Omicron: perturbation des voyages

Plus de 2.100 vols ont encore été annulés par les compagnies aériennes à travers le monde aujourd’hui, le variant #Omicron du #Covid_19 perturbant les voyages pendant les fêtes. Ce week-end, environ 7.900 vols avaient déjà été annulés #AFP.

Le variant Omicron joue les trouble-fête dans les aéroports. Quelque 7 500 vols ont été annulés par les compagnies aériennes tandis que des milliers d’autres étaient retardés dans le monde le week-end de Noël, la nouvelle souche du Covid-19 perturbant les voyages pendant les fêtes.

Selon le dernier bilan du site Flightaware, on comptait, dimanche 26 décembre, près de 2 000 annulations de vols, dont plus de 570 étaient des trajets liés aux États-Unis, qu’il s’agisse de liaisons internationales ou internes.

Samedi, le même site avait recensé près de 2 800 annulations de vols, dont 970 aux États-Unis. Et vendredi, environ 2 400 annulations et 11 000 retards avaient été recensés selon la même source.

L’Europe semble relativement épargnée. Air France, en particulier, n’a pas été touché par le phénomène, selon un porte-parole. Les conditions météorologiques, les fermetures de frontières ou des impératifs commerciaux peuvent aussi expliquer des annulations.

Les compagnies aériennes chinoises étaient à l’origine du plus grand nombre d’annulations lundi : China Eastern a supprimé 418 vols, soit 20 % de son plan de vol, tandis qu’Air China en a annulé 196, 17 % de ses départs prévus.

Les compagnies indonésiennes Lion Air et Batik Air ont annulé respectivement 23 % et 28 % de leurs plans de vol.