Chômage en hausse 7,1%

En France le nombre de demandeurs d’emploi n’exerçant aucune activité a bondi de 7,1% en mars – soit près de 250.000 personnes – l’instauration du confinement généralisé pour faire face à l’épidémie de nouveau coronavirus se traduisant par une hausse sans précédent des effectifs de la catégorie A, selon les données publiées le 27 avril par le ministère du Travail et Pôle emploi.

Constatant que cette “hausse historique” résulte principalement d’une chute des sorties de Pôle Emploi et non d’une explosion des inscriptions, le ministère du Travail souligne dans un communiqué que cette évolution reflète donc un gel des embauches et non des licenciements massifs par les entreprises françaises.

Le ministère voit dans ce constat le succès du “système protecteur” mis en place en France, sans lequel “le nombre de nouveaux chômeurs se compterait par millions, comme aux Etats-Unis par exemple.”

Dans le détail, le nombre de demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi en catégorie A (sans aucune activité) en France (hors Mayotte) a connu le mois dernier une progression sans précédent depuis le début de la série en 1996, bondissant de 246.100 pour s’établir à 3.732.500, un niveau proche de celui de septembre 2017.

À titre de comparaison, la deuxième hausse mensuelle la plus importante, intervenue en mars 2009 durant la crise financière, s’établissait à 77.300 inscrits supplémentaires.