Essai européen de la chloroquine

Un essai clinique européen destiné à évaluer quatre traitements expérimentaux pour lutter contre le coronavirus a débuté en France, a annoncé le 22 mars l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm).

https://twitter.com/coherence_e/status/1241804251287912455?s=21

Baptisé “Discovery”, il inclut notamment la chloroquine, un traitement contre le paludisme qui a obtenu des résultats prometteurs lors d’une étude menée sur un nombre réduit de patients à Marseille mais suscite le débat au sein de la communauté médicale.

Spécialiste des maladies infectieuses, Didier Raoult se dit convaincu d’avoir trouvé un remède contre le coronavirus.

« Avec mon équipe, nous estimons avoir trouvé un traitement. Je suis convaincu qu’à la fin tout le monde utilisera ce traitement. »

L’essai “a pour but d’analyser l’efficacité et la tolérance des options thérapeutiques pour les patients dans un temps limité”, explique l’Inserm dans un communiqué.

Outre la chloroquine, il doit évaluer le remdesivir, le lopinavir en combinaison avec le ritonavir, ce dernier traitement étant associé ou non à l’interféron bêta.

Dans son volet français, l’essai inclura au moins 800 patients atteints de formes sévères du coronavirus.