Jean-Marie Le Pen: le RN ‘trop timide’

Quelques mois après leur arrivée massive à l’Assemblée nationale, les 89 députés du Rassemblement national tentent de faire leur place. Mais comme il l’a confié au Journal du dimanche le 27 août, leur présence serait trop timide pour Jean-Marie Le Pen. « Il y a une certaine absence médiatique du RN (…) Je les trouve silencieux. Ils doivent réagir », a-t-il déclaré au sujet du parti. Avant de poursuivre : « Lorsqu’on fait référence à la droite, on entend parler en permanence des Républicains mais jamais du RN. ». L’ancien président du Front national a souhaité donner un conseil au Rassemblement national : « La position raisonnable, c’est d’être agressif à l’égard du pouvoir », a lancé Jean-Marie Le Pen, qui estime que les députés doivent s’imposer pour mettre la macronie en difficulté.

Enfin, le père de Marine Le Pen s’est aussi exprimé sur l’élection du prochain président du parti, qui se tiendra en novembre prochain. « Je ne suis ni dans sa tête ni dans son cœur », a réagi Jean-Marie Le Pen au fait que sa fille ne soit pas candidate. Deux hommes s’affronteront pour briguer la présidence du RN : il s’agit de l’actuel président par intérim Jordan Bardella, et du maire de Perpignan et ex-compagnon de Marine Le Pen, Louis Aliot. « Je ne soutiendrai personne (…) Je n’ai pas de préférence », a confié Jean-Marie Le Pen.  Enfin, ce dernier a fait part de son espoir de voir le Rassemblement national s’emparer de l’Elysée en 2027, que ce soit grâce à Marine Le Pen, ou peut-être même Jordan Bardella.