La taxe GAFA est suspendu

Les Etats-Unis ont annoncé leur intention d’appliquer des taxes supplémentaires de 25% à une gamme de produits français, tels que cosmétiques et sacs à main, évaluée à 1,3 milliards de dollars (1.1 milliards d’euros) en réponse à la taxe française sur le numérique, tout en repoussant leur entrée en vigueur de 180 jours pour “laisser la place aux négociations”.

La France a instauré l’an dernier sa propre taxe sur les bénéfices des entreprises du numérique, mais sa perception a été suspendue jusqu’à la fin 2020, dans l’attente d’un accord international sous l’égide de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).

Bruno Le Maire, ministre français de l’Economie, des Finances et de la Relance, s’est entretenu avec Steven Mnuchin et Robert Lighthizer, le représentant américain au Commerce. “Nous voulons une solution internationale et appelons les Etats-Unis à continuer la négociation à l’OCDE sur la taxation des géants du numérique, sachant qu’une très large majorité d’Etats de l’OCDE sont favorables à la proposition qui est sur la table”, rappelle par ailleurs son ministère dans un communiqué.

“En tout état de cause, s’il n’y avait pas de solution internationale qui se dégageait à la fin de l’année 2020, comme nous l’avons toujours indiqué, nous appliquerions notre taxe nationale en France (qui a été perçue en 2019 déjà) comme d’ailleurs beaucoup d’autres Etats européens”, ajoute-t-il.