Archives de Catégorie: FINANCE

Philippe appelle Hollande à « l’humilité »

Le Premier ministre Edouard Philippe a appelé François Hollande à faire preuve d’“humilité” après la mise en garde lancée lundi à Séoul par l’ancien chef de l’Etat contre la politique fiscale du gouvernement.

“J’ai observé qu’il formulait des critiques acerbes et acides sur la politique française depuis l’étranger”, a dit le chef du gouvernement sur Public Sénat. “Si M. Hollande voulait être critique sur la fiscalité, sur les mesures qui sont prises par ce gouvernement, il aurait pu peut-être faire preuve d’une forme d’humilité.”

Le Premier ministre a pris pour exemple l‘invalidation par le Conseil constitutionnel de la taxe à 3% sur les dividendes instaurée en 2012, qui va – selon le gouvernement – contraindre l‘Etat à rembourser 10 milliards d‘euros aux entreprises.

“J’aimerais que ceux qui aujourd‘hui, à 10.000 km, alors qu’ils ne se sont pas présentés aux élections pour défendre leur bilan, commentent de façon acide et acerbe ce que nous faisons aujourd’hui pour réparer le pays prennent une certaine forme d’humilité sur ce qu’ils ont fait hier, sur les responsabilités qu’ils ont dans les dérèglements de l’économie française”, a dit Edouard Philippe.

François Hollande, qui s’était jusque-là montré plutôt discret, a profité de son premier déplacement à l’étranger depuis son départ de l‘Elysée, lundi à Séoul, pour répondre aux critiques formulées par son successeur et ancien conseiller sur TF1 dimanche soir.

Emmanuel Macron avait notamment tancé l‘engagement de son “prédécesseur” à “inverser” la courbe du chômage et l’avait accusé d‘avoir fait partir “les gens qui réussissaient” en augmentant l’impôt sur la fortune (ISF) et en créant une taxe de 75% sur les hauts revenus.

Philippe à Bruxelles pour « déficit excessif »

Les échanges entre Paris et la Commission européenne se sont multipliés ces dernières semaines afin que la France sorte du viseur de Bruxelles pour « déficit excessif« , puis présente, dans les années à venir, des budgets en accord avec les attentes de l’UE.

« La date de cette visite n’a pas été choisie au hasard« , assure une source européenne, ce déplacement étant organisé au lendemain de la limite fixée aux Etats membres pour remettre leurs prévisions budgétaires à la Commission, qui doit ensuite donner son opinion en novembre.

M. Philippe s’entretiendra avec le président de la Commission Jean-Claude Juncker, à qui il expliquera que ses perspectives budgétaires « s’inscrivent bien dans les règles européennes« , a détaillé Matignon. Cette visite est d’autant plus importante pour la France qu’elle ne peut se permettre de présenter un nouveau budget en décalage avec celui de ses partenaires européens au moment où elle leur propose de réformer en profondeur la zone euro.

Audrey Azoulay à la tête de Unesco

La Française Audrey Azoulay, ancienne ministre de la culture de Francois Hollande, a été élue, vendredi 13 octobre, directrice générale de l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (Unesco), succédant à la Bulgare Irina Bokova. La candidate française était opposée au Qatari Hamad Al-Kawari.

Mme Azoulay a obtenu 30 voix, son adversaire 28, des 58 membres du conseil exécutif, dont le choix doit être encore validé par la conférence générale des Etats membres, le 10 novembre.

Elle était entrée au Centre national du cinéma (CNC) comme directrice financière en 2006, avant de devenir, de 2011 à 2014, la numéro deux de cet organisme en charge du système d’aide à la création cinématographique. Amie de l’actrice Julie Gayet, Audrey Azoulay a ensuite conseillé le président François Hollande sur les questions culturelles depuis août 2014, nommée en pleine crise des intermittents du spectacle.

Nommée ministre de la Culture le 14 février 2016, dans le gouvernement de Manuel Valls, puis prolongée par celui de Bernard Cazeneuve, Audrey Azoulay était appréciée dans les milieux culturels.

Fille d’André Azoulay – conseiller des rois du Maroc Hassan II et Mohamed VI –, née à Essaouira en 1972, Audrey Azoulay est énarque, issue de la promotion Averroès en 2000. Titulaire d’une maîtrise de gestion à Paris Dauphine et d’une maîtrise d’administration des affaires à l’université britannique de Lancaster, elle a été magistrate à la Cour des comptes après avoir occupé plusieurs fonctions à la direction des médias du ministère de la culture.

 

L’industrie financière après Brexit

Bruno Le Maire et les principaux représentants de l’industrie financière française ont convenu d’actions supplémentaires pour faire de Paris la première place financière d’Europe continentale, alors que les efforts pour attirer les banquiers en France après le Brexit semblent commencer à porter leurs fruits.

 

 

 

Le ministère de l’Economie, à l’issue d’une réunion du comité “Place de Paris 2020”, a annoncé le lancement d’une consultation publique pour deux mois afin de recenser les cas où la régulation des services financiers pourraient être simplifiée, la France ayant parfois imposé des contraintes supplémentaires par rapport à ses rivaux européens.

Le comité travaillera aussi notamment à l’élaboration de propositions concrètes pour parachever l’union des marchés de capitaux au niveau européen, ajoutent Bercy et Paris Europlace, l’organisme qui défend les intérêts de la place financière de Paris, dans un communiqué commun.

 

 

“Nos arguments font leur chemin. Nous voyons des signes et des annonces qui deviennent significatives (…) D’autres annonces pourraient suivre”, a déclaré Arnaud de Bresson, délégué général de Paris Europlace, à l’issue de la réunion.

Citigroup a dit la semaine dernière avoir demandé une licence en France pour ses activités de marché.

 

Bank of America cherche également à louer des bureaux supplémentaires à Paris.

Une rixe des migrants soudanais

Un jeune homme hébergé dans un foyer d’insertion du Pas-de-Calais a été tué vendredi soir, 18.08.2017, lors d’une rixe impliquant des migrants soudanais, a précisé samedi la préfecture du Pas-de-Calais, ajoutant que quatre interpellations avaient suivi.

Les faits se sont produits dans un foyer d’insertion à Divion, une commune du Pas-de-Calais. La bagarre a éclaté vers 21h30 (19h30 GMT) pour des raisons encore indéterminées entre des migrants soudanais et des jeunes pris en charge dans le foyer.

Après avoir indiqué que la victime était un migrant soudanais de 22 ans, la préfecture a rectifié l’information et précisé qu’il s’agissait d’un jeune homme pris en charge au foyer.

Deux autres personnes ont été blessées et hospitalisées mais leurs jours ne sont pas en danger.

Une enquête a été ouverte par le parquet de Béthune.

Trumps ont arrivé à Paris

Donald et Melaina Trump ont arrivé jeudi matin à Paris pour une visite de deux jours à l’occasion du centenaire de l’entrée de l’armée américaine dans la Première Guerre mondiale.

L’avion présidentiel Air Force One a atterri à l’aéroport d’Orly (Val-de-Marne) peu après 08h30 , selon l’agence Reuters.

« Je me prépare à partir pour la France à l’invitation du président Macron pour célébrer et honorer la fête nationale et les 100 ans de l’entrée des Etats-Unis dans la Première Guerre mondiale », avait tweeté le président américain avant son départ de Washington.

Après une rencontre dans la matinée avec les personnels civil et militaire américain de Paris, Donald Trump sera accueilli par son homologue français Emmanuel Macron aux Invalides pour une cérémonie militaire à 15h30.

UBS à transférer vers Francfort, Madrid, Amsterdam

La banque suisse UBS songe à transférer vers Francfort, Madrid ou Amsterdam une partie de son personnel actuellement en poste à Londres en prévision de la sortie de la Grande-Bretagne de l’Union européenne, a déclaré son directeur général.

UBS emploie environ 5.000 personnes à Londres et elle étudie les villes où elle pourrait transférer certains de ces employés dont les activités nécessitent de disposer d’un passeport européen. Ce passeport permet d’exercer dans l’ensemble de l’Union européenne et la place financière de Londres risque de le perdre avec le Brexit.

« Je pense que Francfort est un lieu de choix. Il y a différents autres lieux qui pourraient être envisagés », a dit Sergio Ernotti dans une interview à CNBC diffusée lundi, selon une retranscription de ses propos.

 « Je pense à Amsterdam, je pense à Madrid (…) A l’heure où nous parlons, nous sommes vraiment en train de réduire l’éventail des options », a-t-il ajouté.

UBS prendra une décision avant la fin de l’été ou au début du quatrième trimestre, a précisé son directeur général.

 

« Entrées précédentes Derniers articles »