Archives d’Auteur : Europe correspondent

COVID19: confinement de Pâques

Edouard Philippe a exhorté le 1 avril les Français à ne pas partir en vacances et à continuer de respecter le confinement obligatoire en vigueur depuis le 17 mars et jusqu’au 15 avril, afin de faire en sorte que “la digue tienne”.

Nous avons observé que nos concitoyens respectaient dans l’ensemble très strictement les consignes de confinement qui leur sont données. Je veux les en remercier (…) c’est nécessaire et c’est indispensable”, a dit le chef du gouvernement sur TF1, estimant que “la pire des choses” serait “que cet engagement s’étiole”.

Certes, c’est le printemps” et le début des vacances de Pâques dans certaines régions du territoire à partir de 4 avril, “mais le virus n’est pas en vacances”, a-t-il ajouté. “Le confinement, ce n’est pas se déplacer en France.”

Des “contrôles stricts” vont donc être menés pour éviter que le début des vacances scolaires se traduise par des trajets qui viendraient “ruiner l’effort collectif” fourni depuis trois semaines, a-t-il poursuivi. “Nous sommes dans un combat long dur, que la digue tienne, nous devons tous ensemble faire en sorte qu’elle continue à tenir.

France: 5.387 décès un bilan provisoire

La France a enregistré 5.387 décès dus au coronavirus depuis l’apparition de l’épidémie, dont 4.503 dans les hôpitaux et 884 dans les établissements sociaux et médico-sociaux, a annoncé le 2 avril le directeur général de la santé Jérôme Salomon.

Le nombre de personnes hospitalisées a augmenté en 24 heures de 1.607 (+6,5%) pour atteindre 26.246. Parmi ces patients, 6.399 sont en réanimation (contre 6.017 le ), alors que la capacité totale en lits de réanimation a été portée dans le pays à plus de 9.000, a précisé le directeur.

Pour la première fois depuis le début de l’épidémie, la DGS a fourni un bilan encore provisoire des décès survenus dans les établissements sociaux et médico-sociaux dont les Ehpad (établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes).

Ces données, faisant état de 884 décès, sont partielles et “toujours en consolidation”, a souligné Jérôme Salomon.

Brexit: prolongation de la transition

L’Union européenne s’attend à ce que Royaume-Uni demande une prolongation de la période de transition post-Brexit censée s’achever à la fin de l’année, en raison de la crise du la COVID-19 qui a entraîné l’interruption des négociations, a-t-on appris de sources diplomatiques.

Cette période de transition doit permettre de définir le cadre des futures relations commerciales entre les deux parties, mais aucune discussion n’a eu lieu depuis l’échange des projets, à la mi-mars, du fait de l’épidémie.

Le négociateur de l’UE Michel Barnier a contracté le coronavirus, tout comme le Premier ministre britannique Boris Johnson et son ministre de la Santé, Matt Hancock. Son conseiller Dominic Cummings, l’un des principaux artisans de la sortie de l’Union, présente quand à lui des symptômes et s’est placé à l’isolement.

“La pandémie de coronavirus complique un programme déjà très ambitieux”, a déploré l’eurodéputé allemand David McAllister, qui préside le groupe parlementaire chargé du Brexit.

“L’UE a toujours été disposée à prolonger la période de transition. La balle est désormais clairement dans le camp britannique (…) Jusqu’à présent, le gouvernement britannique s’est toujours opposé à cette éventualité. Dans les circonstances actuelles, Londres devrait à nouveau réfléchir attentivement à une prolongation”, a-t-il ajouté.

Le gouvernement britannique devrait en faire la demande en mai ou en juin, dit-on de source diplomatique.

Zoo de Mulhouse ferme la porte

Le parc zoologique et botanique de Mulhouse a dû fermer ses portes le 14 février en raison des mesures de confinement décidées pour lutter contre la pandémie de Covid-19.

Depuis, il fonctionne en effectif réduit, comme l’explique Benoit Quintard, vétérinaire et directeur adjoint du parc : « Les soigneurs représentent aujourd’hui la majeure partie du personnel encore actif au sein du parc, et pourtant ils ne sont que 13 encore actifs, contre 30 habituellement. L’effectif est donc très restreint ».

Évidemment les animaux sont nourris tous les jours et les soigneurs doivent redoubler de vigilance, en particulier avec les singes, les plus proches parents de l’homme… « Comme on est sur un nouveau virus, il y a une part d’ombre et d’incertitude qui perdure« , raconte Alexandre Pétry, le responsable animalier.

« La majorité des animaux ne peut pas contracter ce virus : ils ne peuvent pas nous le transmettre et on ne peut pas le leur donner. Par contre, il y a tout de même une vigilance qui a été émise par l’association des vétérinaires de zoo européens sur les grands singes« , explique-t-il.

Une vigilance particulière vis-à-vis des grands singes. Par conséquent, une vigilance particulière a été mise en place vis-à-vis de ces animaux. « Ici, on n’a pas de vrais grands singes, mais on a quand même des gibbons, qui sont les plus proches parents de l’homme qu’on ait sur ce parc. On a donc établi un protocole plus strict avec eux. »

COVID19: popularité de Macron en hausse

La popularité d’Emmanuel Macron est en hausse et dépasse la barre des 50%, selon un sondage. Le chef de l’État gagne des points dans toutes les catégories d’âge, en particulier chez les plus de 65 ans (+17). Il fait également un bond significatif auprès des sympathisants des Républicains (de 29% d’avis favorables à 56%) et d’EELV (de 26 à 40%). (Image: archive)

Les électeurs de Marine Le Pen au premier tour de 2017 sont désormais 30% à être satisfaits, contre 19% fin février.

Le Premier ministre recueille quant à lui 42% d’avis favorables (36% de «plutôt satisfaits»), contre 36% il y a un mois.

Ce sondage suit la tendance observée dans plusieurs études publiées cette semaine, qui constataient un «ralliement des Français derrière l’exécutif en temps de crise». Une progression comparable à celle de François Hollande après les attentats de 2015 et à celle de Jacques Chirac après ceux du 11 septembre 2001.

En revanche, des sondages autres que celui du JDD ont montré que la confiance des Français dans l’exécutif pour faire face à l’épidémie de coronavirus baissait fortement depuis plusieurs jours.

Ledit sondage a été mené par questionnaire auto-administré en ligne et par téléphone du 19 au 28 mars 2020, selon la méthode des quotas auprès d’un échantillon représentatif de la population française de 1.930 personnes âgées de 18 ans et plus. La marge d’erreur est entre 1 et 2,2 points.

Paris: la semaine de la mode annulée

La semaine parisienne du prêt-à-porter homme prévue les les 23-28 juin et celle de la haute couture du 5 au 9 juillet ont été annulées en raison de la pandémie de COVID-19, a annoncé le 27 mars la Fédération française de la haute couture et de la mode.

La Fédération estime que «les conditions ne sont pas réunies pour permettre le déroulement» des deux évènements face à «la progression de l’épidémie de Covid-19 qui est en train de gagner l’ensemble du monde», indique-t-elle dans un communiqué.

https://twitter.com/vogueparis/status/1243598720089968641?s=21

COVID19: Confinement sera prolongé

Edouard Philippe annonce que le confinement sera prolongé jusqu’au 15 avril au moins.

« Avec l’accord du président de la République, j’annonce aujourd’hui le renouvellement de la période de confinement pour deux semaines supplémentaires à compter de mardi prochain, soit jusqu’au mercredi 15 avril » dans les mêmes conditions, a-t-il déclaré, à l’issue d’un Conseil des ministres.

« Les mêmes règles que celles actuellement en vigueur continueront à s’appliquer », a-t-il précisé, ajoutant que «cette période pourra évidemment être prolongée si la situation sanitaire l’exige ».

Le conseil scientifique «évalue à au moins six semaines la période totale (nécessaire) de confinement» mais «il est encore trop tôt pour le savoir avec certitude», a rapporté Edouard Philippe.

« Entrées précédentes