Archives de Catégorie: ECO

Suisses opposent au pass sanitaire

22.07.2021 En l’espace de quatre semaines, un nombre incroyable de 187’433 signatures ont été collectées, cela n’avait jamais été fait auparavant», a déclaré l’association Amis de la Constitution, participant à la récolte de signatures. Le Conseil fédéral avait d’ores et déjà agendé une éventuelle votation au 28 novembre, sous réserve du succès de la récolte des signatures. La Chancellerie fédérale doit désormais vérifier la validité de celles-ci, et confirmer ensuite la tenue du vote.
Les opposants au pass sanitaire ont déposé les paraphes nécessaires à la tenue d’un vote populaire. Celui-ci aura lieu le 28 novembre.

[…] Les rangs des opposants aux mesures sanitaires se sont étoffés récemment, avec notamment les Jeunes UDC qui se sont ralliés au référendum. Ils dénoncent la création d’une «société à deux vitesses» et des discriminations à l’égard des non-vaccinés. Dans un récent communiqué de presse, les Amis de la Constitution allaient même jusqu’à dire que les agissements du Conseil fédéral étaient «dignes des pires heures du stalinisme».

Aujourd’hui, en Suisse, rien de tout cela pour le moment. L’ordonnance du 23 juin dernier fixe trois catégories. Le certificat est obligatoire en discothèque et pour les grandes manifestations (zone rouge). Il est optionnel dans les restaurants, les bars, les théâtres ou les salles de fitness: si les tenanciers l’exigent, ils peuvent abandonner toutes les mesures sanitaires (zone orange). Enfin, le certificat ne peut pas être demandé dans les transports publics ou les supermarchés, par exemple (zone verte).

Pass sanitaire pour restaurants

21.07.2021 Interrogé sur TF1, Jean Castex a indiqué ce mercredi, le 21 juillet, que les restaurateurs devront demander le pass sanitaire des clients mais ne vérifieront pas l’identité. Ce sera du ressort des forces de l’ordre, a indiqué le premier ministre. Il s’agissait d’une préoccupation des professionnels de la restauration qui avaient écrit à Jean Castex à ce sujet.

Préparez vos justificatifs pour aller dans les lieux de loisirs et de culture rassemblant plus de 50 personnes (contre 1.000 auparavant), les Français doivent désormais présenter une preuve de vaccination ou un test Covid-19 négatif (PCR), alors que le nombre des contaminations explose en raison du variant Delta, plus contagieux.

Avec 18.000 contaminations en vingt-quatre heures, soit 150 % de plus sur une semaine, «nous n’avons jamais connu cela» a mis en garde mardi le ministre de la Santé, Olivier Véran, qui n’hésite plus à parler de «quatrième vague». Le masque en extérieur fait son retour dans les zones touristiques où l’épidémie repart (Haute-Garonne, Charente-Maritime…).

Depuis l’allocution du président de la République Emmanuel Macron, lundi 12 juillet, des réfractaires au vaccin et surtout au pass sanitaire, secouent le pays. À l’heure où certains citoyens montrent leur mécontentement par des manifestations, d’autres vont beaucoup plus loin et diffusent des menaces de mort. Des députés de la majorité ont témoigné dans les colonnes du Figaro, ce mardi 20 juillet, pour dénoncer les violents messages qu’ils reçoivent quotidiennement depuis plusieurs jours. « On est régulièrement les cibles de menaces et de mails, mais là ça va crescendo dans la déraison totale » a confié anonymement une députée pour « ne pas inquiéter sa famille ».

L’extension du pass sanitaire a fait l’objet d’un avant projet de loi lors du Conseil des ministres le 19 juillet, puis il sera examiné par l’Assemblée nationale à partir du 21 juillet. Lors de son allocution du 12 juillet, Emmanuel Macron a annoncé l’extension du pass sanitaire à de nouveaux lieux à partir de 12 ans :

A partir du 21 juillet : à tous les lieux de loisirs et de culture rassemblant plus de 50 personnes. Cela concerne :

Wallonie: foyers privés d’eau potable

Bruxelles 21.07.2021 Il reste encore 1650 foyers privés d’eau potable en Wallonie, Belgique. L’eau est revenue sur l’ensemble du territoire des communes de Pepinster et de Dison, a indiqué mercredi, le 21 juillet, la Société Wallonne Des Eaux. Dans les réseaux concernés par des eaux sales ou troubles, l’eau du robinet ne peut pas être utilisée à des fins alimentaires même bouillie.

La SWDE préconise une utilisation limitée aux besoins des sanitaires (WC) et à l’hygiène corporelle si l’eau est légèrement trouble. Les communes concernées sont les suivantes : En province de Namur : Celles (Houyet) ; Dave -partie haute de l’entité (liste des rues) où l’eau est actuellement coupée pour des opérations de rinçage ; Ham-sur-Sambre (Jemeppe-sur-Sambre). La situation est à présent rétablie sur le village de Rivière (Profondeville), dans la zone de Lustin bas et à Floriffoux.

Là où l’eau a été déclarée potable, une odeur de chlore un peu plus forte que d’habitude pourrait apparaître au robinet. Cela ne présente aucun risque pour la santé, selon la SWDE. Certaines communes connaissent des manques partiels d’eau, mais la qualité de l’eau du robinet n’est pas altérée.

En province de Liège, la situation est revenue à la normale sur l’ensemble de Pepinster et de Dison. En province de Namur, la situation est redevenue normale sur l’ensemble de Profondeville. La SWDE prévient que dans les prochains jours, des incidents pourraient encore survenir sur son réseau de distribution dans les zones impactées par les inondations. Les conduites enterrées ont peut-être été endommagées. Ce fait, combiné à leur importante sollicitation pour les opérations de nettoyage pourrait entraîner une multiplication des fuites.

Belgique: le bilan des inondations

Le bilan des inondations meurtrières qui ont frappé la Belgique en fin de semaine dernière s’alourdit encore ce dimanche: on dénombre désormais 31 morts et 163 personnes sont toujours présumées portées disparues, selon un nouveau bilan du centre de crise. Un bilan qui risque encore de s’alourdir dans les prochaines heures.

Le centre de crise encourage par ailleurs les citoyens qui n’ont pas encore eu de contacts avec leurs proches à se signaler le plus rapidement possible aux services de secours. « Si vous êtes sans nouvelles d’un proche, nous vous invitons à prendre contact avec votre zone de police locale qui rassemble les informations sur les personnes disparues », indiquent les autorités.

À l’heure actuelle, le danger n’est plus imminent dans les zones touchées. Les opérations de sauvetage sont terminées mais des opérations de recherche sont toujours en cours dans un certain nombre de zones, ajoutent-elles en soulignant que « les importants travaux de nettoyage et l’estimation des dégâts matériels sont maintenant au centre des préoccupations ».

Le centre de crise avance par ailleurs une série de conseils pour les sinistrés qui voudraient rentrer chez eux. «N’entrez que si la lumière du jour est suffisante; portez des bottes en caoutchouc s’il y a plus de 5 cm d’eau afin d’éviter les risques d’électrocution ou de coupures et quittez les lieux si vous sentez une odeur de gaz», explique-t-il.

Les autorités rappellent enfin le numéro d’information gratuit 1771 pour les questions sur les démarches à entreprendre et assurent que le moyen le plus simple d’aider reste d’effectuer un don sur le compte de la Croix-Rouge BE70 0000 0000 2525 ou de s’inscrire sur la plateforme des volontaires de crise de la Croix-Rouge.

Macron: l’obligation vaccinale

Le chef de l’Etat a annoncé, lundi, le 12 juillet, lors de son allocution télévisée, l’obligation vaccinale pour les personnels de santé et l’extension du passe sanitaire à de nouvelles activités. Il a par ailleurs prévenu que la réforme des retraites ne serait pas engagée «tant que l’épidémie ne serait pas sous contrôle et la reprise bien assurée».

Emmanuel Macron a décidé d’imposer le pass sanitaire à l’entrée de la plupart des lieux publics et rendu la vaccination obligatoire pour les soignants et ceux au contact des personnes fragiles, sanctions à la clef.

L’allocution d’Emmanuel Macron a provoqué une ruée sur la vaccination. Plus de 900.000 Français ont pris leur deux rendez-vous ce lundi soir, annonce le directeur général de Doctolib sur RMC. Le site a enregistré 7,5 millions de connexion.

À l’heure actuelle, 53% des Français ont reçu au moins une injection

Deux panthères des neiges

Une femelle et un mâle, Makalu et Jangali, sont les deux premières panthères des neiges nées cette année en France, selon le communiqué du Bioparc.

« Seules 17 autres naissances ont eu lieu dans les parcs animaliers d’Europe au cours des 12 derniers mois. »

La panthère des neiges est une espèce classée « vulnérable » par l’UICN. Braconnée pour sa fourrure et tuée par les éleveurs qui craignent pour leur bétail, le nombre d’individus ne cesse de décliner avec aujourd’hui avec moins de 3 500 d’entre eux à l’état sauvages.

Le Bioparc de Doué-la-Fontaine « agit doublement pour la conservation des panthères des neiges : en participant au Programme d’Elevage Européen – qui vise à perpétuer l’espèce et sa diversité génétique – et également en soutenant la préservation de l’espèce dans son milieu naturel ».

UE: des pays passent à l’orange

Bruxelles 28.06.2021 En cette fin de mois de juin, nombreux sont les Belges qui partent en voyage ou qui planifient leurs vacances pour cet été. Cette année encore, la pandémie de coronavirus pourrait venir jouer les trouble-fêtes et contraindre certains vacanciers à revoir leurs plans de voyages.

En effet, si la majorité de l’Europe est actuellement en zone verte, certaines régions du vieux continent ont récemment vu leur situation épidémiologique se dégrader et sont passées en zone orange (signifiant un risque modéré d’infection) ou rouge (siginifant un haut risque d’infection) sur la carte du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC).

Zones oranges
Ainsi, à partir de ce lundi,le 28 juin, les pays et régions suivants passent à l’orange: Chypre (toutes régions), l’Irlande (toutes régions), la Lettonie (toutes régions), le Lichtenstein (toutes régions), Monaco, Andorre, les Pays-Bas (sauf les régions de Groningen et Friesland qui sont en vert), le Portugal (sauf la région de Madère qui est en vert), la Suède (sauf Stockholm et le Norrland moyen qui sont en vert), deux régions du Danemark (la capitale et le Jutland du Nord), deux régions de la Grèce (l’Attique et la Macédoine de l’Ouest), trois régions d’Italie (la Basilicate, la Calabre et la Sicile), onze régions espagnoles (les Asturies, le Pays Basque, la Navarre, l’Aragon, la communauté de Madrid, Castille-et-Léon, Castille-la-Manche, la Catalogne, Murcie et Melilla), six régions de France (Ile de France, Auvergne, Rhône-Alpes et la Guadeloupe), deux régions de Norvège (Adger et la Région du Sud-Est), ainsi qu’une région de Slovénie (Slovénie de l’Ouest).

Revenir d’un voyage en zone orange n’implique pas forcément une obligation de quarantaine ou de testing. En fonction des activités et des risques pris durant le voyage, à mentionner dans le Passenger Locator Form (PLF), le Centre de crise déterminera si oui non vous êtes considérés comme un contact à haut risque et à quelles mesures vous devez vous soumettre.

Santé: la maladie du foie gras

C’est la première fois que des estimations officielles sont faites en France sur la maladie du foie gras. Environ 8 millions de Français ont le foie trop gras, selon l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm).

Rapporté à la population française, les chercheurs estiment que 8 millions d’adultes ont un foie trop gras, soit 18,2% de la population. 200 000 auraient une maladie à un stade déjà avancé, pouvant mener rapidement à une cirrhose ou un cancer. Avoir un foie trop gras ne conduit pas nécessairement à une Nash, une « maladie du foie gras. » La Nash ne constitue que le dernier stade avant une cirrhose ou un cancer.

« Le terme de « maladie du foie gras » couvre un large spectre de gravité de la maladie, qui va d’un foie gras sans inflammation jusqu’à la Nash, avec des réactions inflammatoires, des lésions hépatiques et une possible fibrose », explique une récente étude publiée dans le journal médical allemand Deutsches Ärtzteblatt. L’étude explique qu’entre 5 et 20% des patients avec un foie gras vont développer une Nash, qui elle-même conduit à une fibrose élevée dans 10 à 20% des cas. Et 5% des foies avec fibrose évolueront vers une cirrhose.

Venice: croisières sous le feu des critiques

Après 17 mois d’interruption pour cause de pandémie, un premier navire de croisière a levé les amarres samedi à Venise, réveillant la polémique entre partisans et opposants à la présence de ces monstres des mers dans la célèbre lagune italienne.

Les deux camps ont manifesté chacun de leur côté pour défendre leurs positions: alors que l’énorme silhouette du MSC Orchestra se profilait au large de la place Saint-Marc, des manifestants brandissant des banderoles « Non aux navires de croisière » ont crié leur opposition à bord de petites embarcations à moteur.

Les défenseurs de l’environnement et du patrimoine culturel accusent les grosses vagues engendrées par ces navires, longs de plusieurs centaines de mètres et hauts de plusieurs étages, d’éroder les fondations des immeubles de la Sérénissime, inscrite au patrimoine de l’Unesco, et de mettre en péril le fragile écosystème de sa lagune.

Les partisans des bateaux de croisière mettent de leur côté en avant les nombreux emplois que leur présence génère pour Venise, dont l’économie vit essentiellement du tourisme, ce qui l’a particulièrement affectée durant la pandémie.

Le MSC Orchestra, arrivé vide jeudi, le 3 juin, en provenance du port grec du Pirée, est reparti avec environ 650 passagers, qui ont dû présenter un test négatif datant de moins de quatre jours et se soumettre à un nouveau test pour pouvoir embarquer.

Le gouvernement du premier ministre italien Mario Draghi s’est engagé ce printemps à sortir les navires de croisière de la lagune de Venise, mais atteindre cet objectif prendra du temps. Même une solution provisoire détournant les plus gros navires du canal de la Giudecca n’est pas probable avant l’année prochaine. Débarrasser le lagon des navires, qui mesurent plus de 250 mètres de long et pèsent plus de 90 000 tonnes, pourrait prendre des années.

Venise est devenue l’une des destinations de croisière les plus importantes au monde au cours des deux dernières décennies, et en 2019 a servi d’escale lucrative pour 667 navires de croisière transportant près de 700 000 passagers, selon l’association Cruise Lines International (CLIA).

Bruxelles: la manifestation pour la santé

Bruxelles 29.05.2021 Ce rassemblement, le seul autorisé dans la capitale ce samedi,le 29 mai, revendique plus de financements pour le secteur de la santé. Rassemblés sous une banderole géante « Pas de profits sur nos vies », ce sont non seulement des professionnels de la santé, mais également des citoyens solidaires et de nombreux autres mouvements qui se sont joints à la protestation. Ainsi, des membres de L’école en lutte, d’Extinction rébellion, de Youth for climate, du Réseau de lutte contre la pauvreté et de diverses associations féministes sont venus soutenir la santé, mais également porter leurs propres revendications.

« Nous exigeons un système de santé accessible à tous, riches comme pauvres, des conditions de travail décentes qui nous permettraient de remettre l’humain au centre des préoccupations », clament les organisateurs. « Il est totalement immoral de faire de l’argent sur la santé des gens. Nous demandons aussi la levée des brevets sur les médicaments et les vaccins. »

Différents travailleurs du secteur de la santé se sont succédé sur scène pour témoigner de leurs conditions de travail. Parole a également été donnée aux enseignants, aux sans-papiers et aux associations féministes. Quelques représentations musicales ont aussi eu lieu.

La manifestation pour la santé est un mouvement international. Des rassemblements similaires ont lieu ce samedi, notamment en France et en Italie, et se tiendront dans d’autres pays comme le Canada ou le Royaume-Uni dans les prochaines semaines.

Selon les estimations de la police de Bruxelles Capitale Ixelles, 1.500 personnes étaient présentes samedi à 15h au Mont de Arts à Bruxelles pour participer à la deuxième édition de la manifestation pour la santé.

« Entrées précédentes