Brexit dans la tourmente

Il n’y aura pas de vote sur le Brexit à la Chambre des communes de Westminster tant que les lois de transposition de l’accord dans la législation britannique n’auront pas été adoptées, a annoncé le 21 octobre John Bercow, le président de la Chambre, repoussant une ultime tentative de Boris Johnson visant à faire ratifier le texte de manière accélérée.

https://twitter.com/borisjohnson/status/1186332253145698306?s=21

John Bercow a expliqué que les Communes s’étaient déjà prononcées à ce sujet “il y a moins de 49 heures” en adoptant samedi un amendement qui reporte tout vote sur le Brexit tant que la législation nécessaire à son application n’aura pas été votée au Parlement. 

https://twitter.com/borisjohnson/status/1186332253145698306?s=21

En résumé, la motion présentée aujourd’hui est la même que celle qui avait été présentée samedi et la Chambre a pris sa décision à ce sujet. Les circonstances aujourd’hui sont les mêmes que samedi”, a-t-il déclaré devant les députés. 

Ma décision est par conséquent que la motion ne sera pas débattue aujourd’hui car ce serait répétitif et désordonné.” 

John Bercow a invité le gouvernement de Boris Johnson à soumettre dès ce lundi (21 octobre) aux Communes les actes législatifs nécessaires à l’application du Brexit, l’assurant de sa pleine coopération pour les faire examiner jusqu’à la fin du mois. 

Le gouvernement a tout loisir de parvenir à ses fins d’ici la fin octobre”, a-t-il assuré. 

Le ministre des Relations avec le Parlement, Jacob Rees-Mogg, ardent “brexiter”, a annoncé peu après que le gouvernement souhaitait voir les Communes adopter les actes législatifs en trois jours, jusqu’à jeudi, avant d’inviter la chambre des Lords à les débattre et à les voter à son tour.