Strasbourg: Avenir de l’Europe

Emmanuel Macron et les dirigeants de l’Union européenne (UE) sont attendus, dimanche 9 mai à Strasbourg, pour donner le coup d’envoi de la Conférence sur l’avenir de l’Europe. Pour l’inauguration solennelle de cette vaste consultation citoyenne le jour de la Fête de l’Europe, «nous souhaitons de l’interactivité et des échanges, dès ce premier jour, avec les citoyens», a avancé l’Elysée.

«Si Bruxelles est la capitale des bureaux de l’Europe, Strasbourg est la capitale de son âme et de son cœur: là où on la pense, là où on défend ses valeurs », a déclaré M. Macron, dans une interview aux Dernières Nouvelles d’Alsace (DNA). Le chef de l’Etat, qui va également signer un contrat triennal de soutien à la dimension européenne de Strasbourg, veut désormais que l’« on retrouve le fonctionnement le plus normal possible, le plus vite possible».

Dans l’hémicycle du Parlement européen seront prononcés, à partir de 14 heures, le discours du chef de l’Etat français et celui des trois institutions européennes, représentées par le président du Parlement européen, David Sassoli, la présidente de la Commission, Ursula von der Leyen, et le premier ministre portugais Antonio Costa, pour le Conseil.

Depuis plus d’un an, le Parlement européen ne s’est pas réuni à Strasbourg en raison de la pandémie. Dans une lettre ouverte adressée à Clément Beaune, secrétaire d’État aux Affaires européennes, des représentants de la société civile (*) demandent au gouvernement français d’envisager un recours auprès de la Cour de justice de l’Union européenne pour le retour des sessions plénières du Parlement européen à Strasbourg.