Archives d’Auteur : Europe correspondent

Police: des images « choquantes »

« J’ai vu ces images qui sont des images choquantes pour lesquelles le préfet de police a immédiatement saisi ses services pour les comprendre, pour voir s’ils peuvent trouver une explication. À l’heure qu’il est, je n’en vois aucune », a déclaré le ministre Christophe Castaner, en marge d’un déplacement à Rennes.
«Il faut que la vérité soit faite sur cet acte et que nous le comprenions. S’il y a une faute, elle sera sanctionnée », a-t-il ajouté.

La diffusion de vidéos d’un manifestant au visage ensanglanté, au sol, couché sur le dos, frappé à coups de poing par un policier a ému au-delà des réseaux sociaux. La scène, qui s’est déroulée samedi à Paris en marge de la manifestation des « gilets jaunes », est brève mais violente. Sur un autre angle de la scène, filmée par l’AFPTV autour de 14H30, l’homme, couché sur le ventre et déjà menotté, crie de douleur quand le policier lui appuie son genou sur le bras.

Une vidéo montrant un policier frapper un manifestant circule sur Internet. Le parquet de Paris a ouvert une enquête pour « violences volontaires par personne dépositaire de l’autorité publique ». Le policier a de son côté porter plainte pour «violences volontaires» à l’égard du manifestant. Le jeune homme sera jugé ultérieurement.

Jean-Paul Gaulter: un « nouveau concept ».

Le créateur Jean-Paul Gaulter a annoncé dans un communiqué le 17 janvier 2020, que son prochain défilé haute couture qui sera présenté à Paris le 22 janvier 2020 sera son dernier.

Pas question en revanche de faire ses adieux à la mode pour autant : dans une vidéo postée sur son compte Twitter, le créateur de 67 ans a tout de même expliqué travailler sur un « nouveau concept ».

Cette décision surprise est prise par le créateur 50 ans après le début de sa carrière.

Restaurant Paul Bocuse “n’est plus à la hauteur”

Le Guide Michelin a confirmé avoir rétrogradé dans son édition 2020 le restaurant Paul Bocuse, fleuron de la gastronomie française, estimant que «la qualité de l’établissement demeurait excellente mais plus au niveau d’un trois étoiles». La famille Bocuse et l’équipe à la tête du célèbre établissement de Collonges-au-Mont-d’Or se sont dit bouleversées par la perte de cette troisième étoile.

Le patron du célèbre guide Michelin, Gwendal Poullennec, s’est rendu dans l’établissement de la région lyonnaise pour faire cette annonce, a précisé Elisabeth Boucher-Anselin, directrice de la communication des activités gastronomiques et touristiques de Michelin.

Alors que des critiques disaient déjà bien avant le décès de Paul Bocuse il y a deux ans que l’adresse n’était plus à la hauteur, «des inspecteurs se sont rendus plusieurs fois en 2019 dans l’établissement» et ont conclu «que la qualité demeurait excellente mais plus au niveau d’un trois étoiles», a-t-elle dit.

«On doit être juste pour les clients», «le guide Michelin est d’abord fait pour ceux qui vont au restaurant».
L’annonce de cette rétrogradation survient après celle de Marc Veyrat l’an dernier, qui a intenté et perdu un procès contre le guide qui dévoilera son nouveau palmarès le 27 janvier.

L’annonce de cette rétrogradation survient après celle de Marc Veyrat l’an dernier, qui a intenté et perdu un procès contre le guide qui dévoilera son nouveau palmarès le 27 janvier.

L’aide humanitaire au Zimbabwe

La Commission européenne mobilise une enveloppe de 22,8 millions d’euros d’aide humanitaire pour contribuer à répondre aux besoins alimentaires d’urgence et soutenir les populations vulnérables en Eswatini, au Lesotho, à Madagascar, en Zambie et au Zimbabwe.

Ce financement intervient alors que de vastes régions d’Afrique australe sont actuellement confrontées à la plus grave sécheresse depuis des décennies.

De nombreux ménages pauvres vivant dans des régions touchées par la sécheresse dans certains pays d’Afrique australe rencontrent des difficultés pour manger à leur faim en raison des mauvaises récoltes, d’un accès réduit à l’eau et, dans certains cas, du prix excessif des denrées alimentaires sur les marchés. L’aide humanitaire octroyée par l’UE contribuera à fournir des denrées alimentaires à ceux qui en ont le plus besoin et à faire face à la crise alimentaire dans les communautés rurales fragiles”, a déclaré M. Janez Lenarčič, commissaire chargé de la gestion des crises.

Sur cette enveloppe, une somme de 16,8 millions d’euros sera consacrée au renforcement du soutien alimentaire et nutritionnel, à l’amélioration de l’accès aux soins de santé de base et à l’eau salubre ainsi qu’à la protection des personnes vulnérables au Zimbabwe. Le montant restant servira à financer une aide alimentaire et nutritionnelle en Eswatini, à Madagascar, au Lesotho et en Zambie.

Barkhane: 220 militaries français en renfort

Face à une menace djihadiste persistante, les dirigeants des pays du G5 Sahel et la France ont annoncé la mise en place d’un nouveau cadre opérationnel avec des priorités redéfinies et une action concentrée sur la zone dite des “trois frontières” entre le Mali, le Niger et le Burkina Faso.

Initialement prévue le 16 décembre, ce sommet à huis clos, qui s’est tenue au château de Pau, avait été repoussée après une attaque, revendiquée par l’Etat islamique(EI), contre la base militaire d’Inates au Niger qui avait causé la mort de 71 soldats nigériens.

La coalition militaire aura un “commandement conjoint” entre la force Barkhane et la force conjointe du G5 Sahel, “en intégrant nos forces de renseignement, nos forces militaires” sur la zone des trois frontières, “avec une latitude d’engagement beaucoup plus forte”, a précisé le chef de l’Etat français. . 

“Au-delà de ça, j’ai décidé d’engager des capacités de combat supplémentaires – 220 militaires pour amorcer cette dynamique viendront gonfler les troupes d’ores et déjà présentes sur le terrain de Barkhane”, qui compte à l’heure actuelle 4.500 hommes, a ajouté Emmanuel Macron. 

https://twitter.com/afpfr/status/1216808407677702144?s=21

“La priorité c’est l’Etat islamique dans le grand Sahara (EIGS), ce qui ne nous empêche pas de combattre tous les groupes armés terroristes mais c’est l’ennemi prioritaire car le plus dangereux”, a-t-il poursuivi.

Signe de la sécurité précaire dans la région, le Niger a été une nouvelle fois le théâtre d’une attaque contre un camp militaire, jeudi dernier, à Chinagodrar, toujours dans la zone dite des “trois frontières”, où se concentre l’essentiel des attaques de ces derniers mois.

“Aujourd’hui, plus que jamais, le constat c’est que les résultats pour l’instant, malgré les efforts sont en deçà des attentes des populations”, a souligné le président du Burkina Faso, Roch Marc Christian Kaboré, lors d’une conférence de presse conjointe.

“C’est pour cela que nous avons convenu de rediscuter du dispositif et de définir des piliers sur lesquels nous allons fonder les prochaines actions”, a-t-il ajouté, insistant sur la nécessité de “coordonner l’ensemble des forces sur le terrain et de concentrer ces actions”.

Concrètement, le “nouveau cadre” prendra la forme et le nom d’une ‘Coalition pour le Sahel’, rassemblant les pays du G5 Sahel (Mauritanie, Mali, Burkina Faso, Niger, Tchad), la France, les partenaires déjà engagés, et “tous les pays et organisations qui voudront y contribuer”.

Escalade de glace au Pays des Écrins

Avec le temps, ce rassemblement international dans les Hautes-Alpes destiné à l’élite de la discipline, s’est démocratisé. On compte chaque année plus d’adeptes qui viennent découvrir et s’initier à l’escalade de glace dans des conditions optimales.

L’heure est aux expériences inédites qui vous font repousser vos limites et tutoyer les sommets. Imaginez-vous seulement ce dont vous êtes capable. Le moment est venu de goûter aux plaisirs de l’extrême, de vivre à fond votre amour du risque, de vous jeter à corps perdu à l’assaut des sommets et d’affronter la verticalité : un ascenseur émotionnel, qui culmine toujours plus haut – sensations fortes et poussée d’adrénaline garanties!

Alors, prêt pour le grand frisson ? Lorsque l’hiver est là, le Pays des Écrins se dévoile autrement. Le monde éphémère de la glace s’offre alors à vous. Progressivement, les chutes d’eau se figent et donnent naissance aux cascades de glace, ou autres stalactites, aux formes extraordinaires. Dans une atmosphère sans pareil, feutrée, quasi-secrète, jouer avec les équilibres et évoluer le long de la paroi capricieuse, projeter son piolet dans la glace et la tailler tel un diamant aux mille facettes, sentir son coeur qui s’emballe, suspendu au-dessus du vide : une expérience unique!

Les vallées du Fournel et de Freissinières sont des sites remarquables, pour la pratique de cette activité, à mi-chemin entre l’alpinisme et l’escalade. La première, retirée, abrite un terrain vertigineux et regorge de sublimes lignes de glace : une traversée au coeur d’une nature trouble et étonnante qui ne vous laissera pas de marbre ! La vallée de Freissinières, quant à elle, est l’un des spots de glace majeurs du Pays des Écrins, reconnu à l’échelle internationale. Particulièrement esthétique et abordable (les secteurs sont entièrement balisés), c’est une perle pour tous les glaciairistes qui s’y pressent, notamment à l’occasion de l’Ice Climbing Écrins qui s’y déroule chaque année. Une fois encadrée, la cascade de glace devient accessible à tous.

Barrages à Calais

Les forces de l’ordre sont intervenues à trois reprises à Calais dans la nuit de jeudi à vendredi dernier, pour démanteler des barrages filtrants installés par des migrants près du port. Une pratique en pleine recrudescence, alerte la préfecture.

A l’époque de la «Jungle» de Calais, où ont vécu jusqu’à 9.000 migrants entre 2015 et 2016, ce type d’action était fréquent. Une fois les véhicules stoppés, ils tentaient de grimper par effraction à bord des camions en partance pour l’Angleterre. «Après plusieurs années de relative accalmie, ce moyen d’action (…) semble se développer à nouveau ces dernières semaines», a déclaré la préfecture.

Environ 300 migrants vivaient à Calais en décembre, selon la préfecture, au moment des opérations de démantèlement de campement. Les associations constatent des retours ou arrivées régulières, jugeant inefficaces ces actions. Elles estiment entre 400 et 500 leur nombre à Calais actuellement.

Les interventions ont eu lieu à deux endroits différents de la rocade portuaire, à 19h45, 2h du matin et 4h du matin, lorsque des migrants ont tenté de bloquer le trafic. Ils avaient notamment installé des panneaux de signalisation sur la chaussée, ou disposé des branchages et des détritus. Entre une trentaine et une centaine de migrants ont participé à ces tentatives, selon la préfecture. Aucun blessé n’a été déploré. La chaussée a dû être nettoyée.

« Entrées précédentes