Philippe évoque l’objectif de « l’efficacité de la dépense publique »

Le Premier ministre français, Edouard Philippe, a prôné “l’efficacité de la dépense publique”, évoquant l’objectif du gouvernement de parvenir à l’équilibre des comptes publics d’ici 2022.

Au lendemain du discours de Versailles dans lequel Emmanuel Macron a invité à créer “l’Etat providence du XXIe siècle”, le chef du gouvernement a demandé d’organiser l’Etat autrement pour “privilégier les économies de moyens”.

“Notre objectif c’est de ramener d’ici 2022 les comptes à l’équilibre”, a-t-il déclaré sur France 2. “Si on est à zéro plutôt qu’à 0,2% en excédent, on aura quand même réussi quelque chose qu’aucun gouvernement n’a réussi à faire depuis 45 ans.”

Dans ses prévisions transmises fin avril à la Commission européenne, l’exécutif tablait sur des comptes publics de retour dans le vert en 2022, avec un excédent anticipé à +0,3% du produit intérieur brut (PIB).

Mais cette trajectoire a été revue fin juin et le gouvernement table désormais sur des finances publiques à l’équilibre en fin de quinquennat, sous l’effet notamment du financement de l’élargissement de la suppression de la taxe d’habitation aux 20% de ménages les plus aisés.

Elle devrait être à nouveau revue pour prendre en compte l’impact de la reprise de la dette de la SNCF, dans la perspective du débat d’orientation sur les finances publiques, qui doit se tenir jeudi au Parlement.