Harry et Meghan: la crise du Megxit

La reine Elizabeth II a convoqué le prince Harry à une réunion de crise le 13 janvier pour discuter de dispositions liées au choix de son petit-fils le prince Harry et de l’épouse de celui-ci, Meghan Markle, de renoncer à leur rôle au sein de la famille royale britannique, selon la source au palais de Buckingham.

Plutôt que le Brexit, c’est le « Megxit » qui dominait dans les médias au lendemain de l’annonce qui a pris tout le monde de court, jusqu’à la reine Elizabeth II, 93 ans, grand-mère de Harry, et le prince héritier Charles.

Le couple veut prendre son indépendance financière et s’installer une partie de l’année en Amérique du Nord, après s’être épanché sur ses difficultés à vivre la pression médiatique.

Le prince Charles, père de Harry, et le prince William, son frère, prendront eux aussi part à cette réunion qui se tiendra le 13 janvier au Sandringham, propriété de la reine à Norfolk.

Meghan, la Duchess de Sussex ancienne actrice qui tenait l’un des rôles principaux dans la série télévisée américaine “Suits”, tournée en partie à Toronto, prendra part à la réunion via visioconférence depuis le Canada où elle s’est rendue en début de semaine avec le fils du couple, Archie.

Harry et Meghan ont surpris en annonçant dans un communiqué leur volonté de renoncer à leur rôle au sein de la famille royale britannique et de passer davantage de temps en Amérique du Nord.