Philippe appelle au dialogue

Sous pression depuis les violences inédites de 1er Decembre à Paris, l’exécutif s’apprête à faire volte-face sur la fiscalité des carburants en annonçant une suspension des hausses programmées, première revendication du mouvement des Gilets jaunes, a-t-on appris de source gouvernementale.

Les services du Premier ministre n’ont pas souhaité faire de commentaire sur le moratoire mais ont fait savoir qu’Edouard Philippe, “ferait une déclaration dans la journée”.

Le chef du gouvernement “souhaite d’abord se rendre à la réunion de groupe” des députés de la République en Marche (LaRem), prévue à 10h30 (09h30 GMT) à l’Assemblée nationale, a-t-on précisé.

Selon la source gouvernementale, les modalités et la durée du moratoire sur la hausse de la fiscalité du carbone seront précisées par le Premier ministredans la matinée”.

Les violences qui ont émaillé les manifestations du week-end n’ont pas ébranlé la popularité des Gilets Jaune. Plus de sept Français sur dix (72%) soutiennent le mouvement, selon un sondage Harris Interactive* pour RTL et M6, révélé lundi 3 décembre.