Fermeture des bars à Paris

Les bars vont fermer à Paris et dans les trois départements de la petite couronne à partir du 6 octobre, ont annoncé dimanche les services du Premier ministre Jean Castex.

Cette mesure est la conséquence du basculement de la capitale française et des trois départements qui l’entourent en zone d’alerte maximale annoncé dimanche soir par Matignon.

Placée en état d’alerte maximale, la capitale va connaître bientôt de nouvelles mesures de restrictions pour faire face à la progression inquiétante de l’épidémie du Covid-19. « La fermeture des bars fait partie des mesures qu’impose l’alerte maximale. Il n’y a pas de différenciation entre Paris et Marseille », précise cette même source.

Dès dimanche soir, le 4 octobre, interrogée par l’AFP, l’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie (Umih) s’est dite « extrêmement alarmée » de ce nouveau coup dur pour un secteur déjà durement éprouvé par la crise sanitaire.

Les élus parisiens avaient déjà indiqué qu’ils se plieraient à toute décision de fermeture, ce qui semble exclure un vent de fronde comme celui qui avait soufflé à Marseille la semaine dernière. Ces établissements restent fermés dans la cité phocéenne, ainsi qu’à Aix-en-Provence et en Guadeloupe, où les premières mesures de fermeture avaient été mises en place.