Lavrov: France-Belgique la langue francaise

30.05.2022 Dans une interview accordée à TF1, le ministre russe des Affaires étrangères Lavrov a rappelé la justification de ce que la Russie nomme «l’opération militaire spéciale ». C’est ce que rapporte Het Laatste Nieuws. «Pour l’Occident, c’est semblable à ce qui est arrivé à la langue russe, à l’éducation russe, aux médias russes, qui ont été interdits par la loi », a-t-il déclaré à l’antenne. «Par exemple, comment la France réagirait-elle si la Belgique interdisait la langue française ?» M. Lavrov a également établi un parallèle avec deux autres pays.

« Ou que ferait l’Angleterre si l’Irlande interdisait l’anglais ? En Europe, on ne peut pas imaginer cela. Mais quand il s’agit du russe, personne en Europe ne s’en soucie.»

Le ministre russe a également rappelé que la reprise de la région ukrainienne du Donbass était une « priorité inconditionnelle » pour Moscou. L’armée russe prévoirait maintenant de repousser les forces ukrainiennes des régions du Donetsk et du Louhansk, deux régions que la Russie reconnaît comme des républiques populaires indépendantes. La région du Donbass serait alors « libérée du régime de Kiev».