Halloween: nuit des violences

Des violences et des échauffourées avec les forces de l’ordre ont eu lieu dans la nuit de 31 Octobre à l’occasion des festivités d’Halloween, entraînant l’interpellation de 116 personnes, notamment en Seine-Saint-Denis et à Lyon.

Le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, avait demandé à tous les préfets une “mobilisation renforcée” après la diffusion sur les réseaux sociaux d’appels à la « purge » contre des policiers, notamment dans l’Essonne.

Halloween doit rester une fête, la purge, ce n’est pas une blague, la purge, c’est une menace”, a-t-il déclaré lors d’un déplacement à Paris.

“Nous ne laisserons rien passer”, a ajouté le ministre de l’Intérieur en estimant que les faits avaient “moins de gravité” que l’an dernier grâce à la mobilisation de 15.000 policiers et gendarmes sur tout le territoire.

Dans un communiqué, Christophe Castaner a fait état de 116 interpellations, qui ont donné lieu à 82 gardes à vue.

Un jeune homme qui a reconnu avoir lancé un appel à la ‘purge’  sur le réseau social Snapchat a été interpellé lundi et a été remis en liberté mardi dans l’attente de sa comparution devant la justice le 28 novembre prochain.