COVID19: revolt de Horeca

Le secteur français de l’hôtellerie-restauration a exigé le 24 septembre le retrait immédiat des nouvelles mesures de restriction visant les bars et restaurants annoncées par le ministre de la Santé Olivier Véran, sous peine de saisir les tribunaux.

Olivier Véran a annoncé mercredi soir (23.09.2020) la fermeture des bars et restaurants dès samedi le 26 septembre dans la métropole d’Aix-Marseille et en Guadeloupe, et la fermeture des bars à partir de 22h00 dans une dizaine de grandes villes dont Paris à partir du 28 septembre, afin de lutter contre une reprise de l’épidémie de COVID-19.

“La profession demande le retrait immédiat de ces décisions. Les organisations professionnelles défendront l’intérêt du secteur devant les tribunaux si besoin”, déclarent quatre groupements interprofessionnels (*) dans un communiqué commun.

“Bruno Le Maire, ministre de l’Economie, des Finances et de la Relance a indiqué en réunion téléphonique que de nouvelles mesures de soutien seront annoncées dans la journée. Si elles ne sont pas à la hauteur des attentes exprimées, nous cesserons tous travaux avec le gouvernement jusqu’à nouvel ordre”, ajoutent-ils.

GNC (Groupement national des chaînes hôtelières), UMIH (Union des métiers des industries de l’hôtellerie), GNI (Groupement national des indépendants hôtellerie et restauration), SNRTC (Syndicat national de la restauration thématique et commerciale)