Milliards d’oiseaux en voie de disparition

La population d’oiseaux d’Amérique du Nord s’est effondrée d’un quart depuis 1970, soit près de trois milliards de volatiles en moins dans la nature, estiment des chercheurs dans une étude d’ampleur publiée par la revue Science.

Les oiseaux des campagnes sont les plus touchés, sans doute en raison de la réduction des prés et prairies et de l’extension des terres agricoles, ainsi que de l’utilisation de pesticides qui en tuant les insectes affectent toute la chaîne alimentaire. Mais les oiseaux des forêts et les généralistes sont aussi en déclin.

Dans l’étude américaine, quasiment tous les écosystèmes accueillant les oiseaux sont touchés. Si les oiseaux des forêts ont subi une forte baisse, le pire des biomes est clairement et de très loin celui des terres agricoles, où la chute est de 53% en 48 ans. Les trois quarts des espèces peuplant ces zones sont concernées.