Le Bourse de Commerce Pinault Collection

Le Bourse de Commerce Pinault Collection, qui donne sur le jardin des Halles et Saint-Eustache, dans le Ier arrondissement, a pour ambition d’initier le grand public à l’art contemporain, à partir du 22 mai.

Depuis ses déboires pour s’implanter sur l’île Seguin, François Pinault n’a cessé de rêver exposer sa collection à Paris. Après avoir conquis Venise avec La Punta Della Dogana et le Palazzo Grassi, le collectionneur, par ailleurs patron de la maison de vente aux enchères Christie’s, a fini par concrétiser son rêve : présenter au cœur de Paris sa collection de plus de 10.000 œuvres, exclusivement d’art contemporain : peintures, sculptures, installations vidéo… regroupant près de 400 artistes entre stars et découvertes.

C’est l’architecte japonais surdoué Tadao Ando qui a transformé cette ancienne halle au grain, devenue Bourse de Commerce, en musée du XXIe siècle avec un dialogue subtil entre le patrimoine de ce monument classé, et son nouveau visage contemporain.

Le résultat est spectaculaire ! Sous la coupole de 38 mètres de hauteur, Tadao Ando a osé un geste architectural radical. À l’intérieur de ce bâtiment exceptionnel, il a greffé une peau de béton de 9 mètres de haut, un cylindre qui délimite une rotonde baignée de lumière, entre terre et ciel. Ce cylindre de béton permet aussi une circulation fluide entre les espaces : une sorte de rue avec d’anciennes vitrines et l’accès aux étages…

Au 1er étage : des salles plus intimistes dédiées à des plus petits formats (exposition de photos pour l’ouverture).
Au 2e étage, des salles avec une grande hauteur sous plafond pour des expositions d’œuvres grands formats.
Tout en haut sur la coursive, sous la coupole, on tutoie les 1400 m2 de fresques du XIXe, entièrement restaurées, et qui font le récit des échanges commerciaux en période coloniale, le début de la mondialisation. De vrais faux pigeons plutôt inquiétants semblent y avoir élu domicile : une installation du Maurizio Cattelan, artiste italien aux œuvre