Archives de Catégorie: ECO

Bill Gates lutte contre les pandémies

Bill Gates, dont la fondation vise également à lutter contre les pandémies, a déclaré mercredi le 13 octobre que les gouvernements et les industriels du monde entier «doivent augmenter de manière significative leur capacité de fabrication de vaccins» afin de pouvoir réagir plus rapidement à l’avenir.

Changer la façon dont le monde distribue les doses de vaccin pourrait y contribuer. Mais surtout, la possibilité de fabriquer rapidement de grandes quantités de vaccins à ARNm pourrait atténuer les tensions politiques s’il s’avère que les doses sont trop faibles, a écrit M. Gates sur son blog.

«Le monde, lorsqu’il découvre une pandémie potentielle, devrait être en mesure de fabriquer et de fournir suffisamment de vaccins pour tous les habitants de la planète dans les six mois », a déclaré M. Gates. « Si nous pouvions le faire, les vies humaines ne dépendraient plus de la délivrance de doses. La façon dont les vaccins sont distribués ne sera plus une question de vie ou de mort. »

«La plus grande inégalité, plus encore que de vacciner les riches avant les pauvres, est de vacciner les jeunes des pays riches avant les personnes âgées dans les pays à revenu intermédiaire où sévissent de graves épidémies, comme en Afrique du Sud et dans la plupart des pays d’Amérique du Sud.»

Les agences régionales peuvent aider la cause en établissant des règles « de référence ». De cette façon, les vaccins peuvent être approuvés plus efficacement, a déclaré M. Gates. Il a ajouté qu’il ne pense pas que l’offre soit limitée par les règles de la propriété intellectuelle.

Bill Gates pense déjà à la prochaine pandémie: «La capacité de production de vaccins doit augmenter».

MORTALITE: PHTALATES DANS LE PLASTIQUE

13.10.2021 Des chercheurs affirment avoir établi un le lien direct entre une exposition à ces perturbateurs endocriniens et des décès dus à des maladies cardiovasculaires ou à des cancers aux Etats-Unis.
La présence de composés chimiques appelés phtalates dans les matières plastiques et que l’on retrouve dans des aliments et objets du quotidien (nourriture, vêtements, cosmétiques, jouets…) pourrait provoquer la mort prématurée chaque année de 100.000 Américains de 55 à 64 ans, selon une étude rendue publique mardi, le 12 octobre.

Ces phtalates sont considérés comme des perturbateurs endocriniens nocifs pour la santé, mais le lien direct entre une exposition à ces produits et des décès dus à des maladies cardiovasculaires ou à des cancers aux Etats-Unis n’avait pas encore été établi de manière certaine, indique l’étude de l’école de médecine Grossman de l’université de New York, publiée dans la revue Environmental Pollution.

Belgique: masque reste obligatorie

Bruxelles 30.08.2021 En plus de la distance sociale (1,5 mètre) et à l’exception des enfants jusqu’à 12 ans inclus, le masque reste obligatoire dans les magasins et les centres commerciaux, les salles de conférences mais aussi les auditoires (à partir de 200 personnes dans les universités et écoles supérieures). Même topo pour les bibliothèques, les ludothèques et les médiathèques ainsi que dans les lieux de culte et les bâtiments destinés à l’exercice public d’un service moral non confessionnel. La règle est la même dans les transports en commun et les gares. Au resto, il est toujours interdit de se déplacer non masqué.

En extérieur, le masque est indispensable si les distances ne peuvent être respectées, par exemple dans une rue commerçante, sur les marchés, les brocantes et les foires. Au niveau des événements, le masque ne peut être retiré que si le covid safe ticket a été mis en place, à partir de 200 personnes en intérieur et 400 personnes en extérieur. À moins que les autorités locales n’en décident autrement, il n’est plus obligatoire dans les événements réunissant moins de public que les deux jauges précitées ainsi que dans les locaux accessibles au public d’entreprises, d’administrations publiques ou d’associations.

L’obligation du port du masque sera à nouveau discutée lors du prochain Comité de concertation (Codeco).

ANTI-PASS: Manifestation 28 août

28.08.2021 C’est la septième journée de mobilisation des anti-pass sanitaire. Quelques rassemblements ont déjà eu lieu samedi 28 août avant midi, à Toulouse (Haute-Garonne) notamment. À Paris, la manifestation a lieu dans l’après-midi.

Samedi 28 août, y aura-t-il plus ou moins de monde que samedi dernier à la manifestation anti pass sanitaire de Paris ? « C’est la question centrale de la journée.

D’après les services de renseignements de la police, on attend entre 140 et 180 000 manifestants » cet après-midi, relate le journaliste Carol Cuello en direct de la place Denfert-Rochereau. « Si c’est confirmé, cela prouverait qu’il y a un tassement de la mobilisation », poursuit-il.

Aujourd’hui, il devrait y avoir autour de 200 défilés dans toute la France, quatre à Paris. Les plus importantes sont attendues à Toulon (Var) et à Montpellier (Hérault) », précise Carol Cuello. « Aujourd’hui, la vaccination des enfants est devenue le thème central de la mobilisation », conclut le journaliste.

Le pass sanitaire passera l’été, peut-être même l’automne. Le pass sanitaire pourrait être prolongé au-delà du 15 novembre « si le Covid ne disparaissait pas de nos vies » d’ici cette échéance fixée par la loi, a déclaré jeudi 26 août le ministre de la Santé, Olivier Véran.

« Ce pass ne peut être prolongé au-delà du 15 novembre, sans quoi il nous faudrait un nouveau texte de loi, qui serait à nouveau débattu au Parlement », a rappelé M. Véran lors d’une conférence de presse.

« Je ne dis pas que ça ne peut pas arriver, ça pourrait arriver si le Covid ne disparaissait pas de nos vies dans les trois prochains mois », a-t-il ajouté.

France complètement en rouge

Après Bruxelles il y a quelques semaines, la Wallonie est repassée en rouge sur la carte du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC), mise à jour jeudi, le 19 aout. Seule la Flandre reste en orange. La France est désormais totalement en rouge.

La France est désormais complètement en rouge après le changement du Val de Loire. C’est également le cas de la Grèce puisque la Thessalie, dernière région à être indiquée en orange la semaine dernière, est également passée au rouge. Toutes les régions d’Allemagne qui étaient encore en vert sont passées à l’orange et Berlin est désormais rouge. La Lettonie et une bonne partie de l’Autriche ont également échangé le vert pour l’orange. Enfin, le nord de la Suède, la Bulgarie et la Lituanie sont désormais aussi en rouge.

Ces changements de couleurs ont un impact sur les voyages. Les personnes qui reviennent d’une zone rouge au sein de l’Union européenne et qui n’ont pas de certificat de vaccination, de certificat de rétablissement ou de test PCR négatif récent doivent systématiquement se faire tester à leur retour.
Tous les voyageurs en provenance d’une zone rouge en dehors de l’Union européenne doivent également se faire tester, même s’ils disposent d’un certificat de vaccination.

L’ECDC publie chaque jeudi une carte européenne basée sur le nombre d’infections et le pourcentage de tests positifs au cours des quatorze derniers jours. Elle propose quatre couleurs : vert, orange, rouge et rouge foncé.

Une région adopte la couleur rouge si l’incidence, qui renseigne le nombre de nouveaux cas pour 100.000 habitants sur 14 jours, oscille entre 75 et 200, et si le taux de positivité est supérieur à 4 %. La couleur rouge s’impose aussi lorsque l’incidence est comprise entre 200 et 500, quel que soit le taux de positivité.

Avec une incidence de 172,3 et un taux de positivité de 4,4 %, la Wallonie entre dans la première catégorie.

Suisses opposent au pass sanitaire

22.07.2021 En l’espace de quatre semaines, un nombre incroyable de 187’433 signatures ont été collectées, cela n’avait jamais été fait auparavant», a déclaré l’association Amis de la Constitution, participant à la récolte de signatures. Le Conseil fédéral avait d’ores et déjà agendé une éventuelle votation au 28 novembre, sous réserve du succès de la récolte des signatures. La Chancellerie fédérale doit désormais vérifier la validité de celles-ci, et confirmer ensuite la tenue du vote.
Les opposants au pass sanitaire ont déposé les paraphes nécessaires à la tenue d’un vote populaire. Celui-ci aura lieu le 28 novembre.

[…] Les rangs des opposants aux mesures sanitaires se sont étoffés récemment, avec notamment les Jeunes UDC qui se sont ralliés au référendum. Ils dénoncent la création d’une «société à deux vitesses» et des discriminations à l’égard des non-vaccinés. Dans un récent communiqué de presse, les Amis de la Constitution allaient même jusqu’à dire que les agissements du Conseil fédéral étaient «dignes des pires heures du stalinisme».

Aujourd’hui, en Suisse, rien de tout cela pour le moment. L’ordonnance du 23 juin dernier fixe trois catégories. Le certificat est obligatoire en discothèque et pour les grandes manifestations (zone rouge). Il est optionnel dans les restaurants, les bars, les théâtres ou les salles de fitness: si les tenanciers l’exigent, ils peuvent abandonner toutes les mesures sanitaires (zone orange). Enfin, le certificat ne peut pas être demandé dans les transports publics ou les supermarchés, par exemple (zone verte).

Pass sanitaire pour restaurants

21.07.2021 Interrogé sur TF1, Jean Castex a indiqué ce mercredi, le 21 juillet, que les restaurateurs devront demander le pass sanitaire des clients mais ne vérifieront pas l’identité. Ce sera du ressort des forces de l’ordre, a indiqué le premier ministre. Il s’agissait d’une préoccupation des professionnels de la restauration qui avaient écrit à Jean Castex à ce sujet.

Préparez vos justificatifs pour aller dans les lieux de loisirs et de culture rassemblant plus de 50 personnes (contre 1.000 auparavant), les Français doivent désormais présenter une preuve de vaccination ou un test Covid-19 négatif (PCR), alors que le nombre des contaminations explose en raison du variant Delta, plus contagieux.

Avec 18.000 contaminations en vingt-quatre heures, soit 150 % de plus sur une semaine, «nous n’avons jamais connu cela» a mis en garde mardi le ministre de la Santé, Olivier Véran, qui n’hésite plus à parler de «quatrième vague». Le masque en extérieur fait son retour dans les zones touristiques où l’épidémie repart (Haute-Garonne, Charente-Maritime…).

Depuis l’allocution du président de la République Emmanuel Macron, lundi 12 juillet, des réfractaires au vaccin et surtout au pass sanitaire, secouent le pays. À l’heure où certains citoyens montrent leur mécontentement par des manifestations, d’autres vont beaucoup plus loin et diffusent des menaces de mort. Des députés de la majorité ont témoigné dans les colonnes du Figaro, ce mardi 20 juillet, pour dénoncer les violents messages qu’ils reçoivent quotidiennement depuis plusieurs jours. « On est régulièrement les cibles de menaces et de mails, mais là ça va crescendo dans la déraison totale » a confié anonymement une députée pour « ne pas inquiéter sa famille ».

L’extension du pass sanitaire a fait l’objet d’un avant projet de loi lors du Conseil des ministres le 19 juillet, puis il sera examiné par l’Assemblée nationale à partir du 21 juillet. Lors de son allocution du 12 juillet, Emmanuel Macron a annoncé l’extension du pass sanitaire à de nouveaux lieux à partir de 12 ans :

A partir du 21 juillet : à tous les lieux de loisirs et de culture rassemblant plus de 50 personnes. Cela concerne :

Wallonie: foyers privés d’eau potable

Bruxelles 21.07.2021 Il reste encore 1650 foyers privés d’eau potable en Wallonie, Belgique. L’eau est revenue sur l’ensemble du territoire des communes de Pepinster et de Dison, a indiqué mercredi, le 21 juillet, la Société Wallonne Des Eaux. Dans les réseaux concernés par des eaux sales ou troubles, l’eau du robinet ne peut pas être utilisée à des fins alimentaires même bouillie.

La SWDE préconise une utilisation limitée aux besoins des sanitaires (WC) et à l’hygiène corporelle si l’eau est légèrement trouble. Les communes concernées sont les suivantes : En province de Namur : Celles (Houyet) ; Dave -partie haute de l’entité (liste des rues) où l’eau est actuellement coupée pour des opérations de rinçage ; Ham-sur-Sambre (Jemeppe-sur-Sambre). La situation est à présent rétablie sur le village de Rivière (Profondeville), dans la zone de Lustin bas et à Floriffoux.

Là où l’eau a été déclarée potable, une odeur de chlore un peu plus forte que d’habitude pourrait apparaître au robinet. Cela ne présente aucun risque pour la santé, selon la SWDE. Certaines communes connaissent des manques partiels d’eau, mais la qualité de l’eau du robinet n’est pas altérée.

En province de Liège, la situation est revenue à la normale sur l’ensemble de Pepinster et de Dison. En province de Namur, la situation est redevenue normale sur l’ensemble de Profondeville. La SWDE prévient que dans les prochains jours, des incidents pourraient encore survenir sur son réseau de distribution dans les zones impactées par les inondations. Les conduites enterrées ont peut-être été endommagées. Ce fait, combiné à leur importante sollicitation pour les opérations de nettoyage pourrait entraîner une multiplication des fuites.

Belgique: le bilan des inondations

Le bilan des inondations meurtrières qui ont frappé la Belgique en fin de semaine dernière s’alourdit encore ce dimanche: on dénombre désormais 31 morts et 163 personnes sont toujours présumées portées disparues, selon un nouveau bilan du centre de crise. Un bilan qui risque encore de s’alourdir dans les prochaines heures.

Le centre de crise encourage par ailleurs les citoyens qui n’ont pas encore eu de contacts avec leurs proches à se signaler le plus rapidement possible aux services de secours. « Si vous êtes sans nouvelles d’un proche, nous vous invitons à prendre contact avec votre zone de police locale qui rassemble les informations sur les personnes disparues », indiquent les autorités.

À l’heure actuelle, le danger n’est plus imminent dans les zones touchées. Les opérations de sauvetage sont terminées mais des opérations de recherche sont toujours en cours dans un certain nombre de zones, ajoutent-elles en soulignant que « les importants travaux de nettoyage et l’estimation des dégâts matériels sont maintenant au centre des préoccupations ».

Le centre de crise avance par ailleurs une série de conseils pour les sinistrés qui voudraient rentrer chez eux. «N’entrez que si la lumière du jour est suffisante; portez des bottes en caoutchouc s’il y a plus de 5 cm d’eau afin d’éviter les risques d’électrocution ou de coupures et quittez les lieux si vous sentez une odeur de gaz», explique-t-il.

Les autorités rappellent enfin le numéro d’information gratuit 1771 pour les questions sur les démarches à entreprendre et assurent que le moyen le plus simple d’aider reste d’effectuer un don sur le compte de la Croix-Rouge BE70 0000 0000 2525 ou de s’inscrire sur la plateforme des volontaires de crise de la Croix-Rouge.

Macron: l’obligation vaccinale

Le chef de l’Etat a annoncé, lundi, le 12 juillet, lors de son allocution télévisée, l’obligation vaccinale pour les personnels de santé et l’extension du passe sanitaire à de nouvelles activités. Il a par ailleurs prévenu que la réforme des retraites ne serait pas engagée «tant que l’épidémie ne serait pas sous contrôle et la reprise bien assurée».

Emmanuel Macron a décidé d’imposer le pass sanitaire à l’entrée de la plupart des lieux publics et rendu la vaccination obligatoire pour les soignants et ceux au contact des personnes fragiles, sanctions à la clef.

L’allocution d’Emmanuel Macron a provoqué une ruée sur la vaccination. Plus de 900.000 Français ont pris leur deux rendez-vous ce lundi soir, annonce le directeur général de Doctolib sur RMC. Le site a enregistré 7,5 millions de connexion.

À l’heure actuelle, 53% des Français ont reçu au moins une injection

« Entrées précédentes