#Bayonne: attaque contre la mosquée

Le président de la République a condamné « avec fermeté l’attaque odieuse perpétrée devant la mosquée de Bayonne ».  Un ancien candidat du Front National est actuellement en garde à vue et a reconnu les faits.

Deux hommes ont été blessés par balles par assaillent devant la mosquée de Bayonne, le 28 octobre, a indiqué la préfecture des Pyrénées-Atlantiques dans un communiqué. Vers 15h20, « un homme a tenté d’incendier la porte de la mosquée ». « Surpris dans sa tentative par deux personnes, l’homme leur a tiré dessus… L’individu, en repartant, a incendié un véhicule automobile. » Il a ensuite été interpellé.

Les deux hommes gravement blessés par balle sont « âgés de 74 et 78 ans », poursuit la préfecture. Ils ont été évacués vers le centre hospitalier de Bayonne. Deux cellules d’urgence médico-psychologique (CUMP) ont été mises en place, une à l’hôpital de Bayonne et une autre sur place à la mosquée.

Selon les informations de France Télévisions, l’homme interpellé, Claude S., est âgé de 84 ans. En 2015, il avait été candidat du Front national aux élections départementales. Nicolas Bay (RN) l’a confirmé, sur CNews, ajoutant que cet homme avait depuis quitté le parti. France Bleu Pays Basque ajoute qu’il est retraité de l’éducations nationale.

Image: illustration