PARIS: Forum sur la paix

La quatrième édition du forum annuel sur la paix s’ouvre jeudi à Paris, en présence du Président Emmanuel Macron, et de la vice-Présidente américaine, Kamala Harris. L’événement international sur les questions de gouvernance mondiale et de multilatéralisme est consacré cette année à la réduction des fractures mondiales.

Le président français Emmanuel Macron et la vice-présidente des États-Unis Kamala Harris donneront le coup d’envoi jeudi 11 novembre du Forum de Paris sur la paix, consacré cette année à la réduction des fractures mondiales, avec un gros volet numérique.

Une trentaine de chefs d’État et de gouvernement sont attendus en présentiel à ce quatrième rendez-vous annuel, voulu à l’origine par Emmanuel Macron, qui se tiendra jusqu’à samedi et coïncidera avec une conférence internationale sur la Libye vendredi.

Plusieurs chefs d’État d’Afrique subsaharienne – Côte d’Ivoire, Nigeria, Sénégal, Liberia, Botswana – seront notamment présents, de même que le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi ou les Premiers ministres de Serbie et du Kosovo.

Ce Forum, créé en 2018, vise à instaurer un rendez-vous régulier des décideurs mondiaux à Paris à l’image de ce qui se fait à Davos en matière économique ou à Munich sur les enjeux de sécurité, deux événements très courus à chaque début d’année.

Dirigeants d’organisations internationales (OMS, FMI, Banque africaine de Développement, Programme alimentaire mondial…), d’entreprises (Microsoft, Google, Youtube…), d’ONG et de fondations (Melinda Gates, Georges Soros…) participeront aussi à différents panels programmés sur trois jours.

Emmanuel Macron et Kamala Harris ouvriront officiellement le Forum jeudi à 17h (16h GMT), à la Grande Halle de la Villette, aux côtés du président nigérian Muhammadu Buhari et de la Première ministre du Bangladesh, Sheikh Hasina.

Ils assisteront ensuite à un panel sur la régulation internationale du numérique, destiné à faire le point sur une série d’initiatives (Appel de Paris, de Christchurch) liées à la cybersécurité, la lutte contre les contenus terroristes et extrémistes violents en ligne ou la désinformation sur les réseaux sociaux.