« Islamo-gauchisme » contre Alain Finkielkraut

Le monde politique a exprimé son indignation après la diffusion de vidéos sur les réseaux sociaux montrant le philosophe et académicien Alain Finkielkraut conspué par des manifestants en marge d’un cortège de Gilets jaunes.

Sur ces images, on peut voir l’intellectuel face à des personnes hostiles dont certaines, revêtues d’un gilet jaune, profèrent des mots injurieux tels que “sale sioniste de m…”, “sale raciste” et “sale race”, accompagnés de sifflets nourris.

Selon Yahoo Actualités, qui a fait circuler l’une des ces vidéos, la scène s’est produite sur le boulevard du Montparnasse, dans le sud de Paris.

Les injures antisémites dont il a fait l’objet sont la négation absolue de ce que nous sommes et de ce qui fait de nous une grande nation”, a réagi Emmanuel Macron via Twitter micro blog. “Nous ne les tolèrerons pas.”

Emmanuel Macron a également salué le parcours de ce “fils d’émigrés polonais devenu académicien français” qui, à ce titre, “n’est pas seulement un homme de lettres éminent mais le symbole de ce que la République permet à chacun”.

Dans une interview au Parisien, Alain Finkielkraut dit s’être apprGiloché par curiosité du défilé, qu’il a croisé par hasard, sans avoir l’intention de se joindre aux manifestants.

J’ai été obligé de fuir de peur qu’ils me cassent la gueule et je pense que ça aurait pu mal tourner mais je n’ai pas été traumatisé, car un cordon de police s’est vite interposé”, raconte-t-il au quotidien.