Archives de Catégorie: GASTRONOMIE

Paniers-repas écoresponsables

Limiter l’empreinte carbone du take-away, voilà le pari d’un service de livraison genevois qui mise sur le zéro déchets et sur la mobilité douce.

Food Swiss

L’inspiration m’est venue lors d’un échange universitaire au Liban, quand j’étais encore étudiant à la Haute Ecole de gestion de Genève. A cette période, j’ai été marqué par la qualité et la simplicité du service de livraison. Depuis, l’offre dans le canton de Genève s’est sensiblement agrandie, mais mon but est avant tout de créer une relation durable et familiale avec les utilisateurs de notre service», raconte le fondateur de L’Unique Livraison, Jules Charles, âgé de 26 ansve

Sarrasin en vogue

Autrefois aliment pour les pauvres, le sarrasin a le vent en poupe en France où cette fleur dépourvue de gluten et ne supportant pas de pesticides est revalorisée dans des plats exotiques, souvent inspirés du Japon, jusque dans la cuisine gastronomique.

Certes, les crêperies servent toujours la traditionnelle galette bretonne à base de farine de sarrasin… Mais l’heure est surtout aux nouilles saupoudrées de graines torréfiées, tisanes, glaces, salades et sandwiches semi-fermentés.

La plante originaire de Chine n’a été introduite en Europe qu’au Moyen-Age après un passage par la Russie, où le sarrasin est toujours aujourd’hui consommé en bouillie ou en accompagnement de viandes ou champignons. Elle a de quoi séduire les sportifs, allergiques, diabétiques et adeptes d’un mode de vie sain.

Ventes de champagne sont tombées

Pénalisées par un nouveau recul en France et au Royaume-Uni, les ventes de champagne sont tombées en 2018 à leur plus bas niveau depuis 2004 en nombre de bouteilles expédiées depuis les caves.

Pour la première fois depuis cent ans, les volumes vendus en France ont été inférieurs à ceux commercialisés à l’exportation.

La baisse en volume devient un peu inquiétante, le recul en France et au Royaume-Uni n’étant pas compensé par la hausse du grand export”, a dit Jean-Marie Barillère, coprésident du CIVC.

L’appellation, qui a vendu 301,9 millions de bouteilles l’an dernier, un chiffre en baisse de 1,8%, est toutefois parvenue à stabiliser son chiffre d’affaires au niveau record de 4,9 milliards d’euros (+0,3%) atteint en 2017, selon les chiffres publiés dimanche par le Comité interprofessionnel du vin de Champagne (CIVC).

Pour la première fois depuis cent ans, les volumes vendus en France ont été inférieurs à ceux commercialisés à l’exportation.

Dans l’Hexagone, les ventes ont poursuivi leur glissade dans un environnement économique peu porteur et plombé en fin d’année par le mouvement des Gilets jaunes.

Thon à €2,7 million au marché de Tokyo

Un thon rouge de 278 kilos s’est vendu à un prix record de €2,7 million à Tokyo, un succès inattendu pour les premières enchères du Nouvel An au nouveau marché de Toyosu, encore en phase de rodage.

« C’est un beau thon, plus cher que prévu« , a commenté l’acheteur Kiyoshi Kimura, patron de la chaîne de restaurants Sushi Zanmai. Celui sera découpé avant midi et vendu en sushi au prix habituellement pratiqué par l’enseigne.

                       thon €10 000 kg

Cette année encore, la bête a été pêchée au large de la préfecture d’Aomori dans le nord du Japon. La somme à laquelle elle a été vendue équivaut à près de 10.000 euro le kilogramme, ce qui est du jamais vu et ce prix élevé peut aussi choquer.

D’après M. Kimura, le nombre de thons proposés à Toyosu est inférieur à ce qu’offrait le marché de Tsukiji, et cette rareté de très belles pièces est l’une des raisons du tarif atteint.

« J’espère que la première vente du Nouvel an qui suscite un immense intérêt deviendra un symbole pour l’année de l’enthousiasme sur ce marché de Toyosu », a pour sa part déclaré la gouverneure de Tokyo, Yuriko Koike.

 

 

 

 

Mumm: « la voloné d’innovation »

Avec Mumm Grand Cordon Stellar, Mumm crée un rituel de dégustation en apesanteur. Délivrée des lois de la gravité, sa bouteille inédite – en verre transparent siglé du célèbre cordon rouge – utilise le gaz du champagne pour expulser le champagne dans un anneau, où il se concentre en amas de bulles. Flottant dans l’air, ces bulles sont alors recueillies dans un verre inédit, conçu à cet effet. « En relevant un challenge étonnant, Mumm a une fois de plus repoussé les limites de l’innovation. Cette bouteille et ce verre confirment la volonté d’innovation de la Maison » déclare Louis de Fautereau, Directeur Marketing International de la Maison Mumm.

L’innovation ne se limite pas à la technologie. La cuvée Mumm Grand Cordon révèle des caractéristiques gustatives insoupçonnées. Les sensations apparaissent dès que le champagne sort de la bouteille, sous forme d’écume mousseuse ; puis elles s’imposent lorsque le vin entre en bouche, l’écume se transformant alors en liquide. « L’effet est très surprenant, témoigne Didier Mariotti, Chef de caves de la Maison Mumm. Avec l’apesanteur, le vin recouvre instantanément l’ensemble du palais et exhausse les sensations gustatives. L’effervescence s’efface au profit de la rondeur et de la générosité, et laisse alors le champagne s’exprimer pleinement. » Ainsi, en libérant la puissance du Pinot Noir, l’apesanteur concentre et intensifie le style organoleptique de Mumm Grand Cordon.

VIII Salon des vins du Château d’Olonne

Une trentaine de vignerons, venus de toute la France, se réunissent de jeudi 10 à samedi 12 mai pour le VIII salon des vins du Château d’Olonne, selon Ouest France.

«  Les vignerons partageront leur passion et leur savoir-faire avec les visiteurs« , a annoncé La Cave du Château, qui organise le VIII salon des vins du Château d’Olonne. L’événement se déroulera du jeudi 10 au samedi 12 mai et réunira une trentaine de vignerons.

Au total, une quarantaine d’appellations seront présentes et 160 vins différents pourront être dégustés.

De jeudi 10 à samedi 12 mai, de 10 h à 20 h et jusqu’à 19 h vendredi, Salle Calixte Aimé Plissonneau, rue Stéphane Mallarmé au Château-d’Olonne. Entrée gratuite. Les mineurs doivent être accompagnés d’un adulte.

 

 

Le vins de montagne

La 4e édition, la Biennale des vins de montagne et de forte pente monte en puissance. Avec l’ambition de devenir un carrefour incontournable autour de cette thématique. Elle se tient du 20 au 23 avril à Chambéry, au Manège.

« Le vin de Savoie est en train de gagner ses lettres de noblesse. Hors Savoie, il y a un marché à prendre en dehors de l’occasion raclette de l’année. Et l’on observe que c’est presque plus naturel pour un touriste de prendre un vin de Savoie qu’un local. Maintenant, sur notre territoire, on s’aperçoit que l’on a de plus en plus de jolis vins de Savoie dans les restaurants. Il y a quelques années, ils étaient réservés aux tables étoilées » – a dit Sébastien Toursel, président de l’association des Vins de montagne et de forte pente.

L’idée tendance et ‘healthy’

Kailua, Lanikai, Papohaku. Ces noms de plages de Hawaii sont aussi ceux des poke bowls, plats traditionnels Hawaii, du nouveau restaurant El’ua à Genève.

Ouvert le 12 mars, le restaurant situé au coeur du quartier des Eaux-Vives propose à la carte des bols à base de riz ou de courgette, accompagnés de poisson cru mariné. A cela on ajoute des fruits, légumes et condiments exotiques:  edamame, avocat, kimchi, furikake, ou radis noir pour n’en citer que quelques-uns.

Les insectes: les tendances plus alléchantes chez suisses

En Suisse et en Auvergne Rhône Alpes une poignée d’industriels, de petits producteurs et même une députée sont persuadés que les insectes pourraient être LA source de protéine de demain.

C’est un produit beaucoup plus écologique que le bœuf et autres viandes que nous consommons quotidiennement. Leur objectif : faire entrer les insectes dans nos assiettes et pourquoi pas en faire un aliment « gastronomique ».

Un nouveau marché est en train de naître de part et d’autre de la frontière. L’activité est encore confidentielle mais le potentiel est immense. Quels sont les perspectives locales pour ces nouveaux produits ? Les Suisses et les Français sont-ils prêts à changer radicalement leurs habitudes alimentaires ?

Deux milliards d’individus en mangent quotidiennement sur la planète… la FAO (Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture) recommande même un développement des élevages à grande échelle afin de répondre aux inquiétudes croissantes sur l’approvisionnement mondial en protéine d’ici 2030.

Mais en Europe les insectes ne sont pas vraiment du goût des consommateurs, encore considérés comme des denrées « insolites » et peu engageantes.

Paul Bocuse nous a quitté

Le chef Paul Bocuse, cuisinier reconnu à travers le monde qui aurait fêté ses 92 ans le 11 février prochain, est décédé  dans sa maison de Collonges-au-Mont-d’Or (Rhône), là où il est né.

“Aujourd’hui la gastronomie française perd une figure mythique qui l’aura profondément transformée”, a déploré Emmanuel Macron dans un communiqué. “Son nom seul résumait la gastronomie française dans sa générosité, son respect des traditions mais aussi son inventivité”.

Le chef étoilé, qui avait repris l’auberge familiale de Collonges-au-Mont-d’Or dans les années 1960, était un homme d’affaire avisé qui avait bâti un empire en exportant et démocratisant la gastronomie française aux quatre coins de la planète et qui, selon l’hebdomadaire Challenges, représentait plus de 50 millions d’euros de ventes annuelles.

“La Nouvelle Cuisine, dont il fut un père fondateur, parfois critiquée ou incomprise, ouvrit pour la cuisine française un chapitre glorieux qui aujourd’hui lui permet d’occuper le premier rang mondial, faisant partout la fierté de la France et des Français”, a précisé le chef de l’Etat.

Héritier d’une longue lignée de cuisiniers, Paul Bocuse avait conquis rapidement ses trois étoiles, distinction reconduite sans discontinuer depuis 1965 par le guide Michelin.

« Entrées précédentes Derniers articles »