Archives de Catégorie: GASTRONOMIE

Beaujolais trois étoiles

Dans le Beaujolais, entre 15 000 et 20 000 vendangeurs sont attendus sur les 15 000 hectares de vignes. Mais entre la sécheresse et la grêle, les aléas climatiques ont un impact sur la récolte.

Si dans le Beaujolais, les vendanges se font encore à la main, dans les Coteaux du Lyonnais, la machine a pris le relais sur certaines parcelles.
Les vendanges ont été matinales, voire très matinales, voire tellement matinales que cela devient des vendanges nocturnes.

 »Un tiers de l’appellation beaujolais a été touché par les derniers épisodes de grêle le 18 août, soit près de 1.500 hectares. La récolte ne sera pas équitable entre le Sud et le Nord, les plaines et les Coteaux », explique Inter Beaujolais, l’organisme interprofessionnel des vins du Beaujolais.

Le millésime s’annonce « de très bonne qualité », selon les professionnels du secteur. Mais de faible quantité. Alors que les vendanges vont débuter dans le Beaujolais, au nord de Lyon,​ dans le vignoble, les viticulteurs regardent les grappes de gamay et de chardonnay achever leur véraison sous le soleil. Une météo bénéfique pour terminer la maturation qui ne fait pas oublier pour autant les aléas climatiques de ces derniers mois.

François de Rugy un homme « blanchi »

François de Rugy a été dédouané une semaine après sa démission, des accusations de dépenses excessives lorsqu’il était président de l’Assemblée nationale et ministre de la Transition écologique par deux enquêtes distinctes qui concluent – dans l’ensemble – à l’absence d’irrégularités. (Image: illustration).

“Je me présente devant vous ce soir en homme blanchi,(…) en honnête homme”, a réagi l’ex-ministre dans le cadre du journal de 20 heures de France 2.

“Il n’y aurait jamais dû y avoir d’affaire De Rugy, en revanche aujourd’hui, c’est sûr, il y a une affaire Mediapart. Cette affaire se réglera au tribunal”, a-t-il dit alors qu’au même moment, le site diffusait de “nouveaux éléments” attestant selon lui d’un mélange des genres.

Les premiers articles publiés par Mediapart faisaient état d’une dizaine de dîners à l’Hôtel de Lassay, résidence de fonction du président de l’Assemblée nationale, organisés avec les moyens mis alors à sa disposition alors même que “l’essentiel” des convives, selon le site, appartenaient au cercle amical de François de Rugy et de son épouse. Ce qu’il martèle dans un nouvel article publié mardi soir.

Lors de l’une de ces réceptions, des homards ont été servis aux invités, avec à l’appui une photo qui a inspiré un flot de railleries sur les réseaux sociaux. Mediapart a par la suite évoqué des “travaux de confort” réalisés dans son appartement au ministère de la Transition écologique pour un montant total de €63.000, dont €17.000 dédiés à un dressing.

Face à la polémique, le Premier ministre Edouard Philippe avait demandé le 11 juillet au secrétariat général du gouvernement (SGG) une inspection sur la régularité de travaux entrepris par l’ancien numéro deux du gouvernement.

 

Dans un rapport rendu public mardi, cette institution dépendant de Matignon valide dans l’ensemble les travaux réalisés dans le logement de l’Hôtel de Roquelaure.

 

Paniers-repas écoresponsables

Limiter l’empreinte carbone du take-away, voilà le pari d’un service de livraison genevois qui mise sur le zéro déchets et sur la mobilité douce.

Food Swiss

L’inspiration m’est venue lors d’un échange universitaire au Liban, quand j’étais encore étudiant à la Haute Ecole de gestion de Genève. A cette période, j’ai été marqué par la qualité et la simplicité du service de livraison. Depuis, l’offre dans le canton de Genève s’est sensiblement agrandie, mais mon but est avant tout de créer une relation durable et familiale avec les utilisateurs de notre service», raconte le fondateur de L’Unique Livraison, Jules Charles, âgé de 26 ansve

Sarrasin en vogue

Autrefois aliment pour les pauvres, le sarrasin a le vent en poupe en France où cette fleur dépourvue de gluten et ne supportant pas de pesticides est revalorisée dans des plats exotiques, souvent inspirés du Japon, jusque dans la cuisine gastronomique.

Certes, les crêperies servent toujours la traditionnelle galette bretonne à base de farine de sarrasin… Mais l’heure est surtout aux nouilles saupoudrées de graines torréfiées, tisanes, glaces, salades et sandwiches semi-fermentés.

La plante originaire de Chine n’a été introduite en Europe qu’au Moyen-Age après un passage par la Russie, où le sarrasin est toujours aujourd’hui consommé en bouillie ou en accompagnement de viandes ou champignons. Elle a de quoi séduire les sportifs, allergiques, diabétiques et adeptes d’un mode de vie sain.

Ventes de champagne sont tombées

Pénalisées par un nouveau recul en France et au Royaume-Uni, les ventes de champagne sont tombées en 2018 à leur plus bas niveau depuis 2004 en nombre de bouteilles expédiées depuis les caves.

Pour la première fois depuis cent ans, les volumes vendus en France ont été inférieurs à ceux commercialisés à l’exportation.

La baisse en volume devient un peu inquiétante, le recul en France et au Royaume-Uni n’étant pas compensé par la hausse du grand export”, a dit Jean-Marie Barillère, coprésident du CIVC.

L’appellation, qui a vendu 301,9 millions de bouteilles l’an dernier, un chiffre en baisse de 1,8%, est toutefois parvenue à stabiliser son chiffre d’affaires au niveau record de 4,9 milliards d’euros (+0,3%) atteint en 2017, selon les chiffres publiés dimanche par le Comité interprofessionnel du vin de Champagne (CIVC).

Pour la première fois depuis cent ans, les volumes vendus en France ont été inférieurs à ceux commercialisés à l’exportation.

Dans l’Hexagone, les ventes ont poursuivi leur glissade dans un environnement économique peu porteur et plombé en fin d’année par le mouvement des Gilets jaunes.

Thon à €2,7 million au marché de Tokyo

Un thon rouge de 278 kilos s’est vendu à un prix record de €2,7 million à Tokyo, un succès inattendu pour les premières enchères du Nouvel An au nouveau marché de Toyosu, encore en phase de rodage.

« C’est un beau thon, plus cher que prévu« , a commenté l’acheteur Kiyoshi Kimura, patron de la chaîne de restaurants Sushi Zanmai. Celui sera découpé avant midi et vendu en sushi au prix habituellement pratiqué par l’enseigne.

                       thon €10 000 kg

Cette année encore, la bête a été pêchée au large de la préfecture d’Aomori dans le nord du Japon. La somme à laquelle elle a été vendue équivaut à près de 10.000 euro le kilogramme, ce qui est du jamais vu et ce prix élevé peut aussi choquer.

D’après M. Kimura, le nombre de thons proposés à Toyosu est inférieur à ce qu’offrait le marché de Tsukiji, et cette rareté de très belles pièces est l’une des raisons du tarif atteint.

« J’espère que la première vente du Nouvel an qui suscite un immense intérêt deviendra un symbole pour l’année de l’enthousiasme sur ce marché de Toyosu », a pour sa part déclaré la gouverneure de Tokyo, Yuriko Koike.

 

 

 

 

Mumm: « la voloné d’innovation »

Avec Mumm Grand Cordon Stellar, Mumm crée un rituel de dégustation en apesanteur. Délivrée des lois de la gravité, sa bouteille inédite – en verre transparent siglé du célèbre cordon rouge – utilise le gaz du champagne pour expulser le champagne dans un anneau, où il se concentre en amas de bulles. Flottant dans l’air, ces bulles sont alors recueillies dans un verre inédit, conçu à cet effet. « En relevant un challenge étonnant, Mumm a une fois de plus repoussé les limites de l’innovation. Cette bouteille et ce verre confirment la volonté d’innovation de la Maison » déclare Louis de Fautereau, Directeur Marketing International de la Maison Mumm.

L’innovation ne se limite pas à la technologie. La cuvée Mumm Grand Cordon révèle des caractéristiques gustatives insoupçonnées. Les sensations apparaissent dès que le champagne sort de la bouteille, sous forme d’écume mousseuse ; puis elles s’imposent lorsque le vin entre en bouche, l’écume se transformant alors en liquide. « L’effet est très surprenant, témoigne Didier Mariotti, Chef de caves de la Maison Mumm. Avec l’apesanteur, le vin recouvre instantanément l’ensemble du palais et exhausse les sensations gustatives. L’effervescence s’efface au profit de la rondeur et de la générosité, et laisse alors le champagne s’exprimer pleinement. » Ainsi, en libérant la puissance du Pinot Noir, l’apesanteur concentre et intensifie le style organoleptique de Mumm Grand Cordon.

« Entrées précédentes