« Crise terrible » entre Macron et le peuple

Hausse du smic de 100 euros, annulation de la hausse de la CSG pour les retraités percevant moins de 2.000 euros et défiscalisation des heures supplémentaires: Emmanuel Macron a décrété lundi l’”état d’urgence économique et sociale” en France après trois semaines de crise des Gilets jaunes.

Nous voulons une France où on peut vivre dignement de son travail, sur ce point nous sommes allés trop lentement”, a estimé le chef de l’Etat dans une allocution de 13 minutes à l’Elysée. “Je demande au gouvernement et au Parlement de faire le nécessaire afin qu’on puisse vivre mieux de son travail dès le début de l’année prochaine”.

Le salaire d’un travailleur au smic augmentera de 100 euros par moins dès 2019 sans qu’il en coûte un euro de plus pour l’employeur”, a-t-il annoncé. Les heures supplémentaires seront quant à elles versées sans impôt ni charge dès 2017 et les retraités touchant moins de 2.000 euros par mois verront la hausse de la CSG subie cette année être annulée.

Emmanuel Macron a en revanche exclu un rétablissement de l’impôt sur la fortune (ISF), comme le demandent les Gilets jaunes, estimant que “revenir en arrière affaiblirait” le pays.