Ukraine: le FMI demande donation

Aider l’Ukraine, oui, mais sous forme de dons, demande le FMI: l’objectif est d’éviter que Kiev accumule une dette considérable qui compliquerait la reprise au sortir de la guerre. L’aide financière à l’Ukraine doit être accordée «le plus possible» sous forme de donations et non de prêts, a souligné Kristalina Georgieva, la directrice générale du Fonds monétaire international (FMI).

Les responsables ukrainiens ont fait part au FMI d’un besoin de 5 milliards de dollars par mois pour continuer à faire fonctionner l’économie du pays au moins pour les prochains mois, avait-elle rapporté mercredi, le 20 avril.

Les besoins financiers et la manière de les combler doivent encore être affinés. «Nous estimons que cela doit passer le plus possible par des donations plutôt que des prêts», a-t-elle tout de même déclaré jeudi lors de la conférence de presse à l’issue de la réunion du comité monétaire et financier de l’institution.

Après la guerre, [les autorités de l’Ukraine] vont faire face à une facture très élevée pour la reconstruction du pays. Accumuler davantage de dettes en plus de celle qu’ils supportent déjà dans un contexte de baisse drastique des revenus et d’une hausse considérable de dépenses n’est tout simplement pas prudent.

La dirigeante a affirmé que les réserves du pays étaient « solides » : « Ils disposent de quelque $29 milliard [€26,75 milliard] et souhaitent les préserver pour continuer à faire fonctionner leur économie.»