Suisses votent sur la loi des armes

L’accès aux armes sera à l’avenir plus difficile en Suisse. Un signe clair d’ouverture vers l’Europe, estiment la majorité des partis.

Près de deux tiers des électeurs de la Confédération  (63,7 %) ont approuvé la réforme pour une participation de 43,34 %, selon les chiffres définitifs donnés par l’agence de presse suisse Keystone-ATS. Sur les 26 cantons suisses, un seul, le canton italophone du Tessin (sud-est), a rejeté le texte à 54,5 %.

Pays neutre, la Suisse est aussi un pays ou les armes sont très présentes. Même s’il n’existe pas de registre fédéral, il y aurait plus de 2,3 millions d’unités en circulation dans le pays, soit près de trois pour 10 habitants, ce qui classe la Suisse au 16e rang mondial pour le nombre d’armes par habitant. Les Suisses sont très attachés à la liberté du port d’armes. Il y a dix jours, un sondage donnait le « oui » gagnant avec 65%.