Acteurs de fitness mobilisés

Une mesure qui ne passe pas chez les professionels du secteur. Après l’annonce mercredi le 23 septembre par Olivier Véran de la fermeture des salles de sport en zones d’«alerte renforcée» et d’ «alerte maximale», le groupe Fitness Park a communiqué jeudi le 24 septembre ses statistiques relatives au Covid-19 pour prouver que ses salles sont des «lieux sains».

Le groupe Fitness Park met en avant les «mesures sanitaires strictes» mises en place pour éviter tout risque de contamination, «avec un protocole appliqué, félicité et un label certifié par un comité scientifique composé d’experts du sport et de la santé». Il indique avoir fait l’objet de «plus de 30 contrôles des autorités en club avec pour unique résultat leurs félicitations».

Selon l’entreprise, qui se présente comme le numéro 1 du fitness en France, «seulement 0,0009 % de cas Covid-19» ont été «identifiés dans plus de 220 clubs (63 cas seulement sur 7 millions de passages en 3 mois)», affirme-t-elle dans une publication sur Instagram. Fitness Park ajoute qu’ «aucun cluster» n’a été détecté dans ses salles depuis leur réouverure en juin dernier.

«Mobilisons-nous, acteurs du fitness, clubs, adhérents, pour maintenir les clubs ouverts», conclut la société, alors que les salles de sport doivent fermer leurs portes dès lundi 28 septembre et pour au moins deux semaines dans une dizaine de grandes villes (Paris, Marseille, Lyon, Lille, Montpellier, Rennes, Bordeaux…).