Archives de Catégorie: Italie

Migration de la route Méditerranée

Les ministres des affaires étrangères de l’UE discuteront des migrations et surtout de la situation sur la route de la Méditerranée centrale (16.07.2017 à Bruxelles).

Filippo Grandi, Haut Commissaire des Nations unies pour les réfugiés, et William Lacy Swing, directeur général de l’Organisation internationale pour les migrations, participeront tous deux à la discussion.

Immigration: l’UE propose un plan d’action pour soutenir l’Italie

 

«La situation désastreuse en Méditerranée n’est ni nouvelle ni passagère. Au cours des deux dernières années et demie, nous avons réalisé d’immenses progrès sur la voie d’une véritable politique migratoire de l’UE, mais l’urgence de la situation nous impose désormais d’accélérer sensiblement notre action collective et de ne pas laisser l’Italie livrée à elle-même. » A expliqué le président de la Commission européenne, M. Jean-Claude Juncker.

Les pertes de vies et la persistance des flux de migrants principalement économiques sur la route de la Méditerranée centrale constituent un problème structurel et continuent de susciter une préoccupation vive et pressante non seulement pour l’Europe, mais également pour tout le continent africain. Le 30 juin, le ministre de l’intérieur italien, M. Marco Minniti, a adressé une lettre au président du Conseil des ministres, au ministre de l’intérieur estonien, M. Andres Anvelt, et au commissaire chargé des affaires intérieures et de la migration, M. Dimitris Avramopoulos, pour les avertir que la situation en Italie deviendrait bientôt intenable.

Face à une situation de plus en plus pressante le long de la route de la Méditerranée centrale, la Commission expose une série de mesures immédiates que les États membres de l’UE, la Commission européenne et les agences de l’UE ainsi que l’Italie elle-même peuvent prendre.

Forts des travaux accomplis ces deux dernières années pour sauver des vies en mer et gérer l’accroissement du nombre des arrivées par la route de la Méditerranée centrale, tous les acteurs doivent à présent intensifier et accélérer leurs efforts à la mesure de l’urgence croissante de la situation et conformément aux engagements pris par les dirigeants de l’UE.

Commentant ce plan d’action, le président de la Commission européenne a déclaré : «  Nos efforts doivent porter sur la solidarité – avec ceux qui fuient la guerre et les persécutions et avec ceux de nos États membres sur lesquels s’exerce la pression la plus forte. Parallèlement, nous devons agir, au soutien de la Libye, pour lutter contre les passeurs et renforcer le contrôle aux frontières afin de réduire le nombre de personnes entreprenant des voyages périlleux à destination de l’Europe.»Commentant ce plan d’action, le président de la

La Commission européenne propose une série de mesures, dont une enveloppe supplémentaire de 35 millions d’euros pour accroître le financement en faveur de la gestion des migrations en Italie, à prendre dès maintenant afin d’accélérer l’action collective de l’Union européenne le long de la route de la Méditerranée centrale.

Derniers articles »