rajouter dans la moindre de leurs préparations, y compris salées, que ce soit une boîte de petits pois, une pizza surgelée ou de la charcuterie.

La prise de poids est le premier indice que le corps ne parvient plus à gérer convenablement l’ingestion de nourriture. Car le foie, dont le rôle est de tirer le meilleur parti des aliments, sature lui aussi et se met à stocker le surplus sous forme de lipid.

Selon les recommandations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), nous devrions limiter notre consommation de sucres «libres ou cachés» à moins de 10% de la ration énergétique journalière (ce qui représente 50 grammes de sucre, soit environ 12 cuillères à café), voire 5% si possible.

Notons que selon la définition de l’OMS, les sucres dits «libres» sont «les monosaccharides (glucose, fructose) et les disaccharides (saccharose ou sucre de table) ajoutés aux aliments et aux boissons par le fabricant, le cuisinier ou le consommateur, ainsi que les sucres naturellement présents dans le miel, les sirops, les jus de fruits et les jus de fruits à base de concentré».

Laeticia demande naturalisation aux États-Unis

Laeticia Hallyday, la veuve de rock star, en conflit avec les enfants aînés du chanteur sur sa succession, a demandé la nationalité américaine, a-t-on appris auprès de son avocat, qui a ajouté que cette démarche était prévue depuis longtemps.

Le tribunal de Nanterre a décidé que cette succession devait être réglée selon la loi française et non américaine, donnant ainsi raison à Laura Smet et David Hallyday contre Laeticia.

C’était à la date anniversaire des cinq ans de sa carte verte il y a quelques semaines”, a fait savoir Me. Ardavan Amir-Aslani. “C’était quelque chose qui était projeté depuis très longtemps et que Johnny devait faire aussi s’il avait vécu.”

Lena Lutaud auteure de la biographie Johnny Hallyday Ils se sont tant aimés, a révélé sur BFMTV le montant précis de la part du patrimoine « gelé » afin de protéger la part qui pourrait revenir à David et Laura. Soit un montant de  €24 millions.

« Lapin » pour €81,3 million

Une sculpture ‘Lapin‘ de l’artiste américain Jeff Koons a été adjugéei chez Christie’s, à New York, pour un montant de USD91,1 million (EUR81,3 million), ce qui constitue un record pour un artiste vivant.

Ce lapin (1986) en acier inoxydable de plus d’un mètre de hauteur, l’une des trois pièces de la série confectionnée par Jeff Koons est considéré comme l’une des oeuvres les plus importantes du XXe siècle.

Sa vente bat le précédent record établi par le tableau ‘Portrait of an Artist (Pool with Two Figures)’, du peintre britannique David Hockney, qui s’était vendu USD90,3 million en novembre dernier.

L’identité de l’acquéreur n’a pas été dévoilée.

Paniers-repas écoresponsables

Limiter l’empreinte carbone du take-away, voilà le pari d’un service de livraison genevois qui mise sur le zéro déchets et sur la mobilité douce.

Food Swiss

L’inspiration m’est venue lors d’un échange universitaire au Liban, quand j’étais encore étudiant à la Haute Ecole de gestion de Genève. A cette période, j’ai été marqué par la qualité et la simplicité du service de livraison. Depuis, l’offre dans le canton de Genève s’est sensiblement agrandie, mais mon but est avant tout de créer une relation durable et familiale avec les utilisateurs de notre service», raconte le fondateur de L’Unique Livraison, Jules Charles, âgé de 26 ansve

Sarrasin en vogue

Autrefois aliment pour les pauvres, le sarrasin a le vent en poupe en France où cette fleur dépourvue de gluten et ne supportant pas de pesticides est revalorisée dans des plats exotiques, souvent inspirés du Japon, jusque dans la cuisine gastronomique.

Certes, les crêperies servent toujours la traditionnelle galette bretonne à base de farine de sarrasin… Mais l’heure est surtout aux nouilles saupoudrées de graines torréfiées, tisanes, glaces, salades et sandwiches semi-fermentés.

La plante originaire de Chine n’a été introduite en Europe qu’au Moyen-Age après un passage par la Russie, où le sarrasin est toujours aujourd’hui consommé en bouillie ou en accompagnement de viandes ou champignons. Elle a de quoi séduire les sportifs, allergiques, diabétiques et adeptes d’un mode de vie sain.

Ventes de champagne sont tombées

Pénalisées par un nouveau recul en France et au Royaume-Uni, les ventes de champagne sont tombées en 2018 à leur plus bas niveau depuis 2004 en nombre de bouteilles expédiées depuis les caves.

Pour la première fois depuis cent ans, les volumes vendus en France ont été inférieurs à ceux commercialisés à l’exportation.

La baisse en volume devient un peu inquiétante, le recul en France et au Royaume-Uni n’étant pas compensé par la hausse du grand export”, a dit Jean-Marie Barillère, coprésident du CIVC.

L’appellation, qui a vendu 301,9 millions de bouteilles l’an dernier, un chiffre en baisse de 1,8%, est toutefois parvenue à stabiliser son chiffre d’affaires au niveau record de 4,9 milliards d’euros (+0,3%) atteint en 2017, selon les chiffres publiés dimanche par le Comité interprofessionnel du vin de Champagne (CIVC).

Pour la première fois depuis cent ans, les volumes vendus en France ont été inférieurs à ceux commercialisés à l’exportation.

Dans l’Hexagone, les ventes ont poursuivi leur glissade dans un environnement économique peu porteur et plombé en fin d’année par le mouvement des Gilets jaunes.

Thon à €2,7 million au marché de Tokyo

Un thon rouge de 278 kilos s’est vendu à un prix record de €2,7 million à Tokyo, un succès inattendu pour les premières enchères du Nouvel An au nouveau marché de Toyosu, encore en phase de rodage.

« C’est un beau thon, plus cher que prévu« , a commenté l’acheteur Kiyoshi Kimura, patron de la chaîne de restaurants Sushi Zanmai. Celui sera découpé avant midi et vendu en sushi au prix habituellement pratiqué par l’enseigne.

                       thon €10 000 kg

Cette année encore, la bête a été pêchée au large de la préfecture d’Aomori dans le nord du Japon. La somme à laquelle elle a été vendue équivaut à près de 10.000 euro le kilogramme, ce qui est du jamais vu et ce prix élevé peut aussi choquer.

D’après M. Kimura, le nombre de thons proposés à Toyosu est inférieur à ce qu’offrait le marché de Tsukiji, et cette rareté de très belles pièces est l’une des raisons du tarif atteint.

« J’espère que la première vente du Nouvel an qui suscite un immense intérêt deviendra un symbole pour l’année de l’enthousiasme sur ce marché de Toyosu », a pour sa part déclaré la gouverneure de Tokyo, Yuriko Koike.

 

 

 

 

« Entrées précédentes