Collaborateur de l’AFP tué à Kaboul

Selon l’AFP, l’explosion s’est produite au coeur d’une foule dense de partisans du général, près de l’aéroport. Il s’agissait du retour en Afghanistan du premier vice-président exilé depuis un an en Turquie après une accusation de viol sur un rival, fin 2016.

Dostum, qui avait quitté le pays en mai 2017 pour échapper à la justice, a été accueilli en héros par une délégation d’officiels afghans et des dizaines de partisans, principalement des membres de la communauté ouzbèke.