Macron critique « l’enfermement » des migrants en Liby

Président Macron a exhorté la Libye à mettre fin à “l’enfermement” des migrants en transit sur son territoire et à les “mettre en sécurité” après des bombardements de camps de réfugiés dans ce pays plongé dans le chaos.

“Nous avons une priorité qui est humanitaire, qui est la situation aujourd’hui en Libye, a déclaré Emmanuel Macron à l’Elysée à l’issue d’un entretien avec Filippo Grandi, Haut-Commissaire de l’Onu pour les réfugiés, et António Manuel de Carvalho Ferreira Vitorini, directeur général de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM).

Nous avons assisté en effet à des bombardements de camps de réfugiés, nous avons encore eu ce matin des attaques qui ont été faites à l’encontre des camps et de bâtiments du Haut commissariat aux réfugiés (HCR), une situation extrêmement préoccupante qui menace chaque jour la vie des réfugiés”, a-t-il souligné.

“C’est une demande insistante de la France à l’égard des autorités libyennes de mettre fin à l’enfermement (…) de ces populations et de permettre en lien avec le HCR, l’OIM et l’ensemble des forces en présence, que ces personnes qui sont en transit puissent être mises en sécurité”, a-t-il ajouté.