Archives de Catégorie: FINANCE

Aube: 13 morts à cause des pluies torrentielles

Emmanuel Macron se rendra dans l’Aude « dès que possible », ainsi que le Premier ministre, Edouard Philippe.

Les pluies torrentielles qui se sont abattues sur l’Aude dans la nuit de dimanche à lundi ont provoqué la mort de 13 personnes, selon un nouveau bilan provisoire fourni par la sécurité civile.

Le département de l’Aude, où la crue a atteint un niveau sans précédent depuis 1891, a été placé en vigilance rouge depuis 6 heures. Il s’agit d’intempéries parmi les plus meurtrières depuis une dizaine d’années.

Neuf personnes ont été tuées à Trèbes, deux à Villegailhenc, une à Villardonnel et une à Villalier. Un précédent bilan de la préfecture faisait état de 4 morts à Villegailhenc.

 

 

« Triste banalité » d’agression contre la fille de Marine Le Pen

 » Il y a eu ce qu’on appelle une agression. Une agression gratuite de deux jeunes. Et c’est d’une triste banalité ». Marine Le Pen, en visite au Mondial de l’auto à Paris, a réagi après qu’une de ses filles a été frappée au visage,  soir à Nanterre (Hauts-de-Seine).

La jeune femme de 19 ans a été molestée devant le bar bowling de la place Nelson-Mandela, à deux pas de la préfecture et du palais de justice. Elle était accompagnée de son cousin, âgé de 18 ans. Ils avaient passé la soirée dans cet établissement, privatisé jeudi pour une fête d’étudiants.

Image illustration

Marine Le Pen: « changeons le nom! »

La présidente du Front national Marine Le Pen s’est prononcée pour un changement du nom de la formation d’extrême droite afin d’illustrer sa transformation en “parti de gouvernement”.

“Je suis plutôt pour un changement de nom”, a-t-elle dit lors d’une conférence de presse à Alençon dans le cadre de la tournée pour la “refondation” du Front national qu’elle a entamée à la rentrée de septembre.

“Le Front national va devenir un autre mouvement, un mouvement qui s’ouvre, un mouvement qui va faire des alliances, et par conséquent il faut acter cette transformation d’un parti d’opposition en parti de gouvernement et l’acter notamment par le changement de nom”, a-t-elle dit.

Alors que RTL a rapporté cette semaine que 80% des adhérents du Front national étaient hostiles à un tel changement dans le cadre de la consultation menée fin 2017 par le parti, Marine Le Pen a indiqué que “nous n’avons pas encore dépouillé assez de questionnaires pour tirer une tendance de fond”.

”Je comprends bien qu’on ait de l’attachement pour un mouvement politique mais un mouvement politique n’est qu’un outil et, s’il faut changer de nom pour que cet outil soit plus performant, alors changeons le nom ! », a-t-elle encore déclaré.

La réforme fiscale américaine produit des effets sur Credit Suisse

Credit Suisse a annoncé s’attendre à devoir inscrire une dépréciation de 2,3 milliards de francs (€1,96) au quatrième trimestre 2017, en raison de la réforme fiscale adoptée aux Etats-Unis.

Celle-ci va contraindre la deuxième banque suisse à réduire la valeur de ses actifs d’impôts différés.

Le chiffre annoncé suggère que Credit Suisse accusera une perte nette sur la totalité de 2017, pour la troisième année consécutive. La banque a publié un bénéfice net de 1,1 milliard de francs sur les neuf premiers mois de l’année.

Credit Suisse 2

La réforme fiscale américaine abaisse le taux d’imposition des sociétés de 35% à 21%.

Philippe appelle Hollande à « l’humilité »

Le Premier ministre Edouard Philippe a appelé François Hollande à faire preuve d’“humilité” après la mise en garde lancée lundi à Séoul par l’ancien chef de l’Etat contre la politique fiscale du gouvernement.

“J’ai observé qu’il formulait des critiques acerbes et acides sur la politique française depuis l’étranger”, a dit le chef du gouvernement sur Public Sénat. “Si M. Hollande voulait être critique sur la fiscalité, sur les mesures qui sont prises par ce gouvernement, il aurait pu peut-être faire preuve d’une forme d’humilité.”

Le Premier ministre a pris pour exemple l‘invalidation par le Conseil constitutionnel de la taxe à 3% sur les dividendes instaurée en 2012, qui va – selon le gouvernement – contraindre l‘Etat à rembourser 10 milliards d‘euros aux entreprises.

“J’aimerais que ceux qui aujourd‘hui, à 10.000 km, alors qu’ils ne se sont pas présentés aux élections pour défendre leur bilan, commentent de façon acide et acerbe ce que nous faisons aujourd’hui pour réparer le pays prennent une certaine forme d’humilité sur ce qu’ils ont fait hier, sur les responsabilités qu’ils ont dans les dérèglements de l’économie française”, a dit Edouard Philippe.

François Hollande, qui s’était jusque-là montré plutôt discret, a profité de son premier déplacement à l’étranger depuis son départ de l‘Elysée, lundi à Séoul, pour répondre aux critiques formulées par son successeur et ancien conseiller sur TF1 dimanche soir.

Emmanuel Macron avait notamment tancé l‘engagement de son “prédécesseur” à “inverser” la courbe du chômage et l’avait accusé d‘avoir fait partir “les gens qui réussissaient” en augmentant l’impôt sur la fortune (ISF) et en créant une taxe de 75% sur les hauts revenus.

Philippe à Bruxelles pour « déficit excessif »

Les échanges entre Paris et la Commission européenne se sont multipliés ces dernières semaines afin que la France sorte du viseur de Bruxelles pour « déficit excessif« , puis présente, dans les années à venir, des budgets en accord avec les attentes de l’UE.

« La date de cette visite n’a pas été choisie au hasard« , assure une source européenne, ce déplacement étant organisé au lendemain de la limite fixée aux Etats membres pour remettre leurs prévisions budgétaires à la Commission, qui doit ensuite donner son opinion en novembre.

M. Philippe s’entretiendra avec le président de la Commission Jean-Claude Juncker, à qui il expliquera que ses perspectives budgétaires « s’inscrivent bien dans les règles européennes« , a détaillé Matignon. Cette visite est d’autant plus importante pour la France qu’elle ne peut se permettre de présenter un nouveau budget en décalage avec celui de ses partenaires européens au moment où elle leur propose de réformer en profondeur la zone euro.

Audrey Azoulay à la tête de Unesco

La Française Audrey Azoulay, ancienne ministre de la culture de Francois Hollande, a été élue, vendredi 13 octobre, directrice générale de l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (Unesco), succédant à la Bulgare Irina Bokova. La candidate française était opposée au Qatari Hamad Al-Kawari.

Mme Azoulay a obtenu 30 voix, son adversaire 28, des 58 membres du conseil exécutif, dont le choix doit être encore validé par la conférence générale des Etats membres, le 10 novembre.

Elle était entrée au Centre national du cinéma (CNC) comme directrice financière en 2006, avant de devenir, de 2011 à 2014, la numéro deux de cet organisme en charge du système d’aide à la création cinématographique. Amie de l’actrice Julie Gayet, Audrey Azoulay a ensuite conseillé le président François Hollande sur les questions culturelles depuis août 2014, nommée en pleine crise des intermittents du spectacle.

Nommée ministre de la Culture le 14 février 2016, dans le gouvernement de Manuel Valls, puis prolongée par celui de Bernard Cazeneuve, Audrey Azoulay était appréciée dans les milieux culturels.

Fille d’André Azoulay – conseiller des rois du Maroc Hassan II et Mohamed VI –, née à Essaouira en 1972, Audrey Azoulay est énarque, issue de la promotion Averroès en 2000. Titulaire d’une maîtrise de gestion à Paris Dauphine et d’une maîtrise d’administration des affaires à l’université britannique de Lancaster, elle a été magistrate à la Cour des comptes après avoir occupé plusieurs fonctions à la direction des médias du ministère de la culture.

 

« Entrées précédentes