Gaza: forces terrestres ne sont pas entrées

Après avoir annoncé la présence de ses soldats dans la bande de Gaza, l’armée israélienne a fait marche arrière vendredi, le 14 mei, en évoquant un «problème de communication en interne» alors que le bilan palestinien de ses frappes a franchi le seuil des 100 morts.

Deux heures avant cette clarification, le porte-parole avait annoncé que «l’aviation israélienne et des troupes au sol mènent actuellement une attaque dans Gaza».

Interrogé par l’AFP, il a confirmé que des soldats étaient entrés «dans» la bande de Gaza contrôlée par les islamistes du Hamas, sans préciser leur nombre, ni la durée, ni l’étendue de l’opération.

Tsahal avait massé jeudi chars et véhicules blindés le long du territoire palestinien d’où les troupes israéliennes s’étaient retirées unilatéralement en 2005. Le ministère de la Défense a donné le feu vert à l’armée pour mobiliser au besoin des milliers de réservistes.

Les forces terrestres israéliennes ne sont pas entrées dans la bande de Gaza pendant la nuit mais ont participé à frapper des cibles à l’intérieur de l’enclave, a déclaré le porte-parole des Forces de défense israéliennes, Jonathan Conricus, suite aux informations données annonçant la présence des soldats dans la bande de Gaza.