Vaccination pour les enfants de 5 à 11 ans

La vaccination contre le Covid-19 sera ouverte à la « mi-fin décembre » aux enfants de 5 à 11 ans qui sont à risque de développer des formes graves et probablement aux autres enfants en janvier de façon « progressive et facultative », a annoncé vendredi, le 3 novembre, le ministre de la Santé Olivier Véran. La Haute autorité de Santé « a déjà proposé que nous puissions ouvrir en priorité la vaccination aux enfants de 5 à 11 ans qui sont à risque de faire des formes graves. Nous pourrions l’ouvrir à compter de la mi-à fin décembre », a déclaré le ministre sur la radio France info.

« La décision n’a pas été formellement prise mais il n’y a pas de raison de ne pas le faire », a-t-il ajouté. Concernant les enfants qui ne sont pas à risque, « la HAS ne s’est pas encore prononcée, elle a besoin d’un peu plus de temps pour nous dire si le vaccin est parfaitement sûr et efficace et si la balance bénéfices/risques est positive, auquel cas nous ouvrirons la vaccination aux enfants probablement au début du mois de janvier, de façon progressive et facultative », a-t-il poursuivi.

Cinq jours après le feu vert donné par l’Agence européenne des médicaments à l’immunisation des 5-11 ans avec le vaccin Pfizer, la Haute Autorité de santé (HAS) a choisi la prudence.

Dans un avis rendu mardi 30 novembre, elle recommande au gouvernement d’«élargir dès à présent» la campagne aux enfants à risque de forme grave. En revanche, elle conditionne la généralisation de la vaccination à une série d’«auditions de parties prenantes» et au résultat d’études attendues dans les prochaines semaines. Alors, et alors seulement, il sera possible d’«évaluer la pertinence» de cette nouvelle phase.