Marine Le Pen s’avance

Entre l’actuel locataire de l’Elysée et la candidate du Rassemblement national, l’écart continue de diminuer, bien que celui-ci demeure en tête des intentions de vote au premier tour.

Entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen, l’écart continue de diminuer dans les intentions de vote, à quelques jours du premier tour de l’élection présidentielle, qui se tiendra dimanche 10 avril. Ainsi, bien que le président-candidat soit toujours donné en tête, avec 27,5 % des intentions de vote au premier tour, sa rivale du Rassemblement national grimpe à 22 %, d’après les conclusions d’un sondage Ifop-Fiducial rendu public lundi 4 avril et commenté par Le Point.

Dans le détail, en l’espace de deux semaines, la candidate frontiste a engrangé 3,5 points. C’est la première fois que cette dernière – qui enregistre une importante poussée dans les sondages – est donnée à 22 % dans cette étude, assurent nos confrères. En revanche, au second tour de l’élection présidentielle, le rapport de force entre les deux candidats n’a pas évolué en une semaine : Emmanuel Macron est donné à 53 %, Marine Le Pen à 47 %.

Autrement dit, le chef de l’Etat a perdu 0,5 point en l’espace d’une semaine, tandis que Marine Le Pen en a gagné un, selon cette étude conduite pour Paris Match, LCI et Sud Radio. Ce qui veut dire que désormais, il n’y a plus que 5,5 points qui séparent les deux candidats donnés favoris pour un duel au second tour. Un scénario qui, s’il se produit réellement, reproduira celui observé en 2017.