Maire tabassé pour une remarque

Pour un banal rappel au règlement, il a été tabassé à coups de barres de fer. Ce dimanche après-midi, le maire d’Ouges, un petit village tranquille de 1 400 habitants, en Côte-d’Or, se baladait avec son épouse le long du canal de Bourgogne, lorsqu’il a croisé un homme circulant sur un quad.

Trop vite et sur un chemin réservé aux promeneurs. Sauf que le jeune resquilleur ameutera ses amis: le maire, Jean-Claude Girard, prendra une pluie de coups, et s’en sortira avec 2 jours d’ITT. C’est un coup de feu tiré en l’air par un riverain qui fera finalement fuir les agresseurs.

Aujourd’hui, le maire, quinquagénaire, «va bien», rassure-t-on à l’hôtel de ville. «Je viens de lui parler, raconte Yves Doussot, son premier adjoint. Les coups qu’il a reçus lui ont fait perdre connaissance, mais il n’a pas de séquelle grave.» Une enquête est en cours pour tenter de retrouver les agresseurs, qui ont aussi grièvement blessé un riverain qui tentait de s’interposer.