Tuerie à Liège d’un récidiviste radicalisé en congé pénitentiaire

Deux policiers et le passager d’une voiture ont été tués à la suite de la fusillade à Liège. Deux autres policiers ont été blessés, indique la police. L’auteur des tirs a été abattu.

0h30, un individu porteur d’une arme blanche a pris en filature deux policiers dans le centre-ville de Liège, a indiqué mardi le procureur du Roi liégeois, Philippe Dulieu, lors d’une conférence de presse à l’hôtel de police de Liège. « Il a attaqué dans le dos les deux policiers et leur a asséné plusieurs coups de couteau. Il s’est ensuite emparé de leurs armes de service et a fait feu sur les deux agents, qui sont décédés. L’assaillant a ensuite continué à pied et s’est attaqué à une personne se trouvant dans sa voiture, un jeune homme de 22 ans, a précisé le procureur du Roi. Il a perdu la vie. »

L’homme est ensuite entré dans l’athénée Léonie de Waha où il a pris en otage une employée. Le peloton anti-banditisme (PAB) est alors intervenu. L’individu a « fait une sortie » en ouvrant le feu vers les policiers, en blessant certains aux jambes. L’homme a finalement été abattu.

Agé de 36 ans et originaire de Rochefort, Benjamin Herman a pu obtenir une permission de sortie ce lundi de la prison de Lantin à Liège. Le détenu a pu quitter la prison pour quelques heures, dans le cadre de la préparation à sa réinsertion.

L’homme n’avait donc pas été libéré et n’était pas non plus en congé pénitentiaire. Il aurait été emprisonné pour des faits de droit commun. Il aurait commis un acte délictueux en province de Luxembourg, la nuit dernière.

Présente lors de la fusillade, une journaliste de la RTBF raconte: « En venant des Guillemins, au feu rouge à l’angle Boulevard d’Avroy – Boulevard Piercot, j’ai entendu au moins 5 coups de feu. Deux personnes ont commencé à courir, depuis un café du quartier vers le Parc d’Avroy. J’ai vu un homme avec une arme à feu qu’il pointait vers les gens qui couraient. Il portait une casquette noire, un haut noir et une sacoche à la taille ».