Ukraine: un journaliste de BFMTV tué

30.05.2022 Le parquet national antiterroriste annonce l’ouverture d’une enquête pour crimes de guerre après la mort de Frédéric Leclerc-Imhoff, journaliste de BFMTV tué dans l’est de l’Ukraine alors qu’il accompagnait des civils à bord d’un bus humanitaire près de Severodonetsk #AFP.

« Je partage la peine de la famille, des proches et des confrères de Frédéric Leclerc-Imhoff, à qui j’adresse mes condoléances. À celles et ceux qui assurent sur les théâtres d’opérations la difficile mission d’informer, je veux redire le soutien inconditionnel de la France » Emmanuel Macron a écrit sur Twitter.

Mort de Frédéric Leclerc-Imhoff: « Il est le 8e journaliste à être tué dans son exercice professionnel en Ukraine », annonce Christophe Deloire (Reporters Sans Frontières).

La rédaction de BFMTV et le groupe Altice média ont l’immense douleur de vous annoncer la disparition de l’un des nôtres. Frédéric Leclerc-Imhoff, journaliste reporter d’images, a été tué ce lundi sur la route de Lyssytchansk dans la région de Severodonetsk, en Ukraine.

Notre journaliste couvrait la guerre en cours. Il a été victime d’un éclat d’obus, alors qu’il suivait une opération humanitaire dans un véhicule blindé, ce lundi. Il était accompagné de son collègue Maxime Brandstaetter, qui a été légèrement blessé lors de cette frappe, et leur « fixeuse » Oksana Leuta, qui n’a pas été touchée.