Notre-Dame: piste accidentelle privilégiée

La piste accidentelle est privilégiée à ce stade dans l’enquête sur l’incendie qui a détruit une partie de la cathédrale Notre-Dame de Paris, a annoncé le procureur de la République de Paris, Rémy Heitz.

J’indique très clairement que rien en l’état ne va dans le sens d’un acte volontaire, c’est donc une piste accidentelle qui est privilégiée à ce stade”, a-t-il déclaré lors d’un point de presse au lendemain du sinistre.

Rémy Heitz a assuré que tous les moyens seraient mis en oeuvre pour connaître l’origine de l’incendie et confirmé que les auditions des témoins étaient toujours en cours.