Strasbourg: Mondial des Vins Blancs

20.06.2022 Avec le vin orange en vedette, le Mondial des Vins Blancs bat son plein au Palais de la musique et des congrès. En compétition, 622 échantillons testés par 65 jurys venus d’une vingtaine de pays différents.

Il faut d’abord admirer sa robe. Orange aux reflets dorés. Éblouissante, au repos. À l’aération, les bords se parent de rouge, alors que le cœur s’habille d’un blanc aux transparences éclatantes. Dans le verre, pied long et élégant, le ballon large en bas, rétréci en haut, fait sur mesure par la verrerie slovaque Rona, il s’épanouit merveilleusement. Tannique au repos, orangé et épicé lorsqu’il est aéré.

« Ce vin de couleur orange peut participer à notre concours car il a été reconnu comme étant un vin blanc par l’OIV (Organisation Internationale de la Vigne et du Vin) » explique Christine Collins, directrice du Mondial. « Il est obtenu grâce à la macération du raisin avec sa peau qui donne cette couleur orange ».

Utilisée par les géorgiens depuis des siècles, la méthode ne s’était pas répandue jusqu’à présent. Un procédé durant lequel le moût et le marc de raisins blancs fermentent longuement au contact des peaux, pulpes et pépins. « Si le travail du vigneron est différent, on va retrouver les mêmes trames que pour un riesling avec une belle acidité et des notes d’agrumes » estime Christine Collins, émerveillée devant les couleurs qui apparaissent dans le verre. « C’est un truc de fou, c’est magique ! « . Le verre a d’ailleurs des formes particulières pour dégager toutes les spécificités du vin.